Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Ioniq 5 : d'un coup, la concurrence est derrière

Mer 24/02/2021   —   Une pure électrique.
Ioniq 5 électriqueAu royaume des électriques, Hyundai est déjà l'un des plus vaillants chevaliers. Avec la Ioniq EV, et la Kona EV. Mais avec Ioniq 5, les coréens prennent le large, et – il faut le dire clairement – surclassent toute la concurrence. Avec une auto qui surprend d'abord par son apparence. Reprenant les lignes du concept Hyundai 45, elle évoque la première voiture Hyundai, lancée en 1974, une auto que personne ne connaît dans l'hexagone, puisqu'elle n'a jamais été importée en Europe. Mais on reconnaît le style de l'époque, que ceux qui ont des souvenirs pourront associer à celui des Simca 1307/1308.
Ioniq 5 électriqueMais avec un meilleur detailing, des Z sur les flancs, et une face avant très fine et parfaitement lissée, l'auto ne fait pas rétro. La simplicité de la silhouette paraît même moderne. C'est une réussite. Avec un intérieur qui n'est pas mal non plus. Les sièges font couchette, comme sur une Renault 12 (!), avec un équipement totalement inédit sur le segment, un abattant pour soutenir les mollets. Comme sur une Maybach, excusez du peu. Pour l'instrumentation, comme on s'y attend sur une voiture branchée, il y a 2 grands écrans de 30 cm, et le système d'affichage tête haute, qui projette des informations sur le pare-brise est l'un des plus larges du marché, sinon le plus large.
Ioniq 5 électriqueBref, pour les esthètes, la Ioniq 5 a tout ce qu'il faut pour seduire, mais le plus beau est qu'elle a aussi de fantastiques arguments techniques piur convaincre. A la base de tout, il y a l'empattement. 3 mètres. Soit une valeur jamais vue sur une auto de 4,63 m (cela correspond plutôt à une voiture de 5 mètres). C'est en principe le gage d'un excellent confort, et cela donne aussi beaucoup de place pour loger une batterie super mahousse dans le plancher. Ce n'est pourtant pas ce que Hyundai a fait, puisque la batterie n'a que 12 % de capacité en plus par rapport à celle d'un Kona EV.
Ioniq 5 électriqueLe constructeur propose un choix de 2 batteries. Une capacité de 58 kWh, ou une capacité de 72,6 kWh. Il y a aussi un choix de groupe propulseur, avec à la base, un unique moteur arrière, et en option un second moteur sur les roues avants, qui fait de la Ioniq 5 une traction intégrale. Cela fait 4 motorisations possibles, puisque Hyundai n'ayant pas fait les choses à moitié, les puissances augmentent avec les batteries. Avec la petite batterie, on a un moteur de 125 kW qui donne 350 Nm de couple, ou une puissance cumulée de 173 kW avec 605 Nm. Avec la grosse batterie, on a 160 kW et 350 Nm de couple en version propulsion, c'est ce modèle qui a la plus grande autonomie, assurément plus de 500 km WLTP, ou 225 kW avec 605 Nm. C'est cette version qui a les meilleures performances, avec l'accélération de 0 à 100 km/h en 5,2 secondes.
Ioniq 5 électriqueLa supériorité de la Ioniq 5 ensuite, est dans son architecture en 800 Volts. Comme chez Porsche. C'est dire que l'auto peut se recharger à un courant fort de 350 kW. On recharge de 10 à 80% en 18 minutes. On pensera aux Peugeot électriques qui rechargent au maximum à 100 kW, ou aux Volkswagen qui sont elles limitées à 125 kW. Hyundai fait même mieux que Tesla ! Personne ne recharge plus vite que cette Hyundai. Et en plus, c'est bi-directionnel. On peut brancher une autre voiture électrique sur cette Ioniq, elle la rechargera à un courant de 3,6 kW.
Ioniq 5 électriqueLa Ioniq 5 jouit aussi d'un grand coffre, d'un volume de 531 litres (1591 litres avec les sièges arrières repliés), elle est attendue en Europe avant l'été. Nous espérons un prix de base sous les 50 000 € (bonus de l'état non déduit).

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Hyundai ; voiture-electrique