Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

THP 175 et HDI BMP6, la 308 progresse

Ven 22/02/2008   —   En attendant une version hybride, la 308 gagne des chevaux et diminue ses rejets de CO2. L'essence progresse comme le diesel.
Le downsizing, ou le remplacement d'un moteur atmosphérique par un turbocompressé de cylindrée inférieure, montre ses atouts sur la déclinaison la plus puissante de la 308, qui succèdera avantageusement à la 307 2.0 16v 180. Car si la 308 a un défaut, c'est précisément de trop ressembler à sa devancière, mais cette nouvelle motorisation lui permet de la distancer nettement. Les performances chiffrées n'évoluent pas, mais le caractère moteur change du tout au tout avec beaucoup de couple en bas (ce qui faisait défaut à la 307 180 ch), tandis que la consommation et les émissions de CO2 sont réduites de 10 %.

Peugeot307 2.0 litres 180 ch 2007308 THP 175 ch 2008
Puissance180 ch à 7000 tr/mn175 ch à 6000 tr/mn
Couple202 Nm à 4750 tr/mn240 Nm à 1600 tr/mn*
Accélération 0 à 100 km/h8,2 s8,3 s
1000 m départ arrêté28,9 s28,8 s
Vitesse maxi220 km/h225 km/h
Consommation moyenne8,4 l/100 km7,6 l/100 km
Emission de CO2200 g/km180 g/km
*260 Nm avec l'overboost.

Ce moteur THP 175, déjà connu sous le capot de la Mini Cooper, sera disponible sur la 308 berline et le nouveau break SW dés le mois prochain. Côté diesel, et toujours sur la 308, le 1600 HDI 110 ch devait se contenter d'une boite mécanique à 5 vitesses, il sera maintenant proposé avec un choix de 2 transmissions à 6 rapports, l'une mécanique classique, l'autre étant la boite manuelle pilotée récemment apparue chez Citroën. Avec elle, les émissions de CO2 de la 308 berline tombent à 120 g/km, ce qui lui vaudra un bonus de 700 €, mais dans l'absolu, cela reste plus élevé que les 104 g/km d'une Toyota Prius.

Le progrès passe par l'hybride, et les ingénieurs de PSA le savent, mais un article du quotidien Les Echos est venu jeter le trouble sur la stratégie du groupe vis-à-vis de cette technologie. Le prototype 307 HDI hybride, dont Moteur Nature avait eu l'opportunité de constater le développement avancé serait-il abandonné sans suite ? Non ! Mais le changement est que les promesses de subventions publiques pour le développement de technologies innovantes ne vont pas se matérialiser (des promesses, des promesses...), ce qui entrainera une réduction du caractère démocratique de l'offre, à venir, de voitures hybrides chez Peugeot et Citroën. Mais nous ne croyons pas que PSA restera inerte devant la présentation de la Golf hybride diesel dans... Quelques jours...

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Peugeot ; essence-diesel