Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Mini Rocketman, plus mode qu'efficace

Jeu 24/02/2011   —   Mini va présenter le concept d'une mini Mini à Genève.
Mini Rocketman ConceptMini Rocketman ConceptLa Mini était la plus petite voiture du marché, lors de son lancement originel, en 1959. Mais elle a considérablement grandi depuis, et elle ne l'est plus aujourd'hui. La Mini Countryman a franchi la barre des 4 m et même la plus petite des Mini fait aujourd'hui 3,72 m. La Mini originale faisait 67 cm de moins ! Nous sommes alors heureux de voir Mini présenter le concept d'un modèle qui retrouverait des dimensions plus compactes. Pourtant, nous attendions mieux. Beaucoup mieux. Cette Mini Rocketman fait 3,42 m de long, soit 43 cm de plus qu'une Toyota Iq. Aucun record n'est battu... Surtout que l'habitabilité de la voiture n'est pas meilleure que la petite Toyota, ce concept Rocketman n'est même pas une vraie 4 places.

Mini Rocketman ConceptComme l'Iq, la place arrière droite n'est confortable que parce que le siège passager avant est plus en avant que celui du conducteur. Et il faut avoir de toutes petites jambes pour s'asseoir derrière le conducteur... Des choix techniques sont en cause. Nous applaudissons devant le retour des charnières extérieures, comme sur la Mini originale, et les énormes LEDs des feux sont bougrement sympathiques, mais le choix d'employer des roues de 18 pouces de diamètre est franchement stupide. Il impose d'énormes passages de roues, et les suspensions classiques aussi, prennent beaucoup de place. Nous regrettons la Mini orginale, avec ses roues minuscules de 10 pouces (cela parait incroyable aujourd'hui !), et ses suspensions ultra-compactes par des cônes en caoutchouc.

C'étaient grâce à ses solutions techniques inédites, que la première Mini parvenait à un rapport surface au sol/habitabilité aussi exceptionnel. Dommage que ce concept n'en soit pas plus inspiré.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Mini ; essence-diesel ; automobile-design