Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Francfort : les électriques débranchées

Jeu 24/09/2009   —   Le vedettariat des voitures électriques au salon allemand n'était pas partagé par tous.
RevaNissan LeafNotre reportage sur le salon de Francfort a dans son titre : les électriques en vedette. C'est vrai, mais cela ne reflète pas totalement la réalité. Oui, les électriques étaient en pôle position sur les stands Renault, Volkswagen ou Audi avec la fabuleuse e-tron. Mais d'un autre côté, la Nissan Leaf, première voiture électrique originale étudiée pour une production en grande série, n'était pas au salon de Francfort. La Mitsubishi i-MIEV, la plus aboutie des voitures électriques aujourd'hui en production (en petite série), dont le concept avait eu sa première à ce salon en 2003, n'y était pas non plus. Ces 2 constructeurs n'ont pas participé au salon. Pininfarina, qui avait présenté à Francfort son génial concept électrique Metrocubo en 1999, n'était pas là non plus. Les allemands n'ont jamais vu la Bluecar. Ils pouvaient tout de même apprécier le talent du designer italien avec la nouvelle Ferrari 458 Italia, qui est superbe. Heuliez, en train de se restructurer, était lui aussi absent, mais on l'excuse facilement quand on sait le coût d'un déplacement sur un salon à l'étranger. Mais Loremo n'avait pas de stand non plus. La PME allemande, qui aurait pu révolutionner le marché avec son modèle hyper efficient, devait en présenter à Francfort la version électrique, mais ils ne sont pas parvenus à louer un stand. La voiture était tout de même exposée, sur le stand de sa région. Loremo n'était donc pas dans la liste des exposants, et aucun journaliste auto (même allemand) ne s'est rendu sur le stand de la Rhénanie du Nord - Westphalie. Plus grave, Karmann, anciennement une grosse entreprise industrielle, et qui devait assurer son redémarrage avec un modèle électrique, n'était pas présent non plus.

On se réconfortera avec Reva. Le constructeur indien avait un grand stand, et il y avait beaucoup de journalistes pour la conférence de presse de lancement des nouvelles NXR et NXG.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : voitures-indiennes ; voiture-electrique