Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Le prince Albert adopte l'hydrogène

Ven 28/03/2008   —   Le prince Albert II de Monaco a ouvert hier le salon EVER, il s'est installé dans quelques autos, s'est informé de leurs performances écologiques, et il est reparti avec une qui ne rejette pas de CO2.
Comme il se doit, le garage du prince Albert est princier. Une Prius, une Toyota Camry hybride, un Lexus RX400h, une Lexus LS600h, c'est avec cette dernière qu'il est arrivé, mais ce n'est pas à son bord qu'il est reparti. Grande première en effet de cette édition 2008 du salon EVER, la présence de BMW et de sa somptueuse Hydrogen 7, c'est elle qui a séduit le prince. On lui en a confiée une, et c'en est fini des émissions de CO2 pour ses déplacements à venir. Car si la voiture est bivalente, pouvant fonctionner aussi bien à l'hydrogène qu'à l'essence, l'intérêt est évidemment de la faire fonctionner au gaz, ce qui est possible puisqu'il y a une station d'hydrogène à Monaco !

C'est une station mobile, installée par Linde sur le port, mais c'est déjà mieux que tout ce que nous avons en France, où on cherche encore la première station d'hydrogène. Un chauffeur ira ravitailler l'auto quand il le faut, et le prince ne rejettera plus que de la vapeur d'eau (ou presque) lors de ses déplacements. Le prince Albert devient ainsi précurseur pour toute la Méditerranée, et si d'autres suivent son exemple, on pourra réfléchir à une production locale d'hydrogène de manière renouvelable, pour arriver à un bilan global élogieux. Ce n'est pas encore le cas aujourd'hui, mais le souverain a fait un premier pas, c'est déjà beaucoup. La société de l'hydrogène ne peut se faire en un jour.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : BMW ; hydrogene-combustion-interne