Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Hybride hautes performances : l'ambitieuse Lexus GS450h, le luxe et la puissance

L'hybride aristocratique

C'est comme au poker, à ceci près que Toyota ne bluffe pas. Le lendemain de la commercialisation de 2 nouveaux hybrides sur le marché japonais, Toyota annonce un nouveau modèle hybride : la Lexus GS450h. Disponible depuis février sur le marché américain, mais toujours pas en France (elle le sera en avril), le nouveau modèle GS de Lexus existe en 2 versions, GS300 et GS430. Il s'agit d'une berline comparable à une BMW série 5 ou une Mercedes classe E, dont les chiffres de son nom font référence à sa cylindrée. La GS la plus puissante est ainsi emmenée par un V8 4.3 litres de 283 ch. 250 km/h en pointe et l'accélération de 0 à 100 km/h en 6.1 secondes. Pas mal la GS430 ! Mais si la version hybride est nommée GS450h, c'est parce qu'elle sera plus performante encore.

On ne rigole plus. Oublié les performances d'une bonne familiale turbo-diesel de la Prius (selon l'expression même du constructeur). La GS450h aura des performances de sportive, voire de voiture haut de gamme, elle en a d'ailleurs l'architecture. Peu de gens le remarquent, mais Prius, Honda Civic, Honda Insight, sont toutes des tractions avants avec moteur transversal. Alors que la Lexus GS est une propulsion avec son moteur implanté longitudinalement. Soit l'architecture de toutes les BMW, des grosses Mercedes et Jaguar, et de la plupart de l'aristocratie automobile. Qu'il y ait enfin une voiture hybride avec cette architecture, voilà qui va faire beaucoup pour le prestige de cette technologie.

La Lexus GS450h a été présentée au salon de New York le 23 mars 2005 (photo ci-dessus et ci-contre) comme un modèle 2007, et Lexus n'en prévoit pas l'arrivée sur le marché avant avril 2006. Et encore s'agit-il du marché américain, car pour l'Europe, ce ne sera pas avant le second semestre 2006... C'est ce qui explique que le dossier de presse soit encore très incomplet, avec une fiche de caractéristiques techniques plutôt limitée. Lexus ne donne ainsi pas encore la puissance de cette GS450h, indiquant simplement qu'elle est « largement au-delà de 300 chevaux ». Il s'agit bien sûr de la puissance combinée, moteur thermique et moteur électrique.

L'accélération de 0 à 100 km/h sera accomplie en moins de 6 secondes (une Prius en demande 11), et pour signifier que la voiture est très performante, la Lexus GS450h aura à son tableau de bord un indicateur de puissance. Sur l'illustration ci-contre, c'est le compteur de gauche, il est gradué en kilowatt, et indique la puissance transmise aux roues. Un compteur similaire équipera le Lexus RX400h, et on imagine qu'à terme toutes les voitures hybrides en adopteront un. Il y a cependant à-côté sur la console centrale, un écran qui sert aussi bien pour le système de navigation que pour le monitoring du système hybride, avec des fonctionnalités proches de celles d'une Prius.

Il y a d'ailleurs une volonté claire d'harmonisation, et à tous les niveaux, entre les différentes hybrides Toyota. Comme le Lexus RX ou la Prius, le système de la GS450h s'appelle Hybrid Synergy Drive. Mais on ne sait pas pour autant quelles sont, s'il y en a, les pièces qui seraient communes à ces 3 autos ? On est par contre certain qu'il y ait des éléments communs entre le groupe propulseur de ce nouveau modèle et des voitures non hybrides Toyota. Comme le moteur 1.5 litres de la Prius (1NZ-FXE) est dérivé de celui des Yaris 1500 (1NZ-FE), le moteur thermique de la GS450h sera dérivé du nouveau V6 3.5 litres du constructeur. Ce moteur donne 280 ch sous le capot de la nouvelle Toyota Avalon (un modèle destiné au seul marché américain), un peu plus sous celui de la nouvelle Lexus IS350, mais il devrait en faire significativement moins dans la GS450h.

Tout le principe de l'hybride est là, le moteur thermique est optimisé non pour la performance, mais pour la sobriété. Avec le moteur électrique qui vient se joindre à lui quand il y a besoin de puissance. Mais de ce dernier, tout ce qu'on sait est qu'il est à aimant permanent, et que grâce à lui la Lexus GS450h promet la performance d'un V8, avec la frugalité d'un gros 4 cylindres. Une chose choquante cependant, est que Toyota explique que sa chaine de traction est particulièrement impressionnante entre 50 et 80 km/h. On le comprend bien, c'est à bas régime que la force d'un moteur électrique est la plus effective. Mais pour une voiture qui va concurrencer la BMW série 5, on attend des reprises vigoureuses sur autoroute. Même en Allemagne. On fait néanmoins confiance à Toyota pour relever ce challenge.







Dernières actualités de l'écologie automobile :


27-02-2020 — De nouvelles Kia hybrides rechargeables, et des Hyundai sportives — 2 marques qui se distinguent.

26-02-2020 — Une motorisation hybride rechargeable pour le plus performant des Touareg — Volkswagen R.

26-02-2020 — Polestar se cherchait un style et l'a trouvé — Il va falloir compter avec Polestar.

25-02-2020 — Renault Twingo Z.E. meilleure que prévue, mais... — Face à une concurrence difficile.

25-02-2020 — DS 9 E-TENSE, belle et désirable mais interdite à Macron — Pour l'amour de la marque.

23-02-2020 — La France est au SP95-E10, les Etats-Unis veulent généraliser l'E15 — Pour plus d'indépendance.

22-02-2020 — L'électricité renouvelable en Allemagne a battu le nucléaire en France — Fessenheim, c'est dépassé !

21-02-2020 — Hyundai-Kia solide numéro 4 en Europe — Grâce à l'électrification.

21-02-2020 — Porsche ouvre la plus puissante station de bornes de recharge d'Europe — Juste à côté du circuit !

20-02-2020 — Hyundai i20, premiers tours de roue électrifiés — En 48 Volts.

20-02-2020 — Kia Sorento, diesel 202 ch ou hybride 230 ch — Un grand SUV écolo ?

19-02-2020 — Jaguar Land Rover Vector, sur la voie de l'autonomie — Un prototype de R&D.



Nos derniers essais :


Lexus ES300h hybride, essai détaillé
Lexus ES300h hybride, essai détaillé
— A la fois une citadine et une routière.

Lexus ; voitures-hybrides
Audi e-tron - Essai détaillé
Audi e-tron - Essai détaillé
— Impressionnante à plus d'un titre.

Audi ; voiture-electrique
Seat Mii Electric, prise en mains
Seat Mii Electric, prise en mains
— La première électrique vraiment abordable.

Seat ; voiture-electrique
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
— Machine à rouler à la sobriété record.

Renault ; faible-consommation
Hyundai Ioniq EV, prise en mains
Hyundai Ioniq EV, prise en mains
— Des arguments renforcés pour cette électrique.

Hyundai ; voiture-electrique
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
— Une essence qui a les qualités pour rester leader.

Renault ; faible-consommation
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
— Le style et la vertu à bon prix.

Hyundai ; voitures-hybrides
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
— La première compacte hybride sportive.

Toyota ; voitures-hybrides
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
— Espèce sportive toute mécanique à protéger.

Ford ; essence-diesel