Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Toutes les Audi électriques en 2033, qu'en pensent les russes ?

Mar 22/06/2021   —   La dernière non électrique lancée en 2026.
Audi TT RRC'est en 2026 qu'Audi devrait lancer une nouvelle génération de son gros SUV Q8, et ce sera la dernière voiture de ce constructeur disponible avec une motorisation essence ou diesel. Toutes les autres Audi qui suivront seront 100 % électriques, et la Q8 devrait finir sa carrière en 2033. C'est dire que dans 12 ans, toutes les Audi seront électriques. Alors certes, d'autres constructeurs ont déjà avancé des dates similaires, mais Audi est le premier des 3 marques premium allemandes. C'est une surprise à plus d'un titre, d'abord parce qu'on sait que les spécialistes allemands font aujourd'hui leurs marges avec les grosses essences. C'est un changement profond du business plan, s'il faut désormais gagner de l'argent avec des électriques...

Un autre point en prendre en compte, est que comme BMW et Mercedes, Audi est très apprécié en Russie. Or, si rouler en électrique ne pose pas de difficulté en Allemagne, c'est plus complexe en Russie, et l'inertie propre à ce pays, fait qu'il est difficile d'imaginer qu'il y aura suffisament de bornes rapides pour répondre au besoins des automobilistes russes, dans seulement 12 ans. Une autre raison d'être surpris de la décision de la marque aux anneaux, est qu'elle avait naguère investi dans la production de biogaz renouvelable. Et qu'à côté d'Audi, Porsche a lancé un vaste programme de R&D autour de l'essence synthétique.

On aura enfin une pensée émue devant la disparition annoncée de la TT RS (notre illustration). Bien sûr, l'électrique est une bonne solution pour l'écologie, mais une Audi TT RS alimentée par de l'essence synthétique aurait fait des heureux qui... Le seront moins avec une électrique ? A Audi de prouver le contraire.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Audi ; industrie-production