Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

L'essence moins chère pour les pauvres

Lun 19/11/2012   —   Pour qu'ils puissent polluer autant que les riches !
CMUQuand on a peu de moyens, on consomme peu. Ce n'est logique, mais il semble que ce soit contraire à l'idéologie socialiste. Après les tarifs modulés de l'électricité qui sont aujourd'hui en cours d'élaboration, le gouvernement étudierait un projet similaire pour les carburants auto. C'est le JDD qui a été le premier à révéler l'info. A la différence de l'électricité cependant, dont le prix est quasi-fixe dans tout le pays, les tarifs des carburants auto sont très variables d'un détaillant à un autre, et il y a des milliers de points de vente. Il est donc impossible de reprendre le système imaginé pour l'électricité, et le gouvernement songerait alors à une aide spécifique, une allocation unique et indifférenciée, qui pourrait par exemple être versée à tous ceux qui bénéficient de la Couverture Maladie Universelle.

Il faut le dire franchement, l'idée est dangereuse. A supposer une famille française très démunie qui roule dans une vieille Citroën ZX diesel sans aucun système de dépollution, ce serait une très mauvaise chose que de lui verser une prime pour qu'elle puisse rouler plus. Il est toujours délicat de faire un postulat, mais à priori les français les plus démunis roulent dans les véhicules les plus anciens et les plus mal entretenus. Ce serait réduire à néant des années de progrès en matière d'amélioration de qualité de l'air et de sécurité routière, que d'aider à maintenir ces véhicules en circulation, et d'en encourager un plus grand usage.

La prime à la casse et le bonus-malus étaient de bonnes idées à la base, mais verser aux allocataires de la CMU une prime pour qu'ils puissent polluer est complètement insensé. C'est leur verser une prime pourqu'ils soient plus malades et augmenter leurs dépense de santé. Est-ce vraiment cela que veut le gouvernement ?

Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; bonus-malus-prime-taxe ; ecologie