Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Quantum Agressor, le buggy à pile à combustible de l'armée américaine

Pour le soldat de demain

Depuis que l'armée américaine a adopté le Hummer, ou plus exactement le HMMWV (High Mobility Multipurpose Wheeled Vehicle), un engin de 3 tonnes et demie dans sa version light, et de 6 tonnes dans sa version blindée, il est apparu le besoin d'autre chose. Le besoin de quelque chose de plus vif, de plus compact et de plus maniable. C'est ce qui a conduit l'armée américaine à s'équiper de buggys. Des petits engins légers, nerveux et rapides. L'armée américaine en a quelques-uns. Et toujours à l'affût de nouveaux véhicules plus performants, les militaires américains, ambitieux et disposant des moyens de leurs ambitions, vont maintenant essayer un buggy d'un nouveau type.

Ce buggy présente 3 atouts majeurs pour les militaires. D'abord, il est considérablement moins bruyant qu'un véhicule classique. Ensuite, il a une très faible signature thermique, ce qui le rend beaucoup plus difficilement détectable par l'ennemi. Et dernier avantage significatif, ce véhicule dispose à tout instant d'une forte puissance électrique, capable d'alimenter divers appareils de transmission et/ou communication sur le terrain. A la lecture de ces caractéristiques, on devine tout de suite le secret de ce véhicule : il n'a pas de moteur thermique, mais un électrique qui fonctionne grâce à une pile à combustible alimentée par de l'hydrogène.

Développé en commun par Quantum et le National Automotive Center (NAC) du Tank-Automotive Research, Development and Engineering Center (TARDEC), ce véhicule s'appelle officiellement AMV™ (Alternative Mobility Vehicle), et on lui a donné le petit nom d'Aggressor pour que les militaires puissent plus facilement se familiariser avec. L'AMV existe aujourd'hui en un seul et unique exemplaire, réalisé dans les locaux de Quantum de Californie, et sa première apparition publique a eu lieu lors du salon SEMA de Las Vegas (une sorte de salon du tuning, photo ci-dessous), début novembre. On le reverra en juin 2005 lors des rencontres annuelles entre l'armée américaine et l'industrie, et entre ces 2 dates, l'AMV sera testé dans de multiples bases militaires, sous différents climats.

Là, l'armée peut faire beaucoup. Les fabricants de piles à combustible déjà font de nombreux tests de fiabilité, mais ces tests sont réalisés par des ingénieurs, qui respectent le travail de leurs pairs, ou par des conducteurs qui ont été longuement briefés sur la valeur, et le caractère exceptionnel du véhicule qu'ils ont entre les mains. Tout change avec les militaires, pour qui le buggy à PAC est un véhicule moins cher qu'un char d'assaut. On n'y fera donc pas plus attention. Et habitués à des véhicules très solides, les pilotes et conducteurs de véhicules militaires ne sont pas réputés pour manier leurs engins dans la douceur. Face à l'ennemi, un soldat doit pouvoir rouler pied au plancher sur une piste défoncée.

Ce qui sous-entend chocs et vibrations à répétition, pour la PAC, les réservoirs d'hydrogène et les durits métalliques qui les relient. Sans oublier l'électronique, qui est omniprésente. L'AMV est en effet un véhicule hybride parallèle, similaire dans son architecture à une Toyota Prius donc, si ce n'est que là où la voiture japonaise à un moteur thermique 4 cylindres, l'AMV a une PAC (comme la Prius en aura une, dans une prochaine génération). C'est une petite PAC, puisqu'elle ne fait que 10 kW, et cela signifie que l'engin doit par ailleurs disposer de batteries conséquentes, puisque la vitesse maximale est annoncée à plus de 120 km/h. On n'imagine pas aller aussi vite avec seulement 10 kW...

Les détails techniques de l'AMV n'ont malheureusement pas été révélés, on sait seulement que c'est que c'est une propulsion, qu'il innove par ses réservoirs d'hydrogène, lesquels sont en fibre de carbone, et qu'il possède un système de contrôle électronique de traction. Ce dernier point étant étonnant sur un buggy... Mais ce dont on est sûr, est que Quantum n'est pas un constructeur automobile. C'est un équipementier qui collabore régulièrement avec General Motors (qui en est le plus gros actionnaire unique). Quantum a ainsi collaboré à la réalisation du Hummer à hydrogène du gouverneur Schwarzenegger. Mais pour devenir constructeur (?), Quantum vient de prendre le contrôle de Starcraft, un autre équipementier spécialisé dans les accessoires tuning. Ainsi, le nouveau Quantum est encore loin de pouvoir concurrencer Toyota, mais il peut répondre à un appel d'offres du ministère de la Défense, et c'est déjà beaucoup. C'est surtout un nouvel acteur majeur de la future société de l'hydrogène qui se forme. Un de plus.







Dernières actualités de l'écologie automobile :


31-03-2020 — Le salon de l'auto de Paris victime du virus chinois — Dommage collatéral.

31-03-2020 — BMW confirme qu'il croit toujours en l'hydrogène — Les batteries ne sont pas la seule solution.

29-03-2020 — Coronavirus : quand les toilettes payantes deviennent gratuites — Pour voir le positif.

28-03-2020 — Confinement : c'est interdit de rouler mais c'est tellement bon — Le bon côté de la situation présente.

27-03-2020 — Renault donne des Clio aux personnels soignants — Des essences plutôt que des électriques ?

27-03-2020 — 1723 km en 24 heures sur une Harley Davidson Livewire électrique — Michel Von Tell, un suisse très rapide.

26-03-2020 — 15 millions d'hybrides Toyota — Un succès mondial !

26-03-2020 — Ford a trouvé comment fabriquer des respirateurs en grande série — Les constructeurs contre le coronavirus.

25-03-2020 — Après 22 ans de télétravail... — Expériences vécues.

25-03-2020 — Coronavirus : faire son plein ou brancher, les précautions à prendre — Eviter la contamination.

24-03-2020 — Le poids lourd Toyota-Hino à hydrogène vise les 600 km d'autonomie — 25 tonnes.

24-03-2020 — Porsche se demande qui veut d'une sportive électrique ? — La réponse n'est pas évidente.



Nos derniers essais :


Seat Arona TGI au GNV
Seat Arona TGI au GNV
— La voiture au gaz de monsieur tout le monde.

Seat ; biogaz-biomethane-GNV-renouvelable
Suzuki Vitara & S-Cross Hybrid 48V
Suzuki Vitara & S-Cross Hybrid 48V
— Prises en mains, un système léger mais efficace.

Suzuki ; voitures-hybrides
Lexus ES300h hybride, essai détaillé
Lexus ES300h hybride, essai détaillé
— A la fois une citadine et une routière.

Lexus ; voitures-hybrides
Audi e-tron - Essai détaillé
Audi e-tron - Essai détaillé
— Impressionnante à plus d'un titre.

Audi ; voiture-electrique
Seat Mii Electric, prise en mains
Seat Mii Electric, prise en mains
— La première électrique vraiment abordable.

Seat ; voiture-electrique
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
— Machine à rouler à la sobriété record.

Renault ; faible-consommation
Hyundai Ioniq EV, prise en mains
Hyundai Ioniq EV, prise en mains
— Des arguments renforcés pour cette électrique.

Hyundai ; voiture-electrique
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
— Une essence qui a les qualités pour rester leader.

Renault ; faible-consommation
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
— Le style et la vertu à bon prix.

Hyundai ; voitures-hybrides