Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF

Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Nissan lance l'électrique ePower avec prolongateur d'autonomie*

Jeu 03/11/2016   —   Objectif plaisir.
Nissan Note ePowerNissan Note ePowerElectrifier une voiture, associer un moteur essence avec un électrique, il y a plusieurs manières de faire. La plupart des constructeurs, Audi, BMW (sauf avec l'i3), Honda, Mercedes et Volkswagen, sont partis d'une voiture essence, et ils y ont ajouté un propulseur électrique en changeant le moins de choses possibles. Nissan a choisi une autre voie. Les ingénieurs sont partis d'un groupe propulseur électrique, auquel ils ont ajouté un moteur essence pour faire office de génératrice embarquée. Le véhicule de départ était une Nissan Note, avec son moteur 3 cylindres essence. Les ingénieurs nippons ont enlevé la boite de vitesses, et ils l'ont remplacé par une génératrice, qui transforme la force mécanique du moteur essence en électricité. Il y a derrière un gros câble pour emmener cette électricité vers la batterie située sous les sièges avants (elle est petite), puis un cable de retour pour ramener l'électricité vers le convertisseur qui change le courant continu en courant alternatif, lequel alimente le moteur électrique de propulsion.
Nissan Note ePowerCe moteur électrique est un moteur de Leaf. Donc 80 kW (109 ch) et 254 Nm de couple, constant de 0 à 3000 tr/mn. Mais l'exploit, la formidable réussite des ingénieurs Nissan, est d'être parvenu à loger toutes ces pièces (génératrice, convertisseur, moteur de propulsion) sous le capot d'une Note ! Sans que rien ne dépasse ! Et cette Nissan Note ePower n'est pas un concept, elle est commercialisée au Japon. Les atouts sont qu'avec une batterie de seulement 1,5 kWh*, elle est beaucoup moins chère, et plus légère que n'importe quelle électrique. Le défaut, l'énorme défaut, étant qu'elle consomme de l'essence. C'est le prix à payer pour ne plus avoir de problème d'autonomie. Il n'y a même pas de chargeur. On ne peut pas la brancher. Ce n'est pas une hybride rechargeable, mais une voiture électrique qui marche à l'essence. D'après le test d'homologation japonais (très différent du notre), la consommation est la même que celle de la dernière Prius.

Mais cette Note ePower est beaucoup plus nerveuse, avec quelques 250 kg de moins par rapport à une Leaf. L'accélération est supérieure à celle d'un 2 litres turbo selon Nissan. Et il y a le plaisir de rouler à 100 % en tout électrique. Car si tout est sous le capot, il n'y a aucune liaison mécanique entre le moteur essence et l'électrique de propulsion, ou les roues motrices. La grande question est le tarif, et au Japon, la Note ePower, la plus chère des Note, est juste un peu plus chère qu'une Juke, et nettement plus abordable qu'une Leaf.

Peut-on espérer la voir venir en Europe ? On n'en rêvera même pas, puisque la Note serait prochainement arrêtée ici. Par contre, on peut rappeler que la plateforme de la Note est bien connue dans l'alliance Renault-Nissan. Et qu'il serait étrange que Nissan ait validé le développement d'une nouvelle chaine de traction pour un modèle unique, sur le seul marché japonais... On peut alors raisonnablement attendre une grosse surprise...


Laurent J. Masson

*Une première version de cet article indiquait une capacité de 6 kWh. C'était une erreur de traduction. Le document japonais d'origine indique une capacité de 1/20° de celle d'une Leaf 30 kWh, et nous avions compris 20 %.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Nissan-Electric ; voiture-electrique







Dernières actualités de l'écologie automobile :


20-03-2019 — Comment Fisker entend battre Tesla et Polestar — Avec un SUV à 40 000 $.

19-03-2019 — Le Ford S-Max EcoBlue diesel plait à la police allemande — Satisfaire les besoins avant tout.

18-03-2019 — DeVinci DB718, le roadster électrique français — Fabriqué dans le Tarn.

17-03-2019 — Volvo va baisser la qualité de ses voitures — Et les prix aussi ?

16-03-2019 — Tesla Model Y crossover sans surprise — Mais pas sans intérêt.

15-03-2019 — Aramco invente une technologie qui stocke le CO2 dans l'auto — Au lieu de le rejeter à l'échappement.

14-03-2019 — Avec l'hydrogène, Toyota vise la lune — Toujours plus loin !

14-03-2019 — NewMotion, réseau de 100 000 bornes de recharge en Europe — Le leader qui s'affirme.

13-03-2019 — Nouvelle alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, OK pour la forme — Mais sur le fond ?

13-03-2019 — Le Parisien nous rappelle que l'air le plus pollué est dans le métro — Et que Mme Hidalgo s'est trompée.

13-03-2019 — Infiniti s'en va, battu et ridiculisé par Tesla — Un virage raté.

12-03-2019 — Nissan IMq, le prolongateur d'autonomie e-POWER viendra en Europe — Après le succès au Japon.

12-03-2019 — Symbio futur leader de l'hydrogène avec Michelin et Faurecia — La France qui investit.

11-03-2019 — Genève, en Suisse, pays comme les autres — Fin de l'exception.