Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

On ne pourra jamais acheter de Bolloré Bluecar

Dim 30/09/2012   —   Mais apparition d'une offre de location longue durée (LLD) pour le modèle remanié.
Bolloré BluecarAutolib est en retard. Le service qui était annoncé avec 3000 voitures, n'en compte encore que 1750, mais le succès de l'opération est pourtant déjà au rendez-vous. Le nombre de location est supérieur aux prévisions, et cela donne une bonne raison à Bolloré pour étoffer son offre. Mais d'abord aussi son produit. Comme nous l'avions annoncé en exclusivité il y a un mois, on a découvert au salon de Paris une version presque découvrable de la Bluecar.

Presque découvrable en effet, car l'auto est loin d'être un vrai cabriolet. Elle reprend la définition de la Twingo. C'est dire qu'il y a un grand élément en tissu au centre du toit, mais que tous les montants sont conservés. La finition intérieure progresse aussi légèrement, mais la Bluecar reste simpliste, et personne ne la confondra avec une Audi. Avec une peinture de qualité, cette Bluecar est néanmoins bien différente de celles d'Autolib, et elle s'adresse d'ailleurs à une autre clientèle, puisqu'elle est destinée à des offres de location de longue durée.

Ce qui n'est pas nouveau, puisque c'était l'idée d'origine. En mars 2009 déjà, le groupe Bolloré proposait de louer une Bluecar pour 330 € par mois. 3 ans plus tard, le prix a augmenté, mais le service aussi. La voiture sera fournie avec un contrat d'assistance 24 h/24, et le libre accès aux bornes Autolib pour recharger. Il reste que la Bluecar en LLD demandera un loyer mensuel de 500 €, ce qui parait assez cher au vu des tarifs d'Autolib. Il faudra réaliser des kilométrages importants pour que la LLD soit intéressante par rapport à l'Autolib. Il n'y aura par contre aucun moyen d'être compétitif par rapport aux offres des grands constructeurs.

Parce que chez Renault ou Smart aussi, il sera possible de louer une voiture électrique 500 € par mois, et ce sera une auto avec une qualité de construction considérablement meilleure que celle de la Bluecar. Enfin, on pourra oublier définitivement l'idée d'acquérir une Bluecar, une voiture complète avec laquelle on pourrait faire tout ce que l'on voudrait. Pour le futur prévisible, toutes les Bluecar resteront la propriété du groupe Bolloré. Et même quand les voitures d'Autolib devront être remplacées, il est peu probable à ce jour que les autos retirées du service partent sur le marché de l'occasion.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Bollore-Bluecar ; voiture-electrique