Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

L'échec de la Tata Nano devient flagrant

Mar 16/04/2013   —   Les indiens seraient-ils snobs ?
Tata NanoA son lancement en 2008, Tata avait annoncé un objectif de ventes annuel de 200 000 voitures. On en est très loin. Même la meilleure année, les ventes n'ont pas dépassé les 75 000 unités, et elles se sont complètement écroulées en 2013. Le marché indien n'a acquis que 4516 Nano au premier trimestre. Soit une baisse bien plus forte que celle du marché, en ce moment légèrement en baisse. Tata Motors garde pourtant confiance, et il devrait lancer prochainement des versions améliorées dont il espère qu'elles auront plus de succès. On parle d'une version plus puissante avec un moteur de 800 cm³, d'une version diesel, d'une version gaz naturel (GNV), mais d'après la presse indienne, c'est une question d'image qui est à la cause de l'échec de la Nano. L'auto est perçue comme une voiture de pauvre, et en Inde où la voiture est un symbole important de réussite sociale, cela ne passe pas. Et il est très difficile de vérifier les informations, mais la majorité des clients serait des gens aisés, qui n'ont pas besoin de faire étalage, et pour qui ce serait une seconde voiture. La Tata Nano mérite mieux que cela, et si le marché indien est difficile, l'auto serait prochainement exportée en Birmanie et au Viet-Nam.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : voitures-indiennes ; essence-diesel