Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Essence ou diesel, Mazda leader mondial

Jeu 21/10/2010   —   Les ingénieurs motoristes japonais améliorent le rendement des moteurs à combustion interne.
Mazda Sky essence

On pense le plus souvent à l'hybridation, ou au moteur électrique, pour rendre les voitures plus écologiques, mais le bon vieux moteur à combustion interne possède encore une belle marge de progression devant lui, aussi bien en essence qu'en diesel. Mazda développe ainsi les deux, et poursuivant le même objectif d'améliorer le rendement, il les dote de caractéristiques... Egales.

Le taux de compression est une caractéristique importante des moteurs à explosion, il est le rapport entre les volumes mini et maxi où se mélangent l'air et le carburant. Sur un moteur à allumage commandé, on estime généralement que plus le rapport est élevé, plus le rendement sera meilleur. Le taux de compression est ainsi de 9,6 sur un moteur ordinaire comme celui d'une Renault Twingo de base, et il monte à 12,5 sur les V8 d'une BMW M3, ou d'une Ferrari 458 Italia.

Mais le moteur Mazda ci-dessus explose toute la concurrence, il a un taux de compression de 14. Ce qui est totalement inédit sur un moteur de voiture de série, et même à la limite de l'incroyable. Parce que si on comprend l'intérêt d'une compression si élevée, on s'inquiète des risques d'auto-allumage, et de vibrations. Mazda dit les avoir résolu, c'est une première. On ne connaissait jusqu'alors un tel rapport de compression qu'en compétition, ou avec des moteurs fonctionnant à l'éthanol.

Mazda explique que grâce à ce taux de compression exceptionnellement élevé, son moteur est 15 % plus sobre qu'un bloc standard. On veut bien le croire, mais on se pose beaucoup de questions, et il y aura beaucoup de gens pour vouloir étudier ce nouveau moteur de près, quand il sera disponible. Nous l'attendons pour l'année prochaine, dans le cadre du lancement des technologies Skyactiv, qui appraitront progressivement en 2011 et 2012.

Ces technologies regroupent ce nouveau moteur essence Skyactiv-G, une nouvelle boite de vitesses automatique Skyactiv-Drive, une boite de vitesses manuelle particulièrement compacte Skyactiv-MT, une très légère plateforme Skyactiv-Chassis, et enfin un nouveau diesel, le Skyactiv-D.

Mazda Sky diesel

Ce diesel (ci-dessus) est selon Mazda remarquablement sobre et propre, avec une caractéristique étonnante, un taux de compression de 14. Soit une valeur incroyablement basse pour un diesel, et là aussi inédite sur un moteur de série. Le moteur turbo-diesel moyen a en effet un taux de compression de 16/17, et du temps où ils étaient la norme, les diesels atmosphériques avaient des taux de compression souvent supérieurs à 20.

Il faut bien cela pour un moteur où on attend que le mélange air-carburant s'enflamme de lui-même, et on s'étonne que Mazda soit parvenu à s'accomoder d'un taux aussi faible. Plus impressionnant encore, ce moteur a une combustion si propre qu'il passe les normes antipollution les plus strictes (Euro 6 en Europe, Tier2Bin5 aux Etats-Unis, et PNLTR au Japon) sans post-traitement à 'échappement pour réduire les émissions d'oxyde d'azote (NOx).

Ce nouveau diesel permettrait à une Mazda 6 de consommer moins de 5 l/100 km, sans Stop & Start ni alternateur intelligent. Nous devrions le découvrir officiellement à l'automne 2011.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Mazda ; essence-diesel ; technologie