Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF

Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Prise en mains Citroën C1 VTi 82 Airscape Shine

Citroën C1Citroën C1Introduites en 2006, les triplettes Citroën C1, Peugeot 108 et Toyota Aygo ont remporté un joli succès dans leur première génération, et la seconde est l'occasion de voir ce que vaut un modèle de base en 2014. Ces autos sont toujours disponibles en 2 ou 4 portes, et quand les Twingo et Clio (entres autres modèles récents) n'existent plus qu'en 4 portes, c'est un atout qui prend une valeur accrue. Nous avons eu l'opportunité d'essayer une Citroën C1 4 portes, et plus encore de rencontrer les gens derrière ce modèle, car une question nous tarasbutait depuis la présentation au salon de Genève. Le C4 Cactus et la C1 ont été présentés simultanément, comment alors se fait-il que leurs faces avants ne soient pas visuellement plus proches ? Les constructeurs aiment habituellement développer une identité visuelle unique à tous les modèles de leur gamme. Il y a une réponse simple. Les designers Citroën ont essayé de donner à la C1 une face avant très proche de celle du Cactus, mais avec des proportions différentes, le rendu était considérablement moins plaisant. C'est ce qui a valu à la C1 ces phares supérieurs avec 2 demi-cercles, et non droits comme sur les Cactus et Picasso.

Citroën C1Notre curiosité satisfaite, nous découvrons une auto pimpante, sur laquelle on a visiblement fait un effort pour égayer la présentation. Mais s'il y avait une forte volonté, le budget n'était pas aussi important. La qualité des plastiques, bien qu'en progrès par rapport au modèle précedent, reste très moyenne. La norme est que la qualité perçue s'améliore entre les différents modèles d'une gamme, et une C4 est mieux finie qu'une C3, elle même mieux finie que la C1, mais l'écart entre C1 et C3 est plus grand que celui C3 et C4. Il faudra voir ce que sera la C2, si Citroën en fait jamais une.
Citroën C1Notre voiture d'essai était une 4 portes, une toute petite auto, puisque sa longueur n'est que de 3,46 m. Voilà une voiture qui sera facile à garer en ville, mais cela se paie au niveau de l'habitabilité des places arrières, franchement très mauvaise. Je fais 1,90 m, il m'est tout simplement impossible de m'installer à l'arrière. Le coffre avec 196 litres est conforme aux attentes, sans plus, mais on apprécie beaucoup la tablette cache-bagages qui s'escamote parfaitement contre le hayon quand on le lève. Chose formidable ensuite, un grand toit ouvrant en toile. Des autos du segment supérieur ont un large toit en verre, fixe, mais ce toit en toile repliable est bien plus agréable. L'ouvrir ou le fermer ne prend qu'une poignée de secondes, et la toile est disponible en 3 couleurs : noir, gris, ainsi qu'un inhabituel rouge pamplemousse.

Citroën C1Deux moteurs 3 cylindres sont disponibles. Un 1000 cm3 de 68 ch, d'origine Toyota, qu'on évitera si on veut faire de la route, et un 1200 de 82 ch, d'origine PSA, dont disposait notre voiture d'essai. La boite de vitesses est une mécanique à 5 rapports. Une boite de vitesses pilotée ETG est disponible en option, mais uniquement sur le petit moteur. Elle fait consommer plus, et vu l'agrément limité de ce genre de transmission, mieux vaut se satisfaire de la boite manuelle standard. Une innovation enfin, le système Mirror Screen qui permet d'afficher sur l'écran 7 pouces de la console centrale, le contenu de son smartphone compatible.
Citroën C1

Au volant

Citroën C1Le Mirror Screen d'abord. Le temps nous étant limité, nious n'avons consacré que quelques minutes à cet appareil, mais avec le Samsung que nous avait confié Citroën, cela marchait bien, et nous nous sommes servis de la navigation, l'intégration était parfaite. Le seul défaut par rapport à un GPS classique, est que si on s'arrête, il faut reprendre le temps de brancher, d'initialiser, et de reconfigurer sa destination. Il y a peut-être un moyen de garder en mémoire, mais nous ne l'avons pas trouvé. A côté de cela, l'immense avantage du système est d'avoir un tablette Android 7 pouces au tableau de bord, ce qui ouvre de vastes possibilités... De distraction, mais Citroën y a pensé. La fonction lecture de vidéos n'est ainsi pas disponible lorsque la voiture roule.

Citroën C1Dès les premiers mètres, on se sent rassuré sur les capacités de l'auto. Quand certaines citadines sont très limitées en performances, la C1, avec le moteur 1200, se révèle compétente. On peut faire de la route, et c'est ce que nous avons fait. Si on compare avec une électrique comme la Renault Zoé, l'électrique est plus vive en accélération sur les premiers mètres, mais en reprises de 90 à 110 km/h, la C1 sera devant. Nous avons même été surpris de trouver dans ce moteur 3 cylindres, un certain caractère ludique. Le bruit n'est pas désagréable, et en accélérant de 4000 à 6000 tr/mn, on a des sensations qui font défaut à une Zoé (l'électrique a heureusement pour elle d'autres qualités).

Citroën C1L'inconvénient par contre, ce sont les vibrations à bas régime. Le Stop & Start fonctionnait bien, mais dès que le moteur tourne, on le sent. Sur la route, on regrette que la direction ne soit pas plus informative, mais on apprécie sa douceur en ville. Les suspensions sont globalement confortables et efficaces, et les prestations sont clairement supérieures à ce qu'on est en droit d'attendre d'une citadine. Ne s'agissant pas d'un essai détaillé comme nous avons pu en faire un du C4 Cactus, il ne nous a pas été possible de mesurer la consommation, mais la moyenne officielle est de 4,3 l/100 km, avec des rejets de 99 g/km de CO2. Le moteur tourne à 2500 tr/mn en cinquième à 90 km/h, et il n'y a pas trop de doute que la C1 soit économique à l'usage. A noter que l'entretien avec ce moteur 1200 est tous les 25000 km (ou tous les ans), alors que c'est tous les 15000 km avec le moteur de plus faible cylindrée.

Conclusion

Citroën C1Nous n'attendions pas de miracles, et la Citroën C1 n'en fait pas, mais pour celui qui cherche une petite auto bon marché tout de même capable sur la route, cette C1 à moteur 1200 n'est pas un mauvais choix. L'option toit ouvrant Airscape donne de la gaieté à la conduite, et le Mirror Screen apporte son plein de distractions à l'arrêt. Un bémol cependant, le moteur 1200 n'est disponible que sur les troisième et quatrième niveaux de finition, Feel et Shine. Ce qui met le premier prix à 13 750 € (on doit pouvoir discuter), mais une caméra de recul, la climatisation manuelle (automatique en option) et les rétros chauffants sont de série, sans oublier le Mirror Screen.







Dernières actualités de l'écologie automobile :


20-03-2019 — Comment Fisker entend battre Tesla et Polestar — Avec un SUV à 40 000 $.

19-03-2019 — Le Ford S-Max EcoBlue diesel plait à la police allemande — Satisfaire les besoins avant tout.

18-03-2019 — DeVinci DB718, le roadster électrique français — Fabriqué dans le Tarn.

17-03-2019 — Volvo va baisser la qualité de ses voitures — Et les prix aussi ?

16-03-2019 — Tesla Model Y crossover sans surprise — Mais pas sans intérêt.

15-03-2019 — Aramco invente une technologie qui stocke le CO2 dans l'auto — Au lieu de le rejeter à l'échappement.

14-03-2019 — Avec l'hydrogène, Toyota vise la lune — Toujours plus loin !

14-03-2019 — NewMotion, réseau de 100 000 bornes de recharge en Europe — Le leader qui s'affirme.

13-03-2019 — Nouvelle alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, OK pour la forme — Mais sur le fond ?

13-03-2019 — Le Parisien nous rappelle que l'air le plus pollué est dans le métro — Et que Mme Hidalgo s'est trompée.

13-03-2019 — Infiniti s'en va, battu et ridiculisé par Tesla — Un virage raté.

12-03-2019 — Nissan IMq, le prolongateur d'autonomie e-POWER viendra en Europe — Après le succès au Japon.

12-03-2019 — Symbio futur leader de l'hydrogène avec Michelin et Faurecia — La France qui investit.

11-03-2019 — Genève, en Suisse, pays comme les autres — Fin de l'exception.