Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF

Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Mercedes renoue avec le 6 cylindres en ligne

Lun 31/10/2016   —   Il ne consomme pas plus qu'un 4 !
Moteur 6 cylindres en ligne MercedesMoteur 6 cylindres en ligne MercedesIl y a 20 ans, en 1997, Mercedes arrêtait la production de son excellent 6 cylindres en ligne, 24 soupapes, le M104. Et il le remplaçait par le M112, un V6 18 soupapes (2 à l'admission). Il n'y aura pas eu beaucoup de gens pour aimer ce M112, qui fut d'ailleurs vite remplacé. Et aujourd'hui, c'est une toute nouvelle génération de moteur 6 cylindres qui est lancé, avec à nouveau une architecture en ligne. Ce qui est réjouissant, même si un peu surprenant. On sait bien qu'aujourd'hui, les motoristes partout dans le monde, ne travaillent hélas plus guère que sur des 3 ou des 4 cylindres. Mais il faut souvent leur ajouter un, voire deux, arbres d'équilibrage, ce dont aucun 6 cylindres n'aura jamais besoin, puisque c'est l'architecture moteur la mieux équilibrée qui soit. Alors quand les constructeurs présentent des 4 cylindres qui ont la puissance d'un 6, on est heureux que Mercedes ait choisi la démarche inverse, en concevant un 6 cylindres qui ne consomme pas plus qu'un 4.

Il y a 2 moteurs, essence (M256), et diesel (M656). Ce sont tous deux des 3 litres, avec la même course de 92,4 mm, mais l'essence a des pistons de 83 mm de diamètre, alors que le diesel n'a que des pistons de 82 mm. Sans doute pour donner plus de rigidité au bloc. Le diesel est ainsi plutôt un 2,9 L (2927 cm3 exactement). Le bloc est tout aluminium, tandis que les pistons sont en acier, ce qui avec une moindre expansion à chaud réduit les frictions. Ce diesel donne 313 ch et 650 Nm de couple. Bien que nettement plus puissant que le moteur actuel (258 ch), il consomme 7 % de moins.

Le bloc essence est plus original, il se distingue en ayant été conçu pour un environnement électrifié. Il est ainsi associé à un alterno-démarreur en 48V, et il n'y aura aucune version de ce moteur avec un alternateur classique. Avec une pompe à eau et un compresseur de climatisation électriques, les ingénieurs ont gagné de la place à l'avant du bloc, tandis que la puissance du 48V permettra d'entrainer un turbocompresseur électrique. Celui-ci peut accélérer à 70 000 tr/mn en 3/10° de seconde, pour garantir de bonnes reprises.

Enfin, cet alterno-démarreur a une puissance de 15 kW, pour assister légèrement l'auto dans les accélérations. Il permet surtout de récupérer de l'énergie dans les freinages, et de lisser les changements de rapport, en liaison électronique avec la boite de vitesses automatique à 9 rapports. Ce 3 litres progresse aussi nettement en puissance, avec 408 ch et 500 Nm de couple (333 ch et 480 Nm pour le V6 actuel), alors que, c'est le plus remarquable, la consommation serait en baisse de 15 % ! Ce nouveau moteur apparaitra dans la classe S en 2017, et il sera progressivement décliné sur d'autres modèles du catalogue Mercedes.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Mercedes ; essence-diesel







Dernières actualités de l'écologie automobile :


20-03-2019 — Comment Fisker entend battre Tesla et Polestar — Avec un SUV à 40 000 $.

19-03-2019 — Le Ford S-Max EcoBlue diesel plait à la police allemande — Satisfaire les besoins avant tout.

18-03-2019 — DeVinci DB718, le roadster électrique français — Fabriqué dans le Tarn.

17-03-2019 — Volvo va baisser la qualité de ses voitures — Et les prix aussi ?

16-03-2019 — Tesla Model Y crossover sans surprise — Mais pas sans intérêt.

15-03-2019 — Aramco invente une technologie qui stocke le CO2 dans l'auto — Au lieu de le rejeter à l'échappement.

14-03-2019 — Avec l'hydrogène, Toyota vise la lune — Toujours plus loin !

14-03-2019 — NewMotion, réseau de 100 000 bornes de recharge en Europe — Le leader qui s'affirme.

13-03-2019 — Nouvelle alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, OK pour la forme — Mais sur le fond ?

13-03-2019 — Le Parisien nous rappelle que l'air le plus pollué est dans le métro — Et que Mme Hidalgo s'est trompée.

13-03-2019 — Infiniti s'en va, battu et ridiculisé par Tesla — Un virage raté.

12-03-2019 — Nissan IMq, le prolongateur d'autonomie e-POWER viendra en Europe — Après le succès au Japon.

12-03-2019 — Symbio futur leader de l'hydrogène avec Michelin et Faurecia — La France qui investit.

11-03-2019 — Genève, en Suisse, pays comme les autres — Fin de l'exception.