Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

L'échec annoncé et souhaitable de la Mahindra e2o électrique

Mar 19/04/2016   —   Trop peu, trop tard.
Chevrolet Volt préproductionAprès plusieurs faux départs, la Mahindra e2o est enfin commercialisée en Europe. Ou presque, puisqu'elle n'est encore disponible que dans un seul pays : le Royaume-Uni. Au prix de 17 495 £, soit 22 023 € (hors aide de l'état). C'est pour le modèle de base, la version luxe, baptisée TechX, étant à 20 495 £ (25 800 €).

On a pour cette somme une petite 4 places électrique, animée par un moteur de 31 kW (42 ch), alimentée par une batterie de 13,9 kWh. Ces caractéristiques sont en hausse par rapport au modèle original, qui se basait sur la Reva NXR de 2009. La présentation inférieure a elle aussi fait un bond en avant. Elle est bien plus chic que celle des autos vendues en Inde, mais il reste que nous sommes en face d'une auto qui a besoin de 15 secondes pour passer de 0 à 80 km/h, dont la vitesse de pointe n'est que de 101 km/h, avec une autonomie annoncée à 127 km. La Mahindra est vendue complète, avec sa batterie garantie 3 ans, mais... On ne peut la considérer comme une vraie voiture, même si elle est homologuée comme telle. Ses performances sont plus proches de celles d'un quadricycle sans permis.

A l'heure où Tesla fait les gros titres partout avec près de 400 000 commandes pour sa Model 3, moins de 2 fois plus chère, il n'est plus possible de croire qu'il y aura des clients pour cette Mahindra e2o. La voiture électrique à faible performances et faible autonomie a fait son temps. Elle est de surcroît nuisible pour l'ensemble de la mobilité électrique, qui n'a que trop souffert de l'image négative de prestations limitées. Pour le succès futur de la voiture électrique, véritable concurrente de la voiture essence, nous souhaitons que personne n'achète de Mahindra e2o ! Mais nous sommes confiants sur le fait que c'est ce qu'il se passera. Ou qui pour acheter cette Mahindra ?


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : voitures-indiennes ; voiture-electrique