Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Echec officiel de la Mahindra e2o en Europe

Mer 10/05/2017   —   Non aux sous-voitures !
Mahindra e2o électriqueC'est une mauvaise nouvelle qui nous réjouit, puisque nous avions annoncé et espéré l'échec de la Mahindra e2o. L'e2o est une petite voiture électrique fabriquée en Inde, très simple de conception et de fabrication. Donc particulièrement abordable, mais avec des prestations très limitées. Avec un moteur de 19 kW, et une batterie de 13,9 kWh, la petite indienne ne risque pas de faire concurrence à la Renault Zoé, qui a un moteur de 60 kW, et une batterie de 41 kWh... En Inde déjà, l'e2o est en dessous de ses prévisions de vente, et cela fut bien pire au Royaume-Uni, qui fut le premier pays d'Europe à recevoir l'auto, et où Mahindra rêvait de remporter ses premières victoires dans sa conquête de l'Europe.

Il n'en sera pas ainsi, l'échec est total. Mahindra se retire immédiatement, et il annule les quelques commandes en cours. Le bureau de distribution sera fermé, et Mahindra n'envisage plus de vendre son e2o où que ce soit en Europe. Exactement ce que nous avions prévu. Les automobilistes européens sont habitués à certains standards, et une auto incapable de dépasser les 90 km/h, ou de faire plus de 100 km, est tout simplement insuffisante. Le véhicule pourrait être relancé sur le segment des sans permis, mais le potentiel reste faible, avec une concurrence déjà bien installée. Il est peu probable qu'on revoit dans le futur proche une Mahindra électrique en Europe, sinon sur un circuit, puisque la marque indienne participe au championnat Formule E.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : voitures-indiennes ; voiture-electrique