Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Toyota Yaris Hybride - Essai détaillé - Toujours la citadine idéale

Toyota Yaris hybride
Ses points forts

Consommation urbaine record
Qualités routières en net progrès
Rapport encombrement / habitabilité
Design & présentation
Excellent régulateur adaptatif
Douceur de fonctionnement
Fabrication française
Fiabilité Toyota
Ses points faibles

Consommation autoroute
Angle ouverture des portes arrières


Historique et présentation

Toyota Yaris hybrideEssai de 676 km.
Si c'est la Prius qui a fait connaître au monde la technologie hybride, en Europe et plus particulièrement en France, c'est la Yaris qui a popularisé cette technologie. Pour sa sobriété bien sûr, mais aussi pour son exceptionnel agrément d'utilisation. Parce que si on faisait déjà des Renault 5 automatiques il y a 40 ans, et qu'il y avait eu des Nissan Micra avec transmission à variation continue dans les années 1990 on n'avait jamais connu une citadine offrant une aussi grande douceur d'utilisation que la Yaris hybride. Le client allait essayer une Clio, ou une 208, mais au volant d'une Yaris hybride, il entrait dans un tout autre monde. Et la petite Toyota s'est ainsi très bien vendue, pendant plus de 8 ans, et séduisant 224 000 automobilistes européens en 2019 (toutes motorisations confondues). Plus de 4 millions de Yaris avaient déjà été vendues à la fin de l'année dernière. Une toute nouvelle génération est apparue en 2020, sa première caractéristique est de complètement démoder l'ancienne. Cette dernière était un peu haute, on s'y était habitué, mais elle paraît presque utilitaire aujourd'hui, face à la nouvelle. Plus basse, plus large, sur un empattement accru de 5 cm, la Yaris est beaucoup mieux posée sur ses 4 roues, elle est aussi redevenue mignonne, comme la première Yaris l'était, il y a plus de 20 ans, avec une finesse et une sportivité que nous n'attendions pas.

Technologie

Toyota Yaris hybrideToyota Yaris hybrideC'est rare, très rare même, tout est nouveau. Nouvelle architecture TNGA-B, nouveau moteur essence à 3 cylindres en remplacement du 4 cylindres, nouvelle batterie lithium-ion à la place de la NiMH, une petite batterie, qui ne fait que 12 kg (mais elle fait le maximum), nouveaux moteurs électriques plus puissants mais plus compacts... Il semblerait qu'il n'y ait pas une seule pièce reprise de l'ancienne génération. Pour autant, si Toyota a tout changé, il est resté fidèle à son architecture THS série/parallèle avec 2 moteurs électriques, MG1 et MG2, et un moteur essence qui fonctionne selon le cycle Atkinson, lequel optimise le rendement en gardant les soupapes d'admission ouvertes un peu plus longtemps que normal.

Toyota Yaris hybrideLe rendement thermique de cette mécanique est de 40 %, ce qui est plus qu'excellent. La puissance totale disponible est de 116 ch, au lieu de 100 ch pour l'ancienne génération. Avec une masse de 1160 kg, cela promet de meilleures performances, et on s'en réjouit, mais Toyota avance aussi une plus grande sobriété, avec une consommation moyenne officielle de 3,7 l/100 km (WLTP), et des émissions de CO2 de 85 g/km. Ces 2 valeurs sont exceptionnellement basses, nous vérifierons donc la consommation de près.




Intérieur et équipement

Toyota Yaris hybrideToyota Yaris hybrideSi la nouvelle Yaris est très différente à l'extérieur, elle a aussi, et c'est plus une surprise, nettement changée à l'intérieur. On est assis plus bas, peut être aussi plus en arrière, dans une position moins droite, somme toute plus agréable. A l'arrière aussi, il y a nettement plus de place pour les jambes, c'est l'empattement accru qui a augmenté l'espace entre les 2 rangées de sièges, et il y a aussi la batterie lithium ion qui est plus compacte sous la banquette. On ne la sent plus contre les talons, comme c'était le cas avec l'ancienne Yaris. L'espace pour la tête par contre, sera un peu juste pour les grands, et l'angle d'ouverture des portes arrières devrait être plus large, mais la Yaris est une citadine. Ses places arrières sont légitimement plus pensés pour des passagers occasionnels, ou des enfants, que des occupants au long cours. Vu l'objectif, elles sont très bien.
Toyota Yaris hybrideToyota Yaris hybrideEt pour une citadine, la Yaris a eu la bonne idée de rester sous la barre des 4 mètres (3,94 m), une facilité que nombre de ses concurrentes ont choisi d'oublier, et tant pis pour la maniabilité en ville. La Yaris y reste une championne, et autre surprise, en donnant à ses occupants un habitacle de belle qualité. Le pare-brise très en avant, l'éclairage bleuté des commandes, cette Yaris a un niveau de sophistication, et d'élégance que nous n'attendions pas... Sur une Yaris. La voiture a fait un grand pas vers un standing supérieur, avec aussi un excellent équipement (détection d'obstacles dans les angles morts, lecture des panneaux de signalition...) mais pour autant, le prix a peu augmenté a 22 950 €.

Performances et tenue de route

Toyota Yaris hybrideLa grande différence est dans le moteur essence, c'était un 4 cylindres, c'est devenu un 3 cylindres. Mais on l'identifie très peu comme tel. C'est Honda qui fabrique le 3 cylindres au bruit le plus excitant, les blocs PSA et Ford font un bruit un peu amusant, mais ce moteur de Toyota hybride fait un bruit tout à fait quelconque. C'est pas son boulot que d'amuser le conducteur. Qui n'a d'ailleurs pas de contrôle direct sur le régime moteur. On retrouve le système hybride Toyota où le moteur essence se coupe et redémarre très, très fréquemment et si le moteur monte vite dans les tours quand le conducteur accélère fort, c'est de manière moins intrusive que naguère. Grâce à une bonne dose de vitamines.
Toyota Yaris hybrideToyota Yaris hybrideC'est toute la hiérarchie Toyota qui est chamboulée, puisque la Yaris est désormais aussi performante que la Prius. Le constructeur annonce le 0 à 100 km/h en 9,7 secondes, mais c'est plutôt dans les reprises que nous avons remarqué une nette amélioration. Et avec le régulateur à 135 km/h sur l'autoroute, la Yaris n'est pas à la peine. Elle n'est certes pas faite pour cela, mais les grands voyages sont réellement envisageables. Comme les week-ends sur des petites routes. On avait bien vu au dehors que les 4 roues avaient bien été repoussées aux 4 coins, avec de jolies arches de roues qui donnent du muscle au design, mais au volant aussi, on sent bien que le nouveau châssis est considérablement plus efficace que l'ancien.



Toyota Yaris hybrideToyota Yaris hybridePour les habitués des hybrides Toyota, nous signalerons la montée en température extrêmement rapide d'un nouveau moteur. Pour avoir démarré un matin très froid, j'aurais été épaté de voir le moteur essence se couper moins d'une minute plus tard. Le logiciel de gestion du système hybride doit aussi être plus agressif dans son pilotage. Autre bon point, le régulateur de vitesse est adaptatif, et c'est l'un des meilleurs que nous ayons jamais vu. Il marche jusqu'à l'arrêt complet. Arrivant de province par l'autoroute, on retrouve les embouteillages à 20 km de la capitale. Et bien que sur la file de gauche, il a fallu s'arrêter une poignée de secondes, mais... La Yaris s'est arrêtée seule, et a redémarrée également toute seule dès qu'a avancé la voiture de devant. Sans que le conducteur n'ait eu à toucher les pédales ! Encore que si, si l'arrêt est de plus de 20 secondes, un message au tableau de bord invite le conducteur à toucher l'accélérateur pour signifier qu'il souhaite la reprise de la régulation. C'est une technologie que nous avions découvert sur une grosse Mercedes, c'est un progrès impressionnant de la trouver sur une petite Yaris.

Consommation, efficacité énergétique

Toyota Yaris hybrideToyota Yaris hybrideC'est bien sûr la première motivation d'achat d'une voiture hybride, mais ici, il y a du bon, de l'exceptionnel même, mais aussi du moins bon. C'est par là qu'on commencera. 6,3 l/100 km sur l'autoroute. Une Prius aurait consommé moins, de même, qu'on nous excuse de le rappeler, une Clio diesel. La consommation sur route nous est paru ensuite normale à 4,4 l/100 km, mais c'est la consommation en ville qui a battu tous nos espoirs. Test de 30 minutes sur le périphérique parisien, suivi d'une heure de conduite dans Paris intra-muros. Ou 90 minutes d'horreur pour le provincial que je suis, mais il y avait une récompense à la clé, l'obtention d'un nouveau record de sobriété. L'ordinateur de bord indiquait en effet une consommation de 2,9 l/100 km pour cette heure et demie de conduite. Nous n'avions jamais relevé une valeur aussi faible. Avec son réservoir de 36 litres, on fera plus de 1000 km à Paris avant de devoir ravitailler. On imagine que si Toyota refaisait une Yaris Verso (ce n'est pas prévu), ce ferait un taxi formidable... Et si sur l'autoroute, il faut s'arrêter tous les 500 km, on ne peut considérer que c'est un défaut, puisque ce n'est pas la vocation de l'auto.

Conclusion

Toyota Yaris hybrideToyota Yaris hybrideL'ancienne Yaris hybride n'était pas loin d'être la citadine parfaite, et cette nouvelle génération s'est encore rapproché de cet idéal. Mais les temps ont changé. Les voitures électriques sont là. Il y a par exemple la Renault Zoé. Elle est encore plus écologique que la Yaris, puisque zéro émission. Mais la Yaris est plus habitable, elle a un meilleur comportement routier, et elle a surtout l'argument massue de la polyvalence. Faire un voyage de 1000 km est encore un challenge en électrique, alors qu'on le fera sans arrière pensée avec la Yaris. Et l'électrique demande aussi un garage, ou une place fixe pour recharger.

Notre conclusion est donc qu'on voit venir le jour où une citadine électrique serait un meilleur choix qu'une hybride. C'est d'ailleurs déjà le cas pour certaines personnes. Mais pour de nombreux autres, qui ne peuvent avoir qu'une seule voiture, et qui veulent des facilités de voyager, cette Yaris hybride, avec la qualité Toyota, est un choix pertinent pour encore longtemps.


Laurent J. Masson









Dernières actualités de l'écologie automobile :


17-10-2021 — Le réseau Ionity accessible sans carte ni badge — L'horreur comme chez Tesla.

16-10-2021 — Renault Master ZE à hydrogène, en série en 2022 — 500 km zéro émission de CO2.

15-10-2021 — Ford Focus : grand écran et superéthanol E85 — Et toujours un diesel.

14-10-2021 — Alpine A110, la dernière essence de la gendarmerie ? — De quoi susciter des vocations.

13-10-2021 — Tourneo Connect, une Ford plus allemande qu'américaine — Essence et diesel... Pour le moment.

12-10-2021 — 1360 km sans s'arrêter en Toyota Mirai à hydrogène — Record du monde.

11-10-2021 — Mazda va lancer un 6 cylindres diesel au Japon — Vive l'originalité !

10-10-2021 — L'autonomie de la Mercedes EQS ne vaut pas celle des américaines — Mais elle n'est pas tout.

09-10-2021 — Kia Sorento, désormais aussi hybride non rechargeable — Pour la simplicité d'usage.

08-10-2021 — Lancia, une renaissance accessoirement électrique — On attend d'autres arguments.

07-10-2021 — BMW série 2 Active Tourer, hybride 48V pour commencer — Persévérance.

06-10-2021 — Prix de beauté à la Villa d'Este pour la Pininfarina Battista — Les italiennes toujours les plus belles.



Nos derniers essais :


Essai détaillé : Ford Mustang Mach E
Essai détaillé : Ford Mustang Mach E
— Vous reprendrez bien un peu de rock n' roll ?

Ford ; voiture-electrique
Essai détaillé : Toyota Camry hybride
Essai détaillé : Toyota Camry hybride
— Au bon goût américain.

Toyota ; voiture-hybride
Essai détaillé : Ford Kuga FHEV
Essai détaillé : Ford Kuga FHEV
— L'hybride simple : si pratique.

Ford ; voiture-hybride
Essai détaillé : Volkswagen ID.4 77 kWh
Essai détaillé : Volkswagen ID.4 77 kWh
— L'électrique qu'il fallait faire. Exactement.

Volkswagen ; voiture-electrique
Essai détaillé : BMW X1 xDrive 25e hybride rechargeable
Essai détaillé : BMW X1 xDrive 25e hybride rechargeable
— Un vrai SUV, une vraie BMW et c'est écolo.

BMW ; voiture-hybride-rechargeable
Essai détaillé : Toyota Yaris Hybride
Essai détaillé : Toyota Yaris Hybride
— Toujours la citadine idéale.

Toyota ; voiture-hybride
Kia Ceed SW hybride rechargeable, prise en mains
Kia Ceed SW hybride rechargeable, prise en mains
— Tout simplement la meilleure Kia hybride rechargeable.

Kia ; voiture-hybride-rechargeable
Ford Explorer PHEV 457 ch - Essai détaillé
Ford Explorer PHEV 457 ch - Essai détaillé
— Un bon géant, vert, mais un géant tout de même, et c'est pour cela qu'on l'aime.

Ford ; voiture-hybride-rechargeable
Suzuki Swift, BM5, CVT & AllGrip
Suzuki Swift, BM5, CVT & AllGrip
— La sécurité des 4 roues motrices à bon prix.

Suzuki ; faible-consommation