Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

1750 TBi : Alfa Romeo améliore le downsizing avec le scavenging

Mar 24/02/2009   —   La Mito GTA et la 159 gagne un nouveau moteur essence avec des caractéristiques alléchantes.
Le style ne fait-il plus vendre ? Malgré une esthétique ravageuse, l'Alfa Romeo 159 se vend moins bien que la Renault Laguna ! Sans doute que le client Alfa Romeo est particulièrement exigeant en terme de moteur. Dans ce cas heureusement, le nouveau moteur TBi devrait répondre à toute ses attentes. Les chiffres parlent d'eux-mêmes. 200 ch à 4750 tr/mn et un incroyable 320 Nm de couple à 1400 tr/mn. Ce pourraient être les valeurs obtenues par un V6 de 2.8 litres, mais non, il s'agit d'un 4 cylindres en ligne de 1742 cm³ (Alfa arrondit à 1750, une cylindrée qui n'a pas été choisie au hasard, puisqu'elle rappelle le fameux 1779 cm³ des années 1960). Et c'est un moteur essence. Nous le précisons en effet pour ceux qui critiquent les diesels dont le régime ne dépasse pas celui d'un tracteur, les nouveaux moteurs essence tournent à peine plus vite. Les hauts régimes font consommer trop !


Les motoristes italiens sont parvenus à ce couple au litre incroyable par la combinaison d'une injection directe, avec une suralimentation par turbocompresseur optimisée par une technologie méconnue (plus pour longtemps) : le scavenging./Par rapport à un turbo ordinaire qui se contente de tourner au rythme des gaz d'échappement, le scavenging vise à optimiser les flux grâce à un boitier de gestion moteur qui commande le turbo, en même temps qu'il commande les arbres à cames (la distribution est variable à l'admission et à l'échappement). Grâce à cela, si on veut que le turbo tourne plus vite, il suffit de lui envoyer plus de gaz en ouvrant plus longtemps les soupapes d'admission. Le turbo ensuite est prêt, puisqu'il connait la quantité et la vitesse des gaz d'échappement qui vont lui parvenir, avant qu'ils n'arrivent...

La mise au point du calculateur a dû être fastidieuse, mais le résultat est que la 159 pointe à 235 km/h, accélère de 0 à 100 km/h en 7,7 s, et parcourt le km départ arrêté en 28,9 s. Consommation moyenne de 8,1 l/100 km, émissions de CO2 de 189 g/km. Cette enthousiasmante nouvelle mécanique sera aussi disponible dans le coupé Brera et le Spider, et dans une version encore plus affûtée dans la bombinette Mito GTA qui enverra 240 ch à ses roues avants. C'est presque à regret que nous découvrons que le nouveau diesel est encore plus avantageux en terme d'émissions. Il s'agit d'un 2 litres JTDM de 170 ch et 360 Nm de couple, il permet à la berline 159 de ne rejeter que 142 g/km de CO2. Avec 218 km/h en pointe, il l'emmène de 0 à 100 km/h en 8,8 s, et le km demande 30,2 s, la consommation n'étant que de 5,4 l/100 km. Ces nouveaux moteurs seront disponibles en avril, nous espérons qu'ils permettront à la 159 d'obtenir le succès commercial que ses lignes méritent.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Fiat-Alfa-Romeo-Lancia ; essence-diesel