Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Bonus à 6000 €, toujours l'argent gratuit

Sam 23/10/2021   —   On paiera en 2023, et après...
voiture électriqueLes acquéreurs de voitures électriques touchent encore aujourd'hui un bonus de 6000 €. Il aurait déjà dû être réduit à 5000 €, mais pour contrer la récession entrainée par les confinements, le gouvernement avait choisi de le prolonger. La réduction à 5000 € était alors programmée au 1er janvier 2022, le gouvernement vient finalement de la repousser de 6 mois supplémentaires (après les élections...). On voudrait croire que c'est une bonne nouvelle, puisque c'est positif pour la transition écologique, mais on ne peut manquer de voir qu'avec les énormes malus qui font fuir les acheteurs de grosses voitures, le délicat équilibre du bonus-malus penchera du mauvais côté. Les finances publiques sont déjà dans un état désastreux avec une dette nationale de plus de 110 % du PIB, cela ne va pas s'améliorer avec un système bonus-malus déficitaire, ni avec des chèques de 100 € pour les français à revenus modestes. Ou cela peut-il être compensé par les recettes accrues des taxes sur l'essence ?

Quand par ailleurs ces taxes sur les carburants pétroliers sont une source majeure de revenus pour l'état, on constate qu'une fois de plus, le pays recule pour mieux sauter, et qu'un jour ou l'autre, il faudra faire payer ceux qui roulent en électrique. Et que plus on retarde ce moment, plus la facture sera salée.


Laurent J. Masson



Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; bonus-malus-prime-taxe