Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

La Connaught Type-D V10 hybride, une sportive anglaise bourrée d'innovations

L'exemple des artisans

On croyait que le premier à proposer une voiture de sport à motorisation hybride serait Toyota. Le concept CSS en était l'annonce, mais on en attend toujours la concrétisation (sans doute pour l'année prochaine). C'est alors une petite marque anglaise qui pourrait venir porter ce flambeau de la sportive hybride. Cette marque, et la petite équipe qui est derrière, prend en effet de vitesse tous les constructeurs européens, puisque leur timing prévoit une mise en production en 2006. Aucun autre constructeur européen ne dit mieux. On mesure là leur apathie ! Quant à ce constructeur qui se propose de les secouer en leur montrant ce qu'il devrait faire, c'est essentiellement l'association de 2 hommes. Tom Bishop et Tony Martindale, tous deux ingénieurs consultants indépendants.

Ce qui est original pour des ingénieurs automobile. Car s'il est simple de s'installer en tant que travailleur indépendant, il ne l'est pas du tout d'obtenir la clientèle d'un constructeur. Les deux y sont pourtant parvenus, et c'est la meilleure preuve de leurs talents. Ford, Jaguar, Rover, Saab, Land Rover, Lotus et surtout MSX (qui travaille pour tous les constructeurs), ont été au nombre de leurs clients, c'est dire l'expérience accumulée par ces 2 hommes. Ils se sont donc fixés un challenge à leur mesure : concevoir une voiture sportive, optimisée pour donner un plaisir de conduite maximal, mais tout aussi économique que performante. La voiture sera un coupé, 2+2, hybride, avec une masse à vide de seulement 750 kg, mais tout en étant parfaitement légale, et homologable en Europe.

Cette voiture, ce sera la nouvelle Connaught. Connaught est une vieille marque anglaise, qui était réputée dans les années 1950 (ci-contre, une Connaught de course, à Silverstone en 1955), dont le nom a été acheté par nos 2 ingénieurs. Mais ils n'ont rien à voir avec les fondateurs de cette marque, et ils ne le cachent pas. Cette future Connaught Type-D devrait être mise sur le marché au printemps 2006, il s'agira d'une auto au design unique, à la conception totalement originale, et dont le système hybride devrait aboutir au dépôt de 17 brevets (les formalités de l'enregistrement sont en cours). Comme quoi, même après les centaines (!) de brevets déposés par Toyota, il reste des opportunités...

Mais ce qui est également très très fort, est d'avoir fait le choix d'un moteur original. Ce choix, même Toyota ne l'a pas fait, puisque le moteur de la Prius est dérivé de celui des Yaris. Le moteur prévu pour la Connaught est un... V10. Non content de vouloir faire la première sportive hybride, pour un peu ils voudraient réinventer le moteur à explosion ! Car ce bloc à 10 cylindres innove en bien des points. D'une cylindrée de 2110 centimètres cubes (2.1 litres), c'est un moteur en V à l'angle extremement étroit de 22.5 °. Sans joint de culasse, avec un système de refroidissement propre à la culasse, qui en cas de besoin seulement, refroidit aussi le bloc, 2 simples arbres à cames en tête (2 soupapes par cylindre), des têtes de pistons en céramique pour limiter les transferts de chaleur vers le bloc, et un taux de compression très élevé de 13.5, ce moteur n'a été copié sur aucun autre.

L'architecture de l'auto est également assez novatrice parce que le moteur est si fin (angle du V de 22.5°) qu'on a pu se permettre de le faire légèrement rentrer dans l'habitacle. La boite de vitesses, elle aussi étudiée pour être compacte, est totalement entre les jambes des 2 passagers avants. Cette architecture garantit une répartition des masses idéale, tandis qu'il y a beaucoup de place à l'avant pour une zone de déformation progressive, qui permettra à l'auto de bien figurer lors d'un crash-test. La boite est à 5 rapports, elle sera fabriquée par celui qui fabrique celles des Caterham. Enfin, l'auto est une propulsion, et le moteur électrique provient de chez Lynch (ci-dessus), le fabricant anglais bien connu. Tournant en 48 V, il ne peut mouvoir seul l'auto. Mais c'est voulu. On le rappelle en effet, le premier but, c'est la performance, et le moteur électrique seul ne pourrait garantir à l'auto les performances qu'on attend d'une sportive.

Il sert donc quand l'auto est à l'arrêt (le thermique se coupe), ou pour venir ajouter sa puissance au moteur thermique dans les accélérations, selon le même shéma qu'utilise Honda avec son système IMA. Mais Connaught n'utilise pas de batteries. Il a mis à la place des supercondensateurs... Encore une innovation ! Ils ne font vraiment rien comme tout le monde... Ce système a pourtant déjà largement prouvé son efficacité, Connaught ayant déjà réalisé un prototype qui l'a prouvé, encore que c'était un moteur 4 cylindres de Ford Mondeo qui a servi sur le mulet des tests préliminaires. Mais jusqu'à présent, le projet avance parfaitement comme prévu, et tout ce qu'il était attendu de l'auto a été vérifié.

Il est temps alors pour Connaught de finaliser le développement de l'auto (notamment le V10), et de préparer, puis de lancer, la production en série de l'auto. Pour cela, le constructeur acceptera encore quelques investisseurs. Le second tour de table n'est pas encore bouclé (ils avaient obtenu une subvention pour le premier). C'est une opportunité rare que de pouvoir participer au capital d'un nouveau constructeur... Enfin, pour les clients potentiels, qu'ils sachent que la voiture devrait avoir un prix de vente de 35 000 £ (~ 52 000 €). Ce qui est très correct pour une auto aussi exclusive. Pour un amateur de la technologie hybride qui recherche l'originalité, il ne trouvera pas plus original que cette Connaught ! Et en plus, c'est européen.

http://www.connaughtmotorco.com/







Dernières actualités de l'écologie automobile :


04-07-2020 — Le Covid-19 entrainerait la liquidation de l'usine Smart en Moselle — Et quid de la petite Mercedes ?

03-07-2020 — Suzuki Across, un RAV4 hybride rechargeable ultra sobre — Les nouveaux partenaires.

02-07-2020 — Le Volkswagen Tiguan GTE hybride rechargeable aura 245 ch — De plus en plus haut de gamme.

02-07-2020 — Le succès payé des électriques — Hélas, pas durable.

01-07-2020 — Un tout nouveau moteur pour la Skoda Octavia G-TEC au GNV — Pas branché, mais au top.

01-07-2020 — Citroën C4, une vraie Citroën comme on l'attendait — Pluri-énergie.

30-06-2020 — Le pick-up électrique Nikola Badger ouvert à la réservation — Surtout pour les américains.

28-06-2020 — Ford F-150 : le symbole de l'Amérique passe à l'hybride — Un pas en avant.

27-06-2020 — Fiat 500 : une série spéciale pour être compétitive — France Edition.

26-06-2020 — Quand une laverie ridiculise le réseau Ionity — La modernité pas là où on l'attend.

25-06-2020 — Mokka : Opel change tout et attaque — Arme de conquête.

24-06-2020 — BMW va presque généraliser le smartphone comme clé — Le premier, mais pas le dernier.



Nos derniers essais :


Peugeot 3008 Hybrid4 300 ch - Essai détaillé
Peugeot 3008 Hybrid4 300 ch - Essai détaillé
— Le charme discret de l'écologie canaille.

Peugeot ; voitures-hybrides-rechargeables
Peugeot e-208 - Essai détaillé
Peugeot e-208 - Essai détaillé
— La plus fun des petites électriques.

Peugeot ; voiture-electrique
Ford Puma EcoBoost 155 ch Hybrid 48V
Ford Puma EcoBoost 155 ch Hybrid 48V
— Un SUV sportif hybride ? Une auto couteau suisse.

Ford ; voitures-hybrides
Seat Arona TGI au GNV
Seat Arona TGI au GNV
— La voiture au gaz de monsieur tout le monde.

Seat ; biogaz-biomethane-GNV-renouvelable
Suzuki Vitara & S-Cross Hybrid 48V
Suzuki Vitara & S-Cross Hybrid 48V
— Prises en mains, un système léger mais efficace.

Suzuki ; voitures-hybrides
Lexus ES300h hybride, essai détaillé
Lexus ES300h hybride, essai détaillé
— A la fois une citadine et une routière.

Lexus ; voitures-hybrides
Audi e-tron - Essai détaillé
Audi e-tron - Essai détaillé
— Impressionnante à plus d'un titre.

Audi ; voiture-electrique
Seat Mii Electric, prise en mains
Seat Mii Electric, prise en mains
— La première électrique vraiment abordable.

Seat ; voiture-electrique
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
— Machine à rouler à la sobriété record.

Renault ; faible-consommation