Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Valhalla, pas vraiment rechargeable, pas vraiment une Aston Martin

Jeu 22/07/2021   —   Mais une vraie hypercar.
Aston Martin ValhallaVoici un petit évènement, la première Aston Martin hybride. Mieux que cela, elle est aussi rechargeable. Mais si on pense habituellement à cette architecture technique comme un moyen de réduire la consommation, cela n'a pas été l'objectif ici. La priorité, la seule priorité est la performance. Le système hybride a pour première fonction de récupérer l'énergie perdue dans les freinages, et si la batterie est rechargeable sur le secteur, c'est anecdotique. Il y a aussi une fonction pour recharger la batterie avec le moteur essence, et dans tous les cas, la batterie est de très faible capacité. Elle ne permettra que 15 km d'autonomie.
Aston Martin ValhallaLa vedette, c'est le moteur essence. Il s'agit du V8 AMG 4 litres biturbo, profondément modifié (on admirera les sorties d'échappement à l'arrière du toit), et qui donne ici 750 ch. Avec 2 moteurs électriques, un à l'avant, un à l'arrière, la puissance disponible totale est de 950 ch. En mode électrique pur, le moteur électrique avant est seul à faire se déplacer l'auto, et en marche arrière, le moteur essence sera là aussi inactif, la Valhalla ne reculera qu'avec ses moteurs électriques. Ce choix a permis la suppression de la marche arrière sur la boite de vitesses, une unité à double embrayage et 8 rapports. Les performances sont en rapport le look, c'est à dire très élevées, avec le 0 à 100 km/h qui ne demandera que 2,5 secondes, tandis que la vitesse de pointe serait très proche des 350 km/h. Mais c'est principalement pour le circuit que l'auto a été conçue, son constructeur annonce l'objectif de tourner au Nurburgring en 6 minutes et demie, ce qui serait un nouveau record pour une voiture de série (même si c'est de la toute petite série).
Aston Martin ValhallaIl reste que pour avoir vu le prototype, ce rédacteur doit signaler que le toit de l'auto est plus bas que son nombril. L'ouverture est étroite, et il n'y a aucun coffre. Cela ne veut évidemment pas dire que ce soit une mauvaise auto, mais toutes les Aston Martin avaient toujours été des voitures utilisables au quotidien, avec lesquelles on pouvait facilement partir en week-end à deux. Ce sera difficile avec cette Valhalla. Et à bord, l'ambiance est typée compétition avec des sièges fixes. Il n'y a que le pédalier qui est réglable pour le conducteur. Cela ne fera pas l'unanimité dans la clientèle traditionnelle d'Aston Martin, dont une bonne part n'est plus très jeune. On peut néanmoins saluer cette diversification de la petite marque anglaise, qui devrait lui attirer un nouveau public. Encore qu'il faudra être très fortuné, même si le constructeur aura donné une bonne nouvelle. Alors que la rumeur mettait le prix de la Valhalla à un million de livres, Aston Martin a dit que ce serait seulement dans les 700 000 £.
Aston Martin Valhalla

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Aston-Martin ; hautes-performances ; voiture-hybride-rechargeable