Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Poids lourds à hydrogène : Hyundai multiplie les investissements

Jeu 10/10/2019   —   Partout dans le monde.
Poids lourd Hyundai à hydrogèneLe projet annoncé l'année dernière se concrétise, on voit ci-dessus la première illustration officielle du poids lourd avec une pile à combustible à hydrogène qui doit entrer en service en Suisse l'année prochaine. On en attend 50 en 2020, et l'objectif est qu'il y en ait 1600 en 2025. Ce qui représenterait une proportion impressionnante du fret routier helvétique ! Ces véhicules ont 2 piles à combustible de 95 kW, pour donc fournir une puissance totale de 190 kW, avec 7 réservoirs d'hydrogène pour stocker 35 kg de gaz, et donner 400 km d'autonomie. C'est là qu'on voit l'avantage de l'hydrogène, puisqu'il faudrait probablement quelques 3 tonnes de batteries si on voulait obtenir la même autonomie avec des accumulateurs lithium-ion.

Le plus beau maintenant est que les suisses voient loin, et se sont organisé pour que l'hydrogène, l'énergie de ces futurs véhicules, soit produite de manière renouvelable, sans émission de CO2. Cet hydrogène sera le fruit d'une collaboration entre Hyundai Hydrogen Mobility (HHM) et Hidrospider, lui même une joint-venture entre Linde, le grand spécialiste allemand du gaz, Alpiq, un producteur suisse d'électricité renouvelable, et H2 Energy, un spécialiste suisse de l'hydrogène. Il y aura à la base l'électricité de la centrale hydraulique de Gösgen, qui alimentera une usine d'électrolyse d'une puissance de 20 megawatts.

Des tests similaires avec sensiblement les mêmes véhicules sont attendus en Israël, mais Hyundai s'intéresse aussi au marché américain, puisqu'il vient de signer un protocole d'accord avec Cummins, le specialiste américain des groupes propulseurs pour véhicules lourds. Cummins est réputé pour ses diesels, il travaille aussi à un camion électrique, dont il avait présenté un prototype prometteur il y a 2 ans. Après son rachat d'Hydrogenics, l'accord avec Hyundai doit permettre à Cummins de bénéficier d'une des meilleurs piles à hydrogène du marché, tandis que le coréen pourra faire des économies d'échelle s'il accroit sa production. Cummins, qui fabrique aussi des groupes électrogènes, étudiera l'opportunité d'employer des piles à combustibles Hyundai dans ces applications stationnaires.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Hyundai ; vehicule_pile-a-combustible ; poids-lourds-utilitaires