Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Renault Megane E-Tech, la grande soeur de la Zoé

Mar 07/09/2021   —   Ou sa remplaçante ?
Renault Megane E-TechCela devenait surprenant. BMW, Mercedes, Opel, Peugeot, Volkswagen, de plus en plus de constructeurs ont 2 modèles électriques à leur catalogue (ou plus). Mais chez Renault, pourtant leader, il n'y avait guère que la Zoé, puisque le Twizy est un quadricycle, et que le Kangoo n'est disponible en électrique que dans une version utilitaire. Les conducteurs de Zoé désireux d'avoir une auto plus spacieuse ou plus performante auront enfin quelque chose à se mettre sous la dent, et c'est du consistant, c'est la Renault Megane E-Tech, vedette du salon de l'auto de Munich, où elle fut présentée par Luca De Meo, grand patron de Renault (à droite sur l'illustration), et Gilles Vidal, le directeur du style (à gauche), même s'il n'est pour rien dans ce modèle, étant à ce poste depuis peu.
Renault Megane E-TechFranchement compacte, cette Megane électrique a une longueur de 4,21 m, soit seulement 12 cm de plus qu'une Zoé, alors qu'il y a une différence de 27 cm entre la Clio et la Megane essence (qui continue sa carrière pour le moment). Il n'est donc pas totalement faux de dire que cette Megane E-Tech remplacera la Zoé, qui ne serait pas renouvelée, puisque les futures 4L et R5 de nouvelles générations seraient elles un tout petit peu plus petites.
Renault Megane E-TechJoliment dessinée, et répondant aux règles actuelles du bon design, cette Megane électrique a une ceinture caisse très haute, et de petites surfaces vitrées. La visibilité arrière était déjà mauvaise sur la Megane essence, ce sera pire sur celle-ci. Heureusement qu'il y aura une rétrovision par caméra...
Renault Megane E-TechTraction avant, cette nouveauté utilise la base technique CMF-EV de l'alliance franco-nippone, qui avait été dévoilée par la Nissan Ariya. Le moteur cependant, sera une machine électrique de dernière génération, dont on peut se féliciter qu'il soit 10 % plus léger que le moteur de la Zoé, malgré une puissance substantiellement supérieure. Deux versions sont prévues. 96 kW (130 ch) avec un couple de 250 Nm, et 160 kW (218 ch) avec un couple de 300 Nm. Avec ce dernier, la 0 à 100 km/h ne demande que 7,4 secondes.
Renault Megane E-TechSur un empattement de 2,70 m (3 cm de plus qu'une Megane essence berline, mais 2 cm de moins que la Megane break), et grâce à une batterie occupant toute la surface du plancher, mais très fine, seulement 11 cm (c'est un record d'après Renault), l'habitabilité est un peu supérieure à la Megane essence. Mais à bord, on remarquera surtout un combiné d'instrumentation plutôt massif, et peut-être un peu trop rectangulaire.
Renault Megane E-TechGoogle est à bord, c'est lui assurera la navigation, avec possibilité de fusionner l'auto avec son smartphone, mais il reste à découvrir s'il sera possible d'installer une autre application de navigation pour ceux qui refusent Google, quelles données pourront rester confidentielles, et lesquelles ne le pourront pas. On ignore encore aussi comment s'effectueront les mises à jour, et surtout pendant combien de temps la connectivité de l'auto sera offerte.
Renault Megane E-TechDeux batteries sont possibles, et sans aucune originalité, la petite batterie n'est livrable qu'avec le petit moteur, tandis que la grosse batterie exige le gros moteur. Les capacités sont de 40 et 60 kWh (+ 50 %), les autonomies annoncées étant de 300 et 470 km (+ 57 %). Ce qui nous paraît étrange, puisque ces valeurs signifient que la Megane E-Tech avec la grosse batterie et le gros moteur, plus puissante et plus lourde, consomme moins d'électricité que le modèle avec la combinaison petit moteur et petite batterie.
Renault Megane E-TechLa Renault Megane E-Tech a une caractéristique formidable à nos yeux, elle est dotée d'un réglage de la regénération de l'énergie perdue au freinage. On ne les voit pas sur nos photos, ce sont des palettes derrière le volant. A côté de cela, la recharge s'effectuera à la puissance maximale de 130 kW, ce qui est concurrentiel avec ce que fait pas Volkswagen mais pas Hyundai, et cocorico enfin, puisque cette voiture sera fabriquée en France, à Douai. La production démarrera en janvier, les premières livraisons en mars. Aucun tarif n'a encore été annoncé, mais on parie sur un prix de base bonus déduit sous la barre des 30 000 €. Attention cependant, la recharge rapide ne sera pas incluse dans ce tarif.

L'arrivée de cette Megane électrique condamne t-elle la Megane essence ?



Rubrique(s) et mot(s)-clé : Renault-ZE ; voiture-electrique