Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

EP Tender dope l'autonomie d'une Renault Zoé

Mer 15/10/2014   —   Un prolongateur d'autonomie à essence dans une remorque.
EP Tender ajouté à la Renault ZoéAprès l'EVS27 l'année dernière, le Mondial nous a donné une seconde occasion de rencontrer la petite société française EP Tender, qui se propose de résoudre la question du manque d'autonomie des voitures électriques. Son invention est une remorque, très compacte, où a été logé un petit moteur essence accouplé à une génératrice. Mais quel est l'objectif ?

Dans une voiture moyenne comme une Peugeot 308 diesel, on peut prendre l'autoroute à Paris le matin, mettre le régulateur à 131 km/h, et être à Cannes le soir, sans avoir eu besoin de ravitailler. Une Renault Zoé équipée d'un EP Tender ne permet pas de faire cela. Pour 2 raisons. La première est la faiblesse du moteur essence (c'est celui d'une Tata Nano), la génératrice ne sait fournir qu'un courant de 20 kW. C'est approximativement l'énergie dont une Zoé a besoin pour rouler à 110 km/h (sur le plat). Il faudrait plus de puissance, probablement 30 kW, pour pouvoir tenir un 130 km/h constant. La petitesse du réservoir incorporé à la remorque ensuite, limite l'autonomie à 600 km.

C'est dire que si l'idée a du potentiel, la réalisation n'est pas encore optimale, et insuffisante pour donner à une Zoé les capacités autoroutières d'une voiture thermique de grande série. Sans compter que le rendement sera nécessairement inférieur (double conversion plus remorque), donc la consommation supérieure, et que si une 308 répond désormais à la norme antipollution Euro 6, on a ici un moteur d'origine indienne qui ne répond qu'à la norme Euro 3.

On peut aussi regretter le fait de prendre une voiture zéro émission, et d'aboutir à ce qu'elle ne le soit plus. Parce qu'on pourrait faire la même chose que l'EP-Tender avec 2 ou 3 batteries de Zoé montées en parallèle sur une remorque, ou une pile à combustible, ou si on se contente de moins de puissance, de 12 m² de cellules photovoltaïques, comme l'avait fait l'aventurier suisse Louis Palmer.

La société EP-Tender ne prévoit pas de vendre son invention, mais de la louer dans des stations d'accueil implantées aux abords des grands axes, aux Zoétistes voulant effectuer un long voyage. A ceci près que la Zoé doit être modifiée pour accepter une remorque, ainsi qu'une alimentation externe. L'électricité fournie par l'EP-Tender en effet, ne passe pas par la batterie. Elle alimente directement le moteur de l'auto, et on notera au passage qu'officiellement, la garantie de Renault ne permet pas de faire cela.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Renault-ZE ; voiture-electrique ; batterie-propulsion-electrique