Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

BMW prépare la révolution du moteur essence

Sam 23/03/2013   —   Au secours !
BMW i8L'information n'a pas été donnée sur le web, elle provient du magazine anglais Auto Express, dans son édition papier du 20 mars. On y lit p. 20 les extraits d'une interview de Herbert Diess, le directeur du développement de BMW. Il y explique que pour respecter les futurs objectifs de réduction d'émissions de CO2, les moteurs essence devront être complètement repensés. Certes, le moteur à explosion par allumage commandé conserve encore une belle marge de progression, par la réduction des frictions, notamment au niveau de la distribution, et par l'augmentation des pressions d'injection. Mais pour qu'il devienne réellement ultra sobre, il n'y aura pas d'autre moyen que d'en réduire drastiquement le régime de rotation.

On aimerait que ce soit un poisson d'avril, mais c'est malheureusement très sérieux. M. Diess voit l'avenir dans des moteurs essence dont le régime maxi serait de 2500 tr/mn. Le régime de couple maxi serait de 800 tr/mn. A plus long terme, avec des transmissions ultra longues et un très grand nombre de rapports, on peut même imaginer des moteurs essence qui ne tourneraient plus au-delà de 1500 tr/mn !!! Les autos qu'ils équiperont seront considérablement plus sobres que celles qui ont fait la réputation de la marque à l'hélice, et ceux qui les conduiront se réjouiront de leurs émissions de CO2 fortement réduites. Mais il faudra plus que cela pour ne pas avoir la nostalgie des vieux modèles.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : BMW ; essence-diesel ; technologie