Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Mira, la nouvelle star ordinaire de la sobriété

Dim 24/12/2006   —   Daihatsu renouvelle son modèle Mira, une kei-car, et elle est la voiture à essence la plus sobre du Japon, voitures hybrides exceptées.
Hausse du prix de l'essence, difficultés terribles pour se garer, le segment des kei-cars est en hausse au Japon. Bénéficiant d'un statut fiscal particulier, ce sont de toutes petites autos (3,39 et 1,48 m de longueur et largeur maximales), dont Daihatsu est le spécialiste réputé (avec Suzuki), et dont cette nouvelle Mira est le fleuron. Le nom Mira n'est pas connu en Europe, mais la Mira Gino est vendue en France sous l'appellation Trevis, tandis que l'ancienne Mira était vendue en Occident sous le nom de Cuore. En dépit de leurs toutes petites dimensions, le constructeur a la fierté d'annoncer que ce modèle répond à toutes les normes de sécurité en vigueur au Japon, et en Europe. Cette Mira serait en effet capable d'encaisser la collision latérale d'une autre voiture à la vitesse de 50 km/h. Sans mettre en péril la vie de ses occupants, dans une auto de 1,48 m de large, et dont la largeur intérieure est de 1,35 m. Ce qui fait des portières de 6,5 cm d'épaisseur. Remarquable !

Le moteur est un 660 cm3, de 58 ou 64 ch, et selon les modèles, il est accouplé à une boite manuelle à 5 rapports, une automatique à 3 ou 4 rapports, ou une transmission à variation continue. C'est avec cette dernière boite de vitesses qu'il est le plus sobre, avec l'option d'un système Stop & Start qui arrête le moteur à chaque feu rouge. Les chiffres de consommation japonais ne sont pas très relevants pour un français, car les tests de mesures sont très différents des tests européens, mais la Mira s'y révèle consommer 18 % de plus qu'une Prius, cela suffit pour faire d'elle la voiture à essence non hybride, la plus sobre du marché japonais.

La Mira nouvelle génération a été commercialisée au Japon le 18 décembre, son prix de base hors taxes y est de 830 000 yens, et cela monte à 1 475 000 yens pour la version la mieux équipée (5319 à 9452 €). Elle devrait venir en Europe dans le courant de l'année prochaine.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Daihatsu ; essence-diesel