Connexion réussie SCOOP ! Hyundai a ouvert une nouvelle usine

Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

22 années d'expériences pour vous informer.

SCOOP ! Hyundai a ouvert une nouvelle usine

Dim 10/01/2010   —   Elle ne produit pas de voitures, mais ce dont on a besoin pour en fabriquer.
Ouverture du haut fourneau de Hyundai SteelCe n'est pas un petit atelier, il s'agit d'un investissement de plus de 3 milliards et demi d'euros, qui a demandé plus de 3 ans de mise en œuvre. L'inauguration qui a eu lieu lundi 4 janvier à Dangjin (au Sud-Ouest de Séoul) n'était pourtant que pour la première moitié du site, il faudra une année supplémentaire de gros travaux pour que l'établissement atteigne la pleine mesure de ses capacités. Lesquelles sont énormes, comme l'aura expliqué M. Chung Mong-Koo (ci-dessus), le président du groupe Hyundai, devant ses 600 invités. Il est vrai que l'usine aura besoin d'un million de tonnes de matières premières, en provenance de Sibérie, du Canada et d'Australie, pour fonctionner. Un million de tonnes... Chaque mois ! L'expression industrie lourde est appropriée.

Cette usine est une aciérie, l'inauguration du 4 janvier était le démarrage de son premier haut fourneau. Haut de 110 m, et large de 17 m à son point maximal, il a un volume intérieur de 5250 m³. Alimenté en minerais de fer et de charbon, il en sortira 4 millions de tonnes d'acier chaque année. Un second haut fourneau sera mis en service l'année prochaine pour doubler la production, essentiellement des aciers plats (en rouleaux), que Hyundai Steel livrera à sa société sœur, qui construit des voitures.

D'après Hyundai, ce haut fourneau se distinguera par ses performances environnementales, grâce à un dispositif antipoussières très efficace. Bien sûr, l'idée d'une aciérie totalement écologique n'est pas imaginable, mais il faut savoir ce qu'on veut : il n'y a aucun transport motorisé sans acier. Ces nouvelles facilités accroiteront encore les capacités de production d'acier de la Corée du Sud, qui étaient déjà passé devant celles de l'Allemagne, et qui sont très loin devant celles de la France.

L'information principale est cependant que cela faisait longtemps qu'un constructeur automobile n'avait plus investi dans la production d'acier. Quand certains disent que les constructeurs ne seront bientôt plus que des assembleurs, Hyundai prend la voie inverse. Il est possible que cela lui donnera un avantage concurrentiel par rapport aux autres constructeurs qui ont des fournisseurs, mais pas certain.

Laurent J. Masson

ADDENDUM : scoop !
Cette nouvelle n'est à priori pas un scoop, mais nous avons remarqué avec surprise sur Google News, qu'aucun site web français n'avait consacré la moindre ligne sur l'ouverture de ce haut fourneau par Hyundai. En sus du communiqué officiel, les médias coréens l'ont pourtant largement rapporté : Korea Times, JoongAng Daily...

Nous avions déjà publié un scoop mercredi avec la Westfield iRACER, un autre hier avec la Chevrolet e-Spark. Nous allons continuer avec des scoops et des informations différentes des autres !


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Hyundai ; industrie-production