Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Lexus UX250h - Essai détaillé - La petite Lexus hybride qu'on attendait, crossover des villes

Lexus UX250h hybride
Ses points forts

Rapports performances/consommation
Rapport prix/prestations
Douceur de fonctionnement
Présentation, finition
Equipement
Air conditionné
Ses points faibles

Très petit coffre
Cache-bagages cheap
Bouchon de réservoir
Pavé tactile

Historique et présentation

Lexus UX250h hybrideLa situation de la petite Lexus a toujours été difficile. Cette marque a été créée pour représenter le haut de gamme, les voitures de luxe, ce qu'on voit très bien dans la grande berline LS, ou le SUV RX, mais ce qui était plus difficile à voir dans la Lexus CT200h. On la comparait immédiatement avec la Toyota Prius, et en étant moins habitable sans être plus performante, sa situation était difficile. Réservée à une clientèle éprise d'exclusivité. Ce nouvel UX ne joue pas du tout sur le même registre, puisque sa définition est différente. Devant l'auto, on ne pense pas à le comparer avec une Prius. C'est une auto bien distincte, crossover/SUV comme c'est la mode aujourd'hui, et... Franchement originale. Le NX était déjà pas mal, mais c'est avec cette UX que le style Lexus semble être enfin parvenu à maturité. La calandre trapézoïdale, qui semblait monstrueuse la première fois que nous l'avions vu, est ici plus sophistiquée, et surtout mieux intégrée. Avec des lignes aux arêtes vives, la Lexus UX est distinguée, et elle ne ressemble à aucune autre. Exactement ce qu'on attend d'une voiture de luxe.

La technologie

Lexus UX250h hybrideNous avons affaire à une nouvelle plateforme, GA-C (Global Architecture - Compact), et aussi un nouveau groupe propulseur hybride. Quand beaucoup d'autos sont des développements de modèles existants, presque tout est neuf dans cet UX. A commencer par le moteur essence, un 2 litres à très longue course (97,6 mm contre un alésage de 80,5 mm), qui fonctionne selon le cycle Atkinson comme tous les hybrides Toyota, ce qui lui permet d'employer un taux de compression très, très élevé, de 14 à 1. Autre spécificité Toyota, une double alimentation par injection directe et indirecte. Bref de technologies complexes, même si aujourd'hui on s'étonnera que ce moteur ne soit pas suralimenté. Avec les V12 Lamborghini, les moteurs essence des hybrides Toyota et Lexus seront peut-être les derniers moteurs atmosphériques.
Lexus UX250h hybrideLexus UX250h hybrideLes chiffres bruts donnent une puissance de 152 ch à 6000 tr/mn, avec un couple maximal au régime franchement élevé de 190 Nm. Il s'y ajoute un solide moteur électrique de 80 kW (109 ch), avec un couple de 202 Nm. Comme Toyota, Lexus vante ses hybrides comme étant Self-Charging, soit qu'ils se rechargent seuls, et c'est vrai que l'argument est valable, mais ce que nous préférons mettre en valeur est la puissance du moteur électrique. Plus de 100 ch ! Cela signifie qu'on peut vraiment accélérer sur le seul moteur électrique, et c'est cela qui change tout. Certes, cela ne dure pas. Il y a la possibilité de se bloquer en mode électrique, mais cela ne sert à rien, puisqu'après à peine un km, le moteur essence doit obligatoirement redémarrer. Mais cela affirme le sentiment de conduire une vraie voiture hybride, alors que lorsqu'on conduit une hybride rechargeable allemande, on a plus le sentiment de conduire une voiture bi-énergie, duale, électrique pour les petits trajets à basse vitesse, et une essence sur la route. A noter qu'il existe une version E-Four qui ajoute un moteur électrique au pont arrière, mais la voiture de notre essai était une traction avant.

Intérieur et équipement


Lexus UX250h hybrideLes places avants sont spacieuses et confortables, et les places arrières n'en sont pas loin. La garde au toit est très bonne, il n'y a que l'espace pour les jambes qui sera un peu limité s'il y a des grands à l'avant, mais la Lexus UX ne fait que 4,49 m de long. Ceci explique cela... La déception, la vraie déception, c'est le coffre. Très petit. 265 litres selon le constructeur, soit plus petit que celui d'une CT200h qui était déjà insuffisant. Il y a des barres sur le toit, il faudra s'en servir pour mettre un coffre si on veut voyager. Autre grief, le cache-bagages, dont nous avions pensé à première vue qu'il était indigne de la marque Lexus. A la reflexion cependant, cette voiture est trop bien soignée dans tous ses autres détails (même les bouchons d'air des pneumatiques sont superbes), pour que ce soit une erreur, ou une recherche d'économie. Le marketing du constructeur a dû estimer qu'il n'était pas important de mettre un beau cache-bagages. C'est peut-être le marché américain qui a dicté cela... Et sous le capot, il est regrettable de trouver une tringle, même si c'est plus léger, plutôt que des vérins. Sans doute que les propriétaires de Lexus n'ouvrent pas souvent leur capot.
Lexus UX250h hybrideLexus UX250h hybrideAu volant, on apprécie d'abord l'esthétique, avec l'écran du système de navigation qui est très reculé. C'est plus élégant qu'un écran avancé comme on voit partout. Pour le coup d'œil aussi, il est bien que le rapport hauteur/largeur soit au format Cinemascope. Mais le défaut de ce choix, est qu'on ne peut toucher l'écran. Il faut passer par le biais d'un pavé tactile. Pour zoomer, on peut resserrer les doigts sur ce pavé tactile, mais c'est bien moins commode que de le faire directement sur un écran. Bon point par contre, très bon point même, pour la climatisation. Les constructeurs français sont en retard dans ce domaine, mais pas Lexus qui affirme là son statut haut de gamme. La climatisation est rapide, puissante, et pas trop bruyante. C'est ce qu'on attend d'une voiture premium.

Performances et tenue de route

Lexus UX250h hybrideLa douceur avant tout ! Le 4 cylindres en ligne ne sera jamais une architecture noble. Le haut de gamme requiert plutôt un 6 ou un 8, mais grâce à la douceur apportée par la transmission à variation continue, et la propulsion électrique, cette Lexus prodigue un agrément d'utilisation élevé. Surtout que la puissance est satisfaisante. La Prius, la CT200h, ne se sont jamais distinguées pour leur nervosité, l'UX 250h affiche au moins un allant en relation avec son standing. Lexus annonce un 0 à 100 km/h en 8,5 secondes, c'est bien. L'UX est aussi confortable. Notre voiture d'essai était chaussée de 225/50R18, des gommes qui n'ont pas eu la maladresse d'être trop basses. UX est une abbréviation d'Urban eXplorer, mais que personne n'hésite à voyager dans toute l'Europe à son volant.


Lexus UX250h hybrideLexus UX250h hybrideIl y a un sélecteur de mode de fonctionnement, Eco, Normal ou Sport, et il se trouve être très bien placé, même si nous l'avons découvert qu'après plusieurs kilomètres. C'est la petite molette rotative qui est à droite du combiné d'instruments. Elle est le plus souvent masquée par le volant, mais nous ne critiquerons pas son positionnement, parce que c'est finalement une commande qui ne sert pas souvent. Pourquoi se compliquer la vie ? Autant rester le plus souvent possible en mode normal. Ou alors, il faudrait accentuer les différences entre les 3 modes... Notre seul reproche sera que finalement... Il est embêtant de devoir appuyer sur le bouton Start pour mettre l'auto en fonction, et idem pour couper le contact. On voudrait pouvoir s'asseoir dans l'auto, et qu'elle soit prête à démarrer sans formalité. Idem pour la quitter. Que la voiture se mettre en veille dès qu'elle se déverrouille. C'est très simple avec une électrique...

Consommation, efficacité énergétique

Lexus UX250h hybridePour savoir combien consomme l'auto, l'ordinateur de bord est un modèle du genre. Hyper lisible et facile d'utilisation. Il nous fut aussi très agréable de pouvoir changer l'instrumentation, pour permettre de remplacer le compte-tours par un indicateur de puissance (et de regénération). Nous avons préféré l'affichage du compte-tours, parce qu'il est amusant de voir le fonctionnement de la variation continue, avec la vitesse qui augmente, alors que le régime moteur reste stable. Ou qu'à vitesse stable après une accélération, le régime moteur baisse doucement. Nous avons relevé une consommation de 7,1 l/100 km sur autoroute à un rythme rapide. A allure plus modérée ou en ville, il faut tabler sur des valeurs entre 5,5 et 6,0 l/100 km. Notre moyenne finale étant juste en dessous des 6 l/100 km. On peut même consommer moins, mais c'est au détriment du plaisir de conduite. Parce qu'à la différence d'une Prius, la puissance du groupe propulseur incite à un rythme soutenu. Dommage pourtant que le réservoir n'ait qu'une contenance de 43 litres, et plus dommage encore, la présence d'un bouchon de carburant. D'autres marques moins prestigieuses l'ont supprimé.

Conclusion

Lexus UX250h hybrideLexus UX250h hybrideC'est une voiture haut de gamme. L'harmonie des couleurs de l'habitacle, le garnissage de la planche de bord, dans un brun sombre sophistiqué plutôt que du noir – encore que nous aurions préféré que les montants de toit soient de la couleur du plafond plutôt que de celle du des pièces dessous – mais le caractère premium de l'auto ne peut être remis en question. Le feu arrière pleine largeur est superbe. Et la conduite aussi prodigue un bel agrément, avec enfin des performances satisfaisantes. Alors qu'on se le dise, la petite Lexus est désormais une auto très convaincante. Avec un prix de départ à 36 450 €, cette Lexus UX250h jouit même d'un rapport prix/prestations très valable. S'il manquait à Lexus une auto pour faire office de locomotive, et faire du volume en Europe, elle ne lui manque plus.


Laurent J. Masson







Dernières actualités de l'écologie automobile :


17-10-2019 — Nouvelle Toyota Yaris hybride : 20% plus sobre !!! — Des progrès énormes.

16-10-2019 — Roulez en électrique au Nurburgring avec Jaguar — Opportunité unique !

15-10-2019 — Yamaha présente 2 concepts de scooters électriques — Mais on attend encore...

15-10-2019 — La Porsche Taycan abordable est arrivée — Un peu plus abordable.

14-10-2019 — Sevic S50, la trottinette 100 % professionnelle — Made in Germany.

14-10-2019 — France Stratégie : ennemi du peuple et de l'industrie ? — Abandon du malus au poids.

13-10-2019 — Toyota Mirai Concept, quand le zéro émission est élégant — Et fait rêver.

12-10-2019 — L'avenir de Renault-Nissan : on ne peut qu'être inquiet — Plus aucune certitude.

11-10-2019 — Avec sa Dendo Drive House, Mitsubishi rend ses clients autonomes — L'électricité faite à la maison.

11-10-2019 — Il n'y aura pas de voiture électrique Dyson — Le projet n'était pas viable.

10-10-2019 — Poids lourds à hydrogène : Hyundai multiplie les investissements — Partout dans le monde.

09-10-2019 — Cupra prépare son e-Racer pour le futur championnat ETCR — Tests positifs.

09-10-2019 — Un second malus au poids ? — Le pouvoir est ennemi des automobilistes, mais aussi du progrès ?

08-10-2019 — Venturi Formula E désormais partenaire privilégié de Mercedes — EQ inside.



Nos derniers essais :


Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
— La première compacte hybride sportive.

Toyota ; voitures-hybrides
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
— Espèce sportive toute mécanique à protéger.

Ford ; essence-diesel
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
— Toujours un bijou de technologie.

BMWi ; voiture-electrique
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
— Elle consomme moins qu'une hybride !

Peugeot ; faible-consommation
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
— La petite Lexus qu'on attendait.

Lexus ; voitures-hybrides
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
— Essai détaillé d'une petite qui joue de sa légèreté.

Suzuki ; voitures-hybrides
Ford Mondeo SW Hybride
Ford Mondeo SW Hybride
— Toujours la meilleure motorisation.

Ford ; voitures-hybrides
Volkswagen Polo TDI 95 ch DSG
Volkswagen Polo TDI 95 ch DSG
— Essai détaillé, pour les gros rouleurs.

Volkswagen ; faible-consommation
Toyota RAV4 2WD Hybride 218 ch
Toyota RAV4 2WD Hybride 218 ch
— Essai détaillé, presqu'un sans faute.

Toyota ; voitures-hybrides