Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Un second malus au poids ?

Mer 09/10/2019   —   Le pouvoir est ennemi des automobilistes, mais aussi du progrès ?
Citroen 2CVL'assemblée nationale discute en ce moment du futur système de bonus-malus qui doit entrer en vigueur au 1er janvier et, en commission, un amendement a été adopté pour ajouter un second malus au système en place. Ce serait un système uniquement punitif, puisqu'il ne s'accompagnerait pas d'un second bonus. L'idée est simple, elle est de taxer les autos au poids. Plus une auto est lourde, plus son acquéreur devrait payer un malus élevé, jusqu'à 10 000 € (!), et cela en sus du malus traditionnel (accru jusqu'à 12 500 €). A la base de l'idée, il y a le fait indiscutable que les voitures sont de plus en plus lourdes. Il importe pour commencer de chercher à comprendre pourquoi.

Petit récapitulatif de ce qui augmente le poids d'une voiture.

La sécurité

Si les derniers modèles sont beaucoup plus sûrs que les anciens, c'est en grande partie dû à leurs meilleurs équipements. Les airbags par exemple, certaines voitures en ont plus de 10, ne sont que des coussins d'air, mais certaines voitures en ont plus de 10, et avec leurs organes de déploiement automatiques, ils ajoutent une masse non négligeable. Tous les systèmes électroniques ensuite, contrôle de maintien de la trajectoire, anti-blocage des freins, contrôle de la traction, assistance au maintien dans la file, freinage d'urgence automatique, si on enlève tous les composants de ces systèmes sur une voiture moyenne, il y a de quoi remplir tout le coffre. Et bien sûr, il y a le chassis. Si on veut la coque la plus rigide qui soit, et la plus apte à résister aux chocs pour préserver la vie de ses occupants... Il faut faire plus lourd que la carrosserie d'une vielle 2CV.

La technologie

Un carburateur avec une pompe à essence mécanique font moins de 10 kg. Mais aujourd'hui, on a des systèmes d'injection à haute pression, avec pompe haute pression, et c'est bien plus lourd que l'ancienne technologie. Il y a ensuite bien sûr tout l'attiral d'un système hybride. Même sur une hybride light, il faut ajouter les masses d'un moteur électrique, de son mécanisme de liaison à la transmission, et de la batterie qui va l'alimenter. Sur une hybride non rechargeable de type Toyota, tout cela pèse plus de 100 kg.

Le pouvoir d'achat

On aura souvent entendu que ce gouvernement est le gouvernement des riches, et c'est là très vrai que réduire la masse d'une automobile est un sport de riches. Le moins cher pour construire la coque d'une voiture est, et restera probablement toujours le fer (ou un alliage très majoritairement composé de fer). L'aluminium est plus léger, mais il est plus cher. Le magnésium est encore plus léger, mais il est encore plus cher. Et les fibres de carbone encore plus, sans évoquer la difficulté de leur recyclage. Enfin si toutes les voitures essence et diesel ont encore une batterie plomb-acide plutôt qu'une lithium-ion dernier cri bien plus légère, c'est toujours pour une question d'argent.

Le confort

Il y a encore quelques maisons très sombres en France, parce qu'elles ont peu de fenêtres. Cela date du temps où elles étaient taxées, alors on en faisait le moins possible. Aujourd'hui, beaucoup de voitures ont des toits panoramiques en verre, ou des toits ouvrants, tout cela est bien plus lourd qu'une plaque de tôle. Et on n'évoquera pas les cabriolets, qui nécessitent des renforts sur le chassis... Et les vitres latérales ? Pour les ouvrir, la plupart des autos ont des petits moteurs électriques, mais une manivelle est plus légère. Il faudra donc revoir la liste des équipements pour supprimer vitres et sièges électriques, remplacer les vitres latérales arrières par des éléments en tôle, comme sur les utilitaires, sans oublier ce mal absolu qu'est l'air conditionné, puisqu'en plus d'ajouter du poids, il consomme de l'énergie. Exit donc tous les accessoires de confort.

La dépollution

Avec les normes antipollution de plus en plus sévères, les lignes d'échappement sont devenu des monstruosités, avec plusieurs catalyseurs et silencieux. Le filtre à particules sur tous les diesels, et maintenant aussi sur toutes les essences. Si on roulait tous en échappement libre, quel gain de poids ! Un collecteur sur la culasse, un bout de tube pour donner une sortie latérale, et le tour est joué. Le premier ministre devrait exiger ce changement au plus vite !

Conclusion

Il faut être sérieux, et ne pas s'étonner. On ne pourrait plus homologuer une Citroën 2 CV aujourd'hui. L'accroissement de la masse des autos n'est que le reflet de la complexité croissante de la société. Il devient de plus en plus difficile de concevoir une voiture, mais aussi de gérer une entreprise, d'embaucher et de licencier un employé, de louer un appartement, ou même d'organiser une sortie scolaire. Les constructeurs sont très conscients du poids de leurs produits, et ils font ce qu'ils peuvent pour le réduire dans les limites de l'acceptable, c'est-à-dire en continuant à fabriquer des voitures que les gens aient envie d'acheter. Les promoteurs de ce projet savent-ils qu'une Renault Clio, dans sa version la plus ordinaire, moteur sans turbo, avec des enjoliveurs en plastique et les vitres arrières à manivelle, fait déjà plus de 1100 kg ? Une Clio. Pas une grosse voiture, ni une voiture de luxe.

En voulant taxer la masse des véhicules, le législateur se trompe une nouvelle fois, parce qu'il sort de son obligation de neutralité. On le voit déjà les taxes sur les hydrocarbures. L'essence, le gazole, le GPL, le gazole non routier, le fioul domestique, si l'état était impartial, tous ces hydrocarbures fossiles seraient taxés au même taux. Pour la problématique du jour, si l'état est impartial, il ne doit taxer que les émissions, et ne pas s'occuper des choix technologiques ou des caractéristiques des véhicules émetteurs. Cet amendement adopté en commission n'a heureusement pas valeur de loi. On espère qu'il n'atteindra jamais ce stade.


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; bonus-malus-prime-taxe ; ecologie







Dernières actualités de l'écologie automobile :


15-10-2019 — Yamaha présente 2 concepts de scooters électriques — Mais on attend encore...

15-10-2019 — La Porsche Taycan abordable est arrivée — Un peu plus abordable.

14-10-2019 — Sevic S50, la trottinette 100 % professionnelle — Made in Germany.

14-10-2019 — France Stratégie : ennemi du peuple et de l'industrie ? — Abandon du malus au poids.

13-10-2019 — Toyota Mirai Concept, quand le zéro émission est élégant — Et fait rêver.

12-10-2019 — L'avenir de Renault-Nissan : on ne peut qu'être inquiet — Plus aucune certitude.

11-10-2019 — Avec sa Dendo Drive House, Mitsubishi rend ses clients autonomes — L'électricité faite à la maison.

11-10-2019 — Il n'y aura pas de voiture électrique Dyson — Le projet n'était pas viable.

10-10-2019 — Poids lourds à hydrogène : Hyundai multiplie les investissements — Partout dans le monde.

09-10-2019 — Cupra prépare son e-Racer pour le futur championnat ETCR — Tests positifs.

09-10-2019 — Un second malus au poids ? — Le pouvoir est ennemi des automobilistes, mais aussi du progrès ?

08-10-2019 — Venturi Formula E désormais partenaire privilégié de Mercedes — EQ inside.

07-10-2019 — Chevrolet Bolt, encore meilleure mais toujours pas pour nous — L'erreur de GM.

06-10-2019 — Polestar 2 électrique, la chinoise chère — Qui ne fera pas de la France une priorité.



Nos derniers essais :


Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
— La première compacte hybride sportive.

Toyota ; voitures-hybrides
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
— Espèce sportive toute mécanique à protéger.

Ford ; essence-diesel
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
— Toujours un bijou de technologie.

BMWi ; voiture-electrique
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
— Elle consomme moins qu'une hybride !

Peugeot ; faible-consommation
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
— La petite Lexus qu'on attendait.

Lexus ; voitures-hybrides
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
— Essai détaillé d'une petite qui joue de sa légèreté.

Suzuki ; voitures-hybrides
Ford Mondeo SW Hybride
Ford Mondeo SW Hybride
— Toujours la meilleure motorisation.

Ford ; voitures-hybrides
Volkswagen Polo TDI 95 ch DSG
Volkswagen Polo TDI 95 ch DSG
— Essai détaillé, pour les gros rouleurs.

Volkswagen ; faible-consommation
Toyota RAV4 2WD Hybride 218 ch
Toyota RAV4 2WD Hybride 218 ch
— Essai détaillé, presqu'un sans faute.

Toyota ; voitures-hybrides