Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Le GPL, le carburant de l'argent, pourrait bientôt ne plus l'être, tant mieux !

Voiture au GPLLes ventes de voitures neuves fonctionnant au GPL sont en hausse en France et en Allemagne. Elles sont par contre très nettement en baisse en Italie, en chute libre en Thailande et au Japon, où le GPL était historiquement très important, et inexistantes en Californie. Ces faits ne sont apparemment pas liés, mais pourtant, partout la cause est la même. Le GPL monte ou baisse exactement pour la même raison, qui n'a rigoureusement rien à voir avec l'écologie, c'est toujours l'argent. La situation de la Thailande est intéressante. En 2008, il y avait environ 60 000 taxis au GPL dans l'agglomération de Bangkok. Ils sont moins de 20 000 aujourd'hui, et l'objectif du gouvernement est de les faire disparaitre. Tous. Plus un seul taxi au GPL.

La méthode du gouvernement pour parvenir à cet objectif est simple, il s'agit d'une prime.

Voiture au GPLElle est versée à tout chauffeur de taxi qui convertit son véhicule GPL à la consommation du gaz naturel. Le montant de la prime couvre le prix du kit de conversion (pose comprise), et le prix du GNV est moins cher que celui du GPL, qui est en forte augmentation, puisqu'il est désormais importé, alors que la Thailande était anciennement connu pour être un pays exportateur de GPL. Parce qu'elle dispose de plus grandes réserves de gaz naturel, la Thailande souhaite plutôt développer l'usage de ce carburant, et la politique du gouvernement est donc compréhensible. En France ou en Allemagne par contre, il n'y a pas plus de gaz naturel que de pétrole. Les gouvernements devraient en toute logique y déployer une politique neutre vis-à-vis des hydrocarbures fossiles, mais ce n'est pas le cas. On a ainsi jusqu'au 31 décembre, une prime de 2000 € pour l'achat d'une auto au GPL.

Voiture au GPLSans oublier que ce carburant est beaucoup moins taxé que les autres. Alors évidemment, il y a des gens pour se laisser séduire. Mais le marché du GPL n'existe que parce qu'il est avantagé. Il suffit de regarder l'Italie pour s'en convaincre. Ils avaient la même chose qu'en France, une prime de 2000 € pour l'acquisition d'une voiture neuve au GPL, mais le gouvernement italien a supprimé cette subvention ce printemps. Le marché s'est écroulé ! D'un mois à l'autre, les immatriculations de voitures au GPL ont chuté de 150 %. Pendant ce temps, Chevrolet France (par exemple) est heureux d'annoncer que plus d'un quart de ses ventes dans l'hexagone est avec des voitures au GPL.

Voiture au GPLIls disent que c'est bien pour l'écologie, mais si c'était réellement le cas, comment se fait-il que Chevrolet, première marque américaine, ne vende pas de voitures au GPL sur son propre marché ? Nous pouvons donner la réponse, elle est toute simple. Chevrolet ne vendra probablement jamais de voitures au GPL aux Etats-Unis, et encore une fois, c'est uniquement pour une question d'argent. Les quelques partisans du GPL, en France ou en Europe, n'aimeraient pas vivre aux Etats-Unis. Ce grand pays est le pays de l'essence. Le gazole y est plus cher que l'essence, et le GPL idem, ou au mieux au même prix (on peut vérifier cela sur Gasbuddy et Alt Fuel Prices.com).

Voiture au GPLTous les autres constructeurs ont exactement la même politique : ils ne proposent des voitures au GPL que là où ce carburant est subventionné. Le GPL n'a jamais convaincu quiconque par ses qualités seules, s'il en avait. On doit alors s'interroger sur les motivations politiques à avantager ce carburant, et comme nous l'avions déjà expliqué, il s'agit de faire des cadeaux au lobby pétrolier. Alors qu'essence, gazole et GPL ne sont qu'un seul et même produit, simplement sous une présentation différente. Ce n'est qu'une différence de raffinage, on peut dire aussi de cuisson, et il n'y a pas plus de différence entre essence et GPL, qu'il n'y en a entre un œuf dur et un œuf à la coque. la vraie différence est ailleurs.

Quand une compagnie pétrolière vend un litre de GPL, elle réalise un plus gros bénéfice que lorsqu'elle vend un litre d'essence. Sans compter qu'avec le GPL, les voitures usent plus. Soit encore plus de bénéfice... Le GPL est le pain béni de Total ! Et aussi de Shell. Le GPL a été l'une des principales raisons qui a conduit Shell a fermé toutes ses stations en France (sauf sur les autoroutes). Elles ne rapportaient pas grand chose à vendre majoritairement du gazole, quand le pétrolier en ouvre en Pologne pour vendre beaucoup de GPL. Soutenez l'industrie pétrolière, roulez au GPL ! On dit que le GPL est le carburant des gens qui savent compter, et personne dans ce monde ne compte mieux que les compagnies pétrolières.

Voiture au GPL On ne trouve pas plus de motivation écologique dans la vente de GPL à d'autres fins que l'automobile. A l'heure où le recyclage devrait être entré dans les mœurs de tous, il est stupéfiant de constater qu'un particulier qui ramène une bouteille de butane vide pour l'échanger contre une pleine se voit opposer une fin de non recevoir, s'il ne la rapporte pas là où il l'avait acheté, avec le contrat de consigne en main ! Mais bien sûr, quand on ne s'intéresse qu'au prochain bilan trimestriel, on ne se soucie pas de vielles bouteilles vides... Les installateurs de kits GPL ne se soucient pas plus d'écologie, et s'ils s'en souciaient, il leur suffirait de donner à leurs clients des engagements écrits sur le gain écologique que le GPL va apporter à une voiture essence transformée. Mais aucun ne fait cela. Ils se contentent de surfer sur une anomalie : certaines voitures polluent moins en fonctionnant au GPL plutôt qu'à l'essence.

Voiture au GPLNous avions déjà publié les chiffres d'émissions toxiques des Subaru Outback en 2006. Ces autos rejettaient plus de polluants au GPL qu'à l'essence. Toutes les personnes qui ont acheté une Subaru GPL avec l'idée de faire un choix écologique se sont faites arnaquées. Il en va de même avec les Ford Focus au GPL de 2008. Un magazine allemand avait établi que la voiture rejetait plus de CO2 au GPL qu'à l'essence. Fort heureusement, ce modèle n'a jamais été importé en France, quant à Subaru, il a arrêté ses modèles GPL. Sur les moteurs de plus en plus sophistiquées d'aujourd'hui, il n'y a même plus une chance sur 10 que convertir une essence au GPL soit avantageux de quelque manière que ce soit. Et demain, toutes les voitures GPL rejetteront plus de CO2, et plus de polluants toxiques, qu'à l'essence.

Le GPL a en effet un défaut majeur, c'est un carburant sec. On voudrait croire que c'est un atout, et c'est vrai que cela permet une combustion propre. Mais c'est à cause de cette sécheresse que les moteurs au GPL ont besoin d'une distribution renforcée, notamment au niveau des soupapes. Ce n'est cependant plus vraiment un problème aujourd'hui, mais cela en reste un, formidable même, puisque cela empêche le GPL de profiter des immenses bienfaits des nouveaux systèmes d'alimentation. Nous parlons de l'injection directe, qui regroupe en fait 2 technologies.

Voiture au GPLL'injection directe proprement dite, qui est tout à fait compatible avec le GPL, mais il y a côté la haute pression, et là cela ne va plus. Le gazole a la caractéristique d'être un carburant gras, et cela lui permet de lubrifier la rampe d'injection, pour autoriser des pressions d'injection formidables, jusqu'à 2000 bars. Ces hautes pressions ont permis des progrès formidables en rendement, et en finesse et optimisation de la combustion. Elles commencent à apparaitre sur les moteurs essence, avec des pressions cependant beaucoup moins élevées (120/150 bars), mais on ne les verra jamais sur un moteur au GPL. Les injecteurs se gripperaient au bout de quelques kilomètres. On pourra louer éternellement la combustion sèche du GPL, mais les meilleures mécaniques sont celles qui sont le mieux lubrifiées. Et quand on fait aujourd'hui des moteurs essence très sobres, par exemple chez BMW ou Mercedes, on leur ferait perdre toute vertu en les convertissant au GPL. Alors vive le moteur essence, et à bas le GPL, comme les japonais l'ont bien compris.

Voiture au GPLL'époque où les taxis nippons roulaient tous au GPL est bien révolue. Le modèle phare était la Toyota Crown Confort. Une auto spéciale pour les taxis, spéciale pour le GPL. Toyota en a arrêté la production. Il a bien eu raison, plus personne n'en achetait ! Il n'est ainsi plus possible d'acheter une voiture Toyota neuve au GPL au Japon. Ceci est significatif, parce que ces Toyota au GPL étaient les meilleures voitures au GPL du monde. Elles avaient une caractéristique essentielle, l'absence de réservoir d'essence. Il gèle pourtant au Japon l'hiver, et en France, on dirait que cela ne marcherait pas, mais au Japon, dans ces autos 100 % optimisées pour le GPL, cela marchait très bien. Ce qui nous change des bidouillages d'arrière-cour que font les installateurs français... Le sujet est cependant clos, puisque Toyota a arrêté. Et le Japon est un pays sérieux. Il n'est pas possible d'y faire convertir une voiture au GPL comme on le peut en France.

Avec tout cela en tête, la nouvelle que gouvernement français arrête le bonus de 2000 euros pour l'acquisition d'une voiture au GPL est une bonne nouvelle. Mais elle est très insuffisante. Pourquoi certaines régions consentent-elles encore à des réductions sur le coût de la carte grise des voitures au GPL ? Pourquoi le litre de GPL est-il moins cher à la pompe ? Quand le gouvernement réduit le crédit d'impôt développement durable, réduit les tarifs de rachat de l'électricité d'origine photovoltaïque, relève la taxation des éoliennes, c'est un pur scandale de continuer à avantager un carburant fossile qui ne sert qu'à enrichir des sociétés pétrolières déjà plus que milliardaires.

Laurent J. Masson

Nos illustrations : des voitures au GPL disponibles sur le marché en neuf.







Dernières actualités de l'écologie automobile :


13-04-2021 — Citroën C5 X : est-elle digne de ses ancêtres ? — Quand l'histoire s'en mêle.

12-04-2021 — Nio passe le cap des 100 000 voitures — Un nouveau qui devient grand.

12-04-2021 — La Volkswagen e-up ne serait pas remplacée — Trop petite.

11-04-2021 — Stellantis à Douvrin, les élus de terrain pour l'emploi — Non à la délocalisation.

10-04-2021 — MG Cyberster, un concept électrique prometteur — Un retour, mais pas comme on l'attendait.

09-04-2021 — Total va faire voler les avions au bio — On peut continuer à rêver.

08-04-2021 — Mercedes CLS : le diesel toujours compétitif — En dépit de tout.

07-04-2021 — A la location chez Leclerc, la Dacia Spring électrique est plus chère qu'une Twingo — Pour la découverte.

06-04-2021 — Genesis Concept X : les coréens nouveaux maîtres du design — Que va t'il rester aux européens ?

06-04-2021 — Toyota GR86, s'il ne devait en rester qu'une — Merci Toyota.

05-04-2021 — Mercedes EQS, les chiffres de cette électrique d'exception — Jusqu'à 770 km d'autonomie.

04-04-2021 — Toyota propose l'hydrogène pour sauver des vies — Une clinique mobile pour la croix rouge.



Nos derniers essais :


Essai détaillé : Volkswagen ID.4 77 kWh
Essai détaillé : Volkswagen ID.4 77 kWh
— L'électrique qu'il fallait faire. Exactement.

Volkswagen ; voiture-electrique
Essai détaillé : BMW X1 xDrive 25e hybride rechargeable
Essai détaillé : BMW X1 xDrive 25e hybride rechargeable
— Un vrai SUV, une vraie BMW et c'est écolo.

BMW ; voiture-hybride-rechargeable
Essai détaillé : Toyota Yaris Hybride
Essai détaillé : Toyota Yaris Hybride
— Toujours la citadine idéale.

Toyota ; voiture-hybride
Kia Ceed SW hybride rechargeable, prise en mains
Kia Ceed SW hybride rechargeable, prise en mains
— Tout simplement la meilleure Kia hybride rechargeable.

Kia ; voiture-hybride-rechargeable
Ford Explorer PHEV 457 ch - Essai détaillé
Ford Explorer PHEV 457 ch - Essai détaillé
— Un bon géant, vert, mais un géant tout de même, et c'est pour cela qu'on l'aime.

Ford ; voiture-hybride-rechargeable
Suzuki Swift, BM5, CVT & AllGrip
Suzuki Swift, BM5, CVT & AllGrip
— La sécurité des 4 roues motrices à bon prix.

Suzuki ; faible-consommation
Kia XCeed hybride rechargeable : prise en mains
Kia XCeed hybride rechargeable : prise en mains
— Design percutant et propulsion efficace pour ce crossover.

Kia ; voiture-hybride-rechargeable
DS3 E-TENSE - Essai détaillé
DS3 E-TENSE - Essai détaillé
— Son objectif est de séduire.

DS ; voiture-electrique
Ford Kuga hybride rechargeable 225 ch - Essai détaillé
Ford Kuga hybride rechargeable 225 ch - Essai détaillé
— 2 avancées majeures pour l'électro-mobilité.

Ford ; voiture-hybride-rechargeable