Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Les voitures qui consomment plus de 5 l/100 km interdites en 2030 ?

Lun 22/02/2021   —   Macron n'est pas contre.
DS4 E-TenseC'était l'une des mesures de la convention citoyenne pour le climat. On se souvient que ces gens avaient suggéré de limiter la vitesse à 110 km/h sur l'autoroute, mais cela ne se fera pas, le président était contre. Une autre idée était d'interdire à terme la vente des voitures les plus polluantes, elle a été approuvée par le gouvernement. La limite serait une émission maximale autorisée de 95 g/km de CO2, mesurée selon l'ancienne norme NEDC, à l'horizon 2030.

Cette valeur de 95 g/km n'est évidemment pas sorti d'un chapeau, c'est un ancien objectif moyen fixé par l'union européenne. Il serait dorénavant la limite à ne pas dépasser. Bien sûr, il faudra l'adapter aux nouvelles normes, puisque l'ancien standard NEDC sera complètement oublié en 2030. L'assemblée nationale, qui va avoir la question à son ordre du jour, pourrait retenir la valeur de 120 g/km de CO2 (ou 5 l/100 km d'essence, cela se discute...) selon la norme WLTP. Ce serait la valeur maximale autorisée en 2030, et il serait interdit d'immatriculer une auto qui rejette plus de CO2. Toutes les autos devraient donc être électrifiées, hybrides, si possible rechargeables, comme la DS4 E-Tense (illustration).

Dans sa grande mansuétude, le législateur a cependant prévu une possibilité de dérogation, pour les habitants de campagnes reculées, ou de zones de montagne, où le besoin d'un 4x4 lourd est réel. Mais cette possibilité de dérogation, dont les contours restent à définir, s'accompagnerait d'une contrainte pour le constructeur, qui ne pourrait réaliser plus de 5 % de ses ventes avec ces véhicules dérogatoires.

La proposition sera débattue par les députés dans les prochains jours, et si cela s'annonce mieux que la Norvège qui devrait interdire les voitures à moteur thermique d'ici 5 ans, il faut espérer que les parlementaires n'oublieront aucune énergie renouvelable, et mettront en place les dérogations correspondantes. Biométhane, hydrogène, biogazole, E85 même... Parce qu'on ne sait pas de quoi demain sera fait, il serait risqué de tout miser sur la seule propulsion électrique sur batterie.


Laurent J. Masson.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : toutes-les-marques ; politique-transport_France