Profiter de tout
MoteurNature






MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.
15 ans d'expériences pour vous informer.

Renault Zoé Z.E.40 - Essai détaillé - Plus rationnelle que passionnelle

Renault Zoé Z.E.40
Ses points forts

Autonomie convaincante
Présentation agréable
Vitres arrières qui descendent entièrement
Coffre spacieux
Ses points faibles

Impossibilité de recharger à 150 kW
Regénération non réglable
Ordinateur de bord
Location de batterie imposée

Historique et présentation

Renault Zoé Z.E.40Essai de 3 jours, 500 km parcourus.

Notre premier essai de la Zoé originale remonte à 2013, et le second, avec le nouveau moteur R240, date de 2015. Avec une nouvelle batterie, voici notre troisième essai d'une Renault Zoé : la Z.E. 40. Le premier contact est toujours aussi positif. Alors que nous trouvons que les lignes de la Clio IV commencent à dater, le design de la Zoé n'a pas pris une ride. La voiture paraît parfaitement actuelle. Elle aurait pu être lancée l'année dernière. Il est bien sûr inhabituel pour un journaliste d'essayer 3 fois la même voiture, mais cela s'explique par les progrès rapides, et franchement étonnants, des technologies de l'électro-mobilité. Si on compare une Clio IV de 2013 avec une de 2017, les modifications sont mineures, alors que les prestations d'une Zoé de cette année sont bien supérieures à celles de 2013, qu'on s'abstiendra pourtant de qualifier d'ancêtre.

La technologie

Renault Zoé Z.E.4041 kWh. Voilà la donnée qui change tout. La Zoé 2013 avait une batterie d'une capacité de 22 kWh, cette Z.E. 40 en a une presque 2 fois plus grosse. L'autonomie est donc presque doublée, et sans aucune contrepartie indésirable, puisque la différence de poids est marginale (20 kg). Ce qui fait réfléchir sur les voitures électriques. S'il y a toujours des évolutions dans la vie d'un modèle, on n'avait jamais vu un changement qui vient tout d'un coup presque doubler l'autonomie d'une voiture. Personne en 2013, n'aurait imaginé que moins de 4 ans après le lancement, la Zoé progresserait autant. Cette grosse batterie est comme naguère disponible avec un choix de 2 moteurs, dont les puissances sont identiques, mais qui se distinguent par leur consommations et leurs facultés de recharge. Un moteur est donné pour une autonomie de 400 km selon la norme NEDC, et sa puissance maximale de recharge est de 22 kW, l'autre est donné pour 370 km, et il accepte la recharge jusqu'à 43 kW. Nous testons le premier.

Intérieur et équipement

Renault Zoé Z.E.40Renault Zoé Z.E.40Notre voiture d'essai était la plus belle de toutes les Zoé, avec la finition Edition One. Les sièges étaient recouvert d'un joli cuir couleur chocolat, sauf les flancs qui faisaient un contraste très réussi en blanc. Renault a toujours été très bon dans ses harmonies de couleur, et cette Zoé le prouve une nouvelle fois. On saluera aussi un moulage décoratif sur l'habillage du plafond. L'idée est excellente, et si on espère la retrouver sur beaucoup d'autres modèles, il ne faudra jamais oublier que c'est Renault qui aura été le premier à l'exploiter.La planche de bord n'a pas changé, il faut donc critiquer une nouvelle fois l'absence d'affichage du niveau de charge de la batterie. Ce qu'on a à la place, est une estimation de l'autonomie restante en km. Pour celui refuse cette estimation, il faut couper le contact, et la vraie information de valeur, le niveau de charge en pourcentage, apparaît alors l'espace d'un instant.

Renault Zoé Z.E.40L'ordinateur de bord ensuite, le R-Link, ne peut cacher son âge. Les derniers modèles ont des écrans plus grands. C'est tout le drame de l'électronique, cela vieillit très vite... Les logiciels aussi. Quand il n'y a pas carrément des erreurs. Nous avons été stupéfaits, quand nous avons consulté le GPS, d'y voir des icônes de pompes à essence ! Toutes les stations service de France sont dans la mémoire du système, et c'est peut-être utile à certains, mais c'est affreux de voir des icônes pompe à essence sur l'écran d'une voiture électrique... Nous avons donc réglé le truc pour qu'elles n'apparaissent plus, et nous changeons aussi le clavier de saisie du GPS, pour qu'il soit un Azerty, et non plus par ordre alphabétique. Ce réglage est resté, mais pas celui de l'affichage des stations-services, qui sont réapparus après un redémarrage. On les a supprimées une seconde fois, elles sont réapparues une seconde fois. On ajoutera à cela la lenteur du système, pour se dire qu'il n'est pas chouette que l'ordinateur de bord d'une voiture à plus de 20 000 € marche moins bien qu'un smartphone à 200 €.

Renault Zoé Z.E.40Il n'empêche que la Zoé est une voiture dans laquelle on se sent bien. Il lui manque juste un accoudoir central pour que le conducteur soit parfaitement installé. Sur toutes les voitures qui n'ont pas de boite de vitesses manuelle, c'est un accessoire indispensable. Ensuite, alors que tous les constructeurs japonais mettent 4 poignées de maintien au plafond, il est regrettable que Renault en prive le conducteur. Plus grave, surprenant même, le dossier de la banquette arrière est d'un seul tenant. Pourquoi ? Sur une Zoé Edition One, la plus belle des Zoé, c'est choquant. Parce que toutes les Clio ont 2 dossiers rabattables séparément, et depuis plusieurs années... Une chose formidable par contre, et qui mérite d'être soulignée tellement elle devient rare sur le segment : les vitres arrières descendent entièrement dans les portières. Les passagers arrières apprécieront cette liberté que bien peu d'autres modèles savent offrir. Et derrière, le coffre est plus spacieux que celui d'une Clio. Alors, on dit bravo.

Performances et tenue de route

Renault Zoé Z.E.40Qu'est-ce que c'est que ce bruit là ? Il fallait s'en souvenir, Renault l'avait annoncé. Les voitures électriques , trop peu bruyantes, allaient recevoir un bruiteur, pour éviter de surprendre les piétons en dessous de 30 km/h. Les précédentes Zoé que j'avais conduites ne l'avaient pas, celle-ci en était équipé. Ce n'est pas le choix de Renault, c'est le législateur. On s'abstiendra alors de tout commentaire, sinon que cela surprend quand on ne s'y attend pas. Comme toute voiture électrique, la puissance est en bas. C'est à dire que la Zoé est nerveuse de 0 à 20 km/h, mais qu'elle l'est beaucoup moins de 70 à 90 km/h, et que les reprises sont franchement moyennes de 110 de 130 km/h.

Renault Zoé Z.E.40La vitesse de pointe est selon le constructeur de 135 km/h, mais l'indicateur de vitesse est peut-être un peu optimiste. Je suis en effet monté à 135 km/h, au compteur, sur l'autoroute. Et parce que je n'étais pas à fond, j'ai écrasé l'accélérateur, et j'ai eu le temps de lire 137 km/h avant que je relève le pied. Mais il est clair que c'est aux feux rouges que la Zoé est la plus agréable. Je ne me suis d'ailleurs pas privé d'accélérer franchement à chaque démarrage. C'est de la bonne publicité pour Renault. Ceux qui auront croisé ma route auront vu la nervosité de la voiture. Une seule voiture m'aura doublé au démarrage, une BMW 430d. Ce qui à la réflexion, ne doit pas surprendre. Les gens qui roulent en 6 cylindres diesel ont toujours été des personnes qui roulent vite (et beaucoup). Le comportement routier propose un bon compromis entre confort et tenue de route, mais il ne peut masquer le poids de l'auto. Sur des rond-points pris un peu rapidement, nous avons eu quelques fois le sentiment qu'il fallait forcer la voiture à tourner, qu'elle aurait préféré aller tout droit, mais un conducteur sage sera pleinement satisfait de la Zoé. Plus ennuyeux parce que la concurrence s'y met, la regénération de l'énergie perdue au freinage n'est pas réglable.

Consommation, efficacité énergétique

Renault Zoé Z.E.40Je vais rouler comme un bourrin. C'était mon plan. Parce que beaucoup de journalistes ont déjà réalisé des tests d'autonomie de la Zoé ZE40, alors pour faire mieux, mon idée était de chercher à mesurer des valeurs d'autonomie mini et maxi. En commençant par la recherche de l'autonomie mini, ce qui supposait comme on s'en doute, un pied droit plombé, et un usage sans aucune retenue de l'accélérateur, une tâche dont je m'acquittais avec grand professionnalisme. Et tiens, que je t'écrase l'accélérateur à tous les feux rouges, et direction l'autoroute pour mettre le pied dedans. Parti de Paris, le plan était d'aller sur la côte normande, par l'A13. Pas à 120, ni 130, mais à 135 km/h. L'ordinateur de bord ne tarde pas à dire qu'il ne serait pas possible de rallier Dieppe comme le GPS était programmé pour. Pourtant, l'autoroute à 135 km/h avait commencé bien après Paris. Il y a plusieurs dizaines de km pour quitter la capitale, qui sont limitées à 90, puis 110 km/h. Arrivé à Rouen après avoir roulé 152 km, il ne restait plus que 33 % de charge dans la batterie (67 % consommés depuis le départ à 100 %). Ce qui donne une autonomie de 227 km. Mais si tout le trajet avait été réalisé à 135 km/h, l'autonomie aurait été nettement inférieure à 200 km. C'est d'ailleurs pour cela que la voiture avait sonné l'alerte de son besoin de recharger (Paris/Dieppe par autoroute, fait juste 200 km). Inutile d'aller plus avant pour la décharger jusqu'à la panne. Mieux vaut recharger, et passer au test suivant de l'autonomie maxi.

Renault Zoé Z.E.40Mode ECO enclenché, en roulant doucement sur un parcours routier sans dépasser les 88 km/h, j'ai parcouru 164 km en consommant 46 % de la charge de la batterie. Ce qui laisse supposer une autonomie de 356 km en déchargeant à 100 %, mais je ne vais pas plus loin, parce que ce n'est pas drôle. On peut même écrire que l'exercice était désagréable. Le mode ECO prive la Zoé de toute vivacité, et rouler à 80/85 km/h, soit moins vite que les autres voitures, est à la limite de la dangerosité. On retiendra néanmoins les valeurs de 227 et 356 km, avant de rechercher la consommation moyenne, que l'ordinateur de bord nous a donné à 14,5 kWh. Avec la batterie d'une capacité de 41 kWh, cela donne donc une autonomie de 283 km, et c'est plus que bien. Il n'y a que Tesla qui fasse mieux parmi les autos disponibles sur le marché français, et ces voitures sont 3 fois plus chères. Le conducteur de Zoé devra juste garder à l'esprit que son autonomie diminuera vite s'il fait de l'autoroute.


La recharge

Renault Zoé Z.E.40Renault Zoé Z.E.40Nous sommes partis pour notre essai les mains dans les poches. Un abonnement à une société qui gère des bornes de recharge ? Une carte pour accéder à des bornes ? Un smartphone avec une application pour localiser les bornes ? Nous n'avons rien de tout cela. Juste de l'argent, une carte de crédit et le GPS de la voiture. Parce que nous n'aurions besoin de rien de plus pour faire un voyage en voiture à essence ou diesel, et que nous refusons l'idée qu'il faudrait quelque chose de plus pour rouler en électrique. Parce qu'accepter le contraire est admettre que la voiture électrique est moins bien que la voiture essence...

Renault Zoé Z.E.40C'est au parking du centre St Sever de Rouen (une galerie marchande où nous savions qu'il y a avait des bornes en accès libre) que nous branchons notre Zoé pour la première fois, il ne restait que 33 % de charge dans la batterie. Il faut une demie-minute après le branchement pour que s'affiche au tableau de bord la durée de la recharge complète, et le chiffre tombe comme le couperet d'une guillotine. Nous restons stupéfaits, abasourdis, sans voix, devant l'indication d'un temps de 18h30 !!! Oui, dix-huit heures et trente minutes. Voilà la recharge lente. Quand on pense à l'Opel Ampera-E qui a une batterie 50 % plus grosse que la Zoé, ou les Tesla qui ont une batterie plus de 2 fois plus grosse, la pensée suivante est que les gens qui installent des bornes lentes sont soit des idiots, soit des ennemis de la mobilité électrique. Que penserait-on d'une pompe à essence qui ne débiterait que 3 litres à l'heure ?

Renault Zoé Z.E.40Seconde recharge à la concession Renault de Rouen, un grand établissement, où nous avons 3 surprises. La première est que les bornes sont au beau milieu de l'atelier de mécanique. C'est à dire là où, habituellement, les clients n'ont pas le droit d'aller. La seconde est la présence parmi les voitures en cours de service, d'un vieux Kangoo électrique Elect'Road. On n'en voit pas si souvent... La troisième surprise, la moins bonne, est que sur une borne 22 kW, la puissance de recharge maximale que peut accepter cette voiture, le temps de recharge, avec la batterie qui n'est plus qu'à 24 %, est de 2 heures 10 minutes. Avec le garage qui ferme à midi, je n'aurais pas eu le temps de faire une recharge complète. Mais je suis néanmoins heureux d'avoir pu me brancher gratuitement, et j'aurais pu observer des mécaniciens au travail, ce qui est tout de même plus intéressant que de chercher à attraper des Pokémon. Même si bien sûr, je suis resté dans l'auto pour ne déranger personne.

Conclusion

Renault Zoé Z.E.40Renault Zoé Z.E.40La première chose à dire est que la Zoé ne peut remplacer une voiture essence sur un long trajet. L'hypothèse Zoé comme voiture unique du foyer limite grandement les possibles. On peut même s'interroger sur le choix de Renault d'avoir accru la capacité de la batterie, plutôt que la puissance du chargeur. Si la Zoé avait conservé sa batterie initiale de 22 kW, mais avait été rendu compatible à une recharge en 150 kW, on serait allé beaucoup moins loin entre chaque recharge, mais les arrêts pour faire le plein n'auraient duré que 10 minutes... Mais parce que l'automobiliste moyen se déplace tout de même assez peu souvent à plus de 150 km de son domicile, Renault a fait le bon choix. Le client fera installer une borne 32A à son domicile, et en évitant l'autoroute, il pourra aller n'importe où autour de son domicile dans un rayon de 140 km, sans jamais se soucier d'avoir à se brancher (et perdre son temps) ailleurs que chez lui, pour un coût de déplacement modique. Quand on y réfléchit, c'est un bon plan.


Laurent J. Masson



Dernières actualités de l'écologie automobile :


22-07-2017 — Audi va flasher 850 000 voitures diesel — Pour qu'elles polluent un peu moins.

21-07-2017 — Opel : 4 cylindres turbo pour l'Europe, V6 pour l'Amérique — PSA a l'opportunité d'être transparent.

20-07-2017 — La Mercedes classe X affirme le besoin de diesel — Pour encore longtemps.

20-07-2017 — Nissan e-Pedal : imaginatif, mais... — Mieux que Volkswagen ?

19-07-2017 — Rumeur de reprise de Lucid Motors par Ford — Une opportunité surprise.

19-07-2017 — Mercedes va flasher 3 millions de diesel — Pour qu'ils polluent un peu moins.

18-07-2017 — Très forte croissance de l'autopartage haut de gamme — car2go en Allemagne.

17-07-2017 — Audi A8 : première voiture géolocalisée en permanence — Faut-il s'en méfier ?

16-07-2017 — Henrik Fisker a retenu LG Chem pour lui fournir sa batterie — Ce coréen toujours le meilleur.

15-07-2017 — Hyundai ajoute le fastback à sa compacte i30 — Une première sur le segment.

14-07-2017 — Jaguar E-Pace : premier SUV compact — Le client d'aujourd'hui le demande.

13-07-2017 — Hyundai Kona : très prometteur — Cet automne en essence ou diesel.

13-07-2017 — Le taxi londonien électrifié est arrivé — Plus de 100 km d'autonomie.

12-07-2017 — Tesla a battu DS en Allemagne — Le prix n'est pas un obstacle.

Rechercher sur ce site

Recherche personnalisée