Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

L'impossible Lamborghini hybride

Sam 08/08/2009   —   Le constructeur de Sant Agata confirme qu'il travaille à une motorisation hybride.
Lamborghini
Tous les constructeurs travaillent à l'hybride, mais s'il ne devait en rester qu'un pour ignorer cette technologie, ce serait Lamborghini. On peine d'ailleurs à imaginer une Lamborghini hybride. C'est un casse-tête formidable. Parce que les voitures hybrides connues permettent 2 choses. La première est d'ajouter un surcroît de puissance lors des accélérations, la seconde est la faculté de rouler à petite vitesse avec le moteur essence coupé. Pour le premier point, la Lamborghini la moins puissante, la Gallardo de base, fait 520 ch. C'est dire qu'une hybridation légère, soit l'ajout d'un petit moteur électrique de 15/20 ch, comme le fait Honda, serait imperceptible. Surtout qu'il s'accompagnerait d'une prise de poids d'au moins 50 kg. Il faudrait envisager une hybridation lourde, avec un moteur électrique d'au moins 100 kW, et une grosse batterie pour l'alimenter. Ce qui est faisable, mais pose des problèmes de poids, et d'encombrement des éléments. Il y a ensuite les pratiques d'usage.

Stephan Winkelmann
Dans le département des Alpes Maritimes, où la vitesse maximale autorisée est de 110 km/h, même sur les autoroutes, ou à Monaco où les vitesses possibles sont encore plus réduites, on croise régulièrement des Lamborghini. Elles circulent à des allures ridicules en rapport de leurs capacités, et elles pourraient se satisfaire de la puissance d'un moteur électrique pour ces usages. Mais c'est à peu près la dernière chose que veulent leurs conducteurs. Car comme il est facile de s'en rendre compte, c'est un élément essentiel de la conduite d'une Lamborghini que d'entendre, et de sentir une très puissante mécanique derière son dos. Même au ralenti à un feu rouge. Et certains conducteurs de Lamborghini ne se privent de faire partager leurs sensations. Stephan Winkelmann (photo), le CEO de Lamborghini, a annoncé le projet d'un modèle hybride au magazine allemand Automobilewoche, c'est pour l'horizon 2015. On se demande quels seront ses choix...

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Lamborghini ; voiture-hybride