Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Prise en mains Renault Zoé R240, autonomie en hausse

Renault Zoé R240Renault Zoé R240La Renault Zoé est l'électrique préférée des français, et pour prolonger ce succès, Renault en lance une nouvelle version. L'ancienne, la Zoé originale, qui reste disponible, prend le nom de Zoé Q210, et la nouvelle est cette Zoé R240. Il faut expliquer la sémantique. La lettre qualifie la vitesse de recharge. Le Q signifie Quick, et le R signifie Rapide. Ce qui n'est pas évident pour tout le monde, est que le Q est mieux que le R. Une Zoé Q recharge plus vite qu'une Zoé R (43 kW contre 22 kW). Les chiffres ensuite donnent l'autonomie théorique, sur un parcours normalisé NDEC, 210 ou 240 km. Signalons aussi la différence dans le lieu de production, puisque la Zoé Q210 a un moteur en provenance de l'équipementier allemand Continental, qui le fabrique en Espagne, tandis que la Zoé R240 a un moteur français, 100 % Renault, fabriqué à Cléon, comme l'était avant lui le moteur des 4L et des R8.

Renault Zoé R240Lorsque nous avions découvert la Zoé, nous nous étions étonnés du choix d'une recharge rapide avec un courant qui nous était alors inconnu : le 43 kW alternatif. Tous les autres constructeurs ont retenu un courant continu pour leurs systèmes de charge rapide, et en plus 43 kW n'est même pas un nombre rond. Pourquoi ne pas avoir arrondi à 50 kW ? Nous l'ignorions à l'époque, mais le courant AC 43 kW, en triphasé, est un courant d'échange très commun en Europe. Les ingénieurs Renault ont donc été habiles de le retenir comme un standard. Et si 43 kW est inférieur aux 50 kW de Chademo, cela n'avait rien de définitif. Il serait possible de poursuire le développement pour faire mieux. Surprise alors quand Renault a annoncé son nouveau moteur, toujours avec chargeur Caméléon intégré, mais dont la limite de puissance est de 22 kW. En langage simple, quand avec une Zoé Q210, on peut recharger à 80 % en 30 minutes, avec la Zoé R240, il est impossible de recharger en moins d'une heure. Soyons clair, ceci est une régression.

Renault Zoé R240Pour notre part, nous aurions préféré une Zoé SuperFast180 qui serait capable de recharger en 15 minutes, mais Renault a fait le pari inverse. Son idée est que les automobilistes qui roulent en Zoé ne sont pas des baroudeurs assoiffés de macadam qui bouffent de l'autoroute 365 jours par an, en fumant du pneu, mais des gens... Normaux, qui se servent de leur Zoé pour leurs déplacements... Quotidiens. Ils rechargent chez eux, dans leur garage, la nuit. La Zoé R240 est ainsi optimisée pour la recharge lente, et son nouveau moteur a été travaillé pour être encore plus efficient que l'ancien. C'est ce que nous allons vérifier.

Renault Zoé R240Le premier contact est sans surprise, rien n'a changé. Nous ne nous en plaindrons pas. Il n'y a rien à redire à la Zoé esthétiquement. Au dehors comme au dedans. Avec le recul même, maintenant qu'il y a de plus en plus d'autos avec des commandes électriques, ou par un écran tactile, nous apprécions les commandes traditionnelles pour le frein à main ou la climatisation. Mais parce qu'il faisait 29° le jour de notre essai, nous aurions aimé que cette dernière soit plus efficace, ou tout au moins plus silencieuse. La suite de notre essai nous amena à nous interroger sur le devenir du métier de journaliste auto, parce que c'est plus amusant avec les voitures thermiques.

Renault Zoé R240Cette Zoé a un nouveau moteur. On a soulevé le capot pour voir la différence, et c'est très visible qu'il y a plus d'espace. Il est plus compact, mais au volant, tout est pareil. Ca accélère pareil, ça freine pareil, ça reprend pareil, et ça tourne même pareil. Forcément, la puissance est la même, et même le poids n'a pas changé. Peut-être que sur un circuit, en passant d'une Q210 à une R240, on pourra distinguer quelques petites différences, mais à défaut d'avoir pu expérimenter cela, la Zoé est la seule auto que nous avons conduit avec 2 moteurs totalement différents sans que nous puissions les distinguer. Nous avons regretté que Renault n'ai pas profité de l'opération pour ajouter un peu de muscle à son modèle. Une Volkswagen e-up est plus nerveuse... On aura aussi eu l'occasion de pester une nouvelle fois contre les pneus verts. Une moindre résistance au roulement est bien, mais on serait heureux si quelqu'un pouvait un jour mettre sur une Zoé des pneus qui accrochent. Pourquoi pas les mêmes qu'une Clio RS ? Sûr que la voiture en serait transfigurée. On perdrait quoi ? 10 km d'autonomie ? Qu'on le fasse !
Renault Zoé R240Renault Zoé R240La différence est donc ailleurs, elle est subtile, on ne la voit qu'à l'arrêt. En prenant le volant, nous avions lu que l'ordinateur de bord nous donnait une autonomie de 133 km (même chiffre que nous avions lu sur l'auto exposée à Genève), ce qui n'était pas franchement excitant. Vérification faite, la batterie était pourtant bien chargée à 100 %. Nous avons roulé 88,6 km, et l'ordinateur de bord indiquait une autonomie restante de 79 km, alors que la batterie était déchargée exactement de moitié, à 50 %. Cela laisse donc envisager une autonomie de 177 km en doublant notre parcours. C'est 15 % de plus que la Zoé Q210, alors que la batterie est la même. Les ingénieurs auront bien travaillé ! Nous n'aurons malheureusement pas pu procéder à une mesure exacte, mais notre essai se traduit par une consommation moyenne réelle de 12,5 kWh/100 km, et c'est tout simplement excellent.

Renault Zoé R240Notre conclusion est pourtant difficile, puisqu'avec l'impossibilité de recharger en moins d'une heure, nous sommes obligés d'écrire que la Zoé R240 est plus proche d'une vieille Peugeot 106 électrique, que d'une Tesla Model S qui bénéficie d'un réseau croissant de bornes ultra-rapides (jusqu'à 6 fois plus vite que le chargeur de la Zoé). Pour autant, cette Zoé nous a convaincu parce qu'elle est hyper rationnelle. L'équation n'est pas simple, puisqu'elle demande d'avoir 2 autos, donc une autre pour les grands déplacements, mais en se révélant ultra économique en terme de consommation énergétique, cette Zoé est difficile à battre pour les petits trajets. Renault devrait même jouer cette carte à fond en supprimant le GPS pour réduire le prix. La recharge sur les bornes publiques ? Jamais ! La Zoé R240 est l'auto du quotidien, des petits trajets, encore que pas si petits que cela, puisqu'on peut s'aventurer jusqu'à 80 km de son domicile, où on rechargera la nuit. Pour ce faire, nous continuons à préconiser un boitier 230V 32A, en prévision des futures générations d'électriques qui auront des batteries de capacité supérieure. La Zoé R240 s'y rechargera en 4 heures, et pour celui qui n'est pas contre le principe de la batterie qui exige un contrat de location sans fin, elle est un achat intelligent.


Laurent J. Masson








Dernières actualités de l'écologie automobile :


20-08-2019 — Test d'endurance à Nardo pour la Porsche Taycan électrique — Résultats conformes aux attentes.

18-08-2019 — Tous les constructeurs peuvent faire des voitures électriques — Tout est disponible.

17-08-2019 — Les 2 premiers Freightliner eCascadia ont été livrés — Le camion américain zéro émission.

16-08-2019 — ZF parviendra t-il à imposer sa boite de vitesses pour électriques ? — Besoin de convaincre.

15-08-2019 — Volkswagen T-Roc Cabriolet : future star de l'été — Elle a de qui tenir !

14-08-2019 — Gadget ? Le Porsche Cayenne Turbo S E-Hybrid — La cerise sur le gâteau ?

13-08-2019 — Mois d'août : les batteries en croissance chez BMW — La 225xe encore plus hybride rechargeable.

12-08-2019 — Autobus électriques : l'énorme challenge — L'exemple de Mannheim avec Mercedes.

11-08-2019 — Nouveaux moteurs pour le Nissan X-Trail — Parce que les SUVs aussi doivent progresser.

10-08-2019 — Des voitures solaires chez Ferrari ! — Gag, c'est au musée.

09-08-2019 — Avant la nouvelle i10, Hyundai cartonne en Allemagne — Et le Kona hybride...

08-08-2019 — D'après Autocar, la Fiat 500 électrique aurait 4 portes — Du nouveau !

07-08-2019 — Francfort : le dernier restyling pour les Smart électriques — Fortwo & Forfour.

07-08-2019 — Les surprises de la Volkswagen ID.R au Nurburgring — Incroyablement sobre, mais...



Nos derniers essais :


Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
— Espèce sportive toute mécanique à protéger.

Ford ; essence-diesel
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
— Toujours un bijou de technologie.

BMWi ; voiture-electrique
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
— Elle consomme moins qu'une hybride !

Peugeot ; faible-consommation
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
— La petite Lexus qu'on attendait.

Lexus ; voitures-hybrides
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
— Essai détaillé d'une petite qui joue de sa légèreté.

Suzuki ; voitures-hybrides
Ford Mondeo SW Hybride
Ford Mondeo SW Hybride
— Toujours la meilleure motorisation.

Ford ; voitures-hybrides
Volkswagen Polo TDI 95 ch DSG
Volkswagen Polo TDI 95 ch DSG
— Essai détaillé, pour les gros rouleurs.

Volkswagen ; faible-consommation
Toyota RAV4 2WD Hybride 218 ch
Toyota RAV4 2WD Hybride 218 ch
— Essai détaillé, presqu'un sans faute.

Toyota ; voitures-hybrides
Renault Espace BluedCi 200 EDC Initiale Paris
Renault Espace BluedCi 200 EDC Initiale Paris
— Essai détaillé, est-ce le dernier ?

Renault ; essence-diesel