Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

22 années d'expériences pour vous informer.

Saab vendu à Spyker

Mer 27/01/2010   —   La chance peut-elle sourire aux audacieux dans l'industrie automobile ?
Spyker C8
Spyker C8Connaissez vous Spyker ? Ce sont des voitures magnifiques. Avec une finition époustouflante, et un intérieur qui est l'un des plus luxueux de toute la production mondiale. Une Lexus est plébéienne à côté d'une Spyker. Mais qui le sait, quand même à Monaco, les Spyker sont des voitures ultra-rares. A plus de 220 000 euros, la Spyker C8 n'est pas pour toutes les bourses, et le constructeur n'a pas à notre connaissance les moyens de produire plus d'une voiture par semaine. C'est pourtant ce même Spyker qui vient de signer un accord avec General Motors pour reprendre Saab. Une opération qui s'annonce complexe, puisqu'avec les voitures Spyker si chères et si rares, il ne faut pas compter sur la maigre clientèle de Spyker pour redresser les ventes de Saab. Les mêmes raisons prévenant les clients Saab de doper les ventes Spyker. Le projet est d'autant plus alambiqué, que Spyker n'a pas les moyens de reprendre Saab. Il ne les obtiendra que par un prêt de 400 millions d'euros de la banque européenne d'investissement, prêt qui serait cautionné par le gouvernement suédois.

Spyker C8A ce jour, ce prêt n'est pas obtenu. Mais quelque soit la suite, c'est GM qui est gagnant dans l'affaire. Le groupe américain avait été critiqué pour sa décision de liquider Saab plutôt que de le vendre, il peut dorénavant dire que si la banque a refusé d'accorder un crédit, ce n'est pas de son ressort... Mais parions plutôt sur l'obtention du prêt, et que Spyker prendra le contrôle de Saab. Les gens à la tête de Spyker sont entreprenants, et ils ont de l'imagination. Les Saab étaient des voitures différentes, mais elles avaient perdu de leur singularité sous la coupe de GM. L'équipe de Spyker ferait merveille pour leur redonner toute leur originalité. Mais en aura t-elle les moyens, et saura t-elle y parvenir en réduisant les émissions de CO2 pour être conforme à l'objectif européen de 130 g/km de CO2 en moyenne ? Saab n'y est pas, et ce n'est pas la nouvelle 9-5 qui va aider...


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Saab ; industrie-production