Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF

Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Ionity : réseau européen de bornes de recharge 350 kW

Sam 04/11/2017   —   La recharge en 10 minutes pour tout changer.
Porsche Cayman e-volutionIonityC'était le drame de la voiture électrique, l'absence de bornes de recharge dignes de ce nom. Les constructeurs ont bien vu le problème, plusieurs d'entre eux, BMW, Daimler (Mercedes), Ford et le groupe VW (avec Audi et Porsche), avaient annoncé la création d'une joint-venture il y a un an. Le projet avait été mis en avant par Porsche avec son concept Cayman e-volution au salon EVS le mois dernier, et la société, basée à Munich, est lancée aujourd'hui, elle s'appelle Ionity. Son PDG est Michael Hajesch (à droite sur notre illustration). L'objet de la société est de bâtir, puis de gérer un réseau de bornes de recharge ultra rapides, à 350 kW, en Europe. 20 stations ouvriront avant la fin de l'année, et il y en aura plus de 100 en 2018. L'objectif étant un réseau européen de 400 stations (chacune possèdant plusieurs bornes) en 2020. Questions-réponses ci-dessous.

Où seront les stations ?

Ionity étant financé en majeure partie par les constructeurs automobile allemands, les premières stations seront très logiquement en Allemagne et en Autriche. La Norvège recevra aussi des stations très rapidement du fait de son statut de leader européen de l'électro-mobilité. Mais rien n'a encore été annoncé pour les autres pays.

A quel format seront les prises de recharge ?

Toutes les bornes Ionity auront des connecteurs au standard européen CCS, et elles délivreront un courant continu. Cela veut dire qu'il sera impossible d'utiliser les bornes du réseau Ionity avec les autos dont la recharge demande des caractéristiques différentes, comme la Renault Zoé, ou la Nissan Leaf. A noter même que les bornes auraient une sorte de verrouillage électronique. Inutile alors de rêver à un adaptateur Chademo/CCS grâce auquel on pourrait brancher une Nissan Leaf.

Pour qui est ce réseau ? Quels modèles pourront l'utiliser ?

Capable de délivrer un courant très fort, le réseau Ionity est pensé pour les voitures haut de gamme, comme la future Audi e-tron (lancement prévu en 2018), qui pourra y recharger à 150 kW, et la future Porsche Mission E (lancement prévu en 2019), qui pourra y recharger en 2019. Mais quelques électriques actuelles, comme la BMW i3, pourront aussi l'utiliser. Mais pas à 350 kW. La puissance de charge sera limitée par la connectique de la voiture.

Quels seront les conditions d'accès, et quel sera le prix de l'électricité ?

Tout sera annoncé lors de l'ouverture de la première stations, dans quelques semaines.

Qu'est-ce que le réseau Ionity va changer par rapport aux autres ?

Tout ! Rien de moins, puisqu'un des plus grands obstacles à la mobilité électrique aujourd'hui est la lenteur de la recharge. Avec une Renault Zoé Z.E. 40 400 km, il est impossible de recharger en moins d'une heure. Et comme l'autonomie réelle sur l'autoroute est moitié moindre, tout voyage demande organisation et... Patience. Alors qu'avec les bornes du réseau Ionity, il sera possible de récupérer, dans les meilleures conditions (qui actuellement, seront très rares), jusqu'à 58 kWh en 10 minutes. Ou de quoi parcourir plus de 300 km. Et 400 km en 15 minutes de charge. Traverser la France en électrique devient ainsi possible pour l'automobiliste moyen, qui est habitué à l'essence.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Audi ; borne-recharge-electrique







Dernières actualités de l'écologie automobile :


18-06-2019 — La nouvelle Renault Zoé est-elle assez nouvelle ? — Toujours pas de recharge rapide.

16-06-2019 — Avec Northvolt, la plus grande usine de batteries en Europe sera en Suède — Grâce à Volkswagen.

15-06-2019 — Nissan e-NV200, plus de batterie, plus de succès — 10 000 ventes.

14-06-2019 — Un premier cliché volé de la Renault Zoé II — Ou Zoé 1.5 ?

13-06-2019 — Chez Renault, M. Senard doit encore convaincre — Chez Nissan encore plus.

12-06-2019 — Avec le X1, la gamme BMW de SUVs hybrides rechargeables sera complète — Le petit dernier.

10-06-2019 — Mazda 3 Skyactiv-X essence 180 ch et 96 g/km de CO2 — 4,3 l/100 km.

09-06-2019 — Peugeot 3008 : l'hybride rechargeable à 7300 € — On attend l'état.

08-06-2019 — La Peugeot e-208 quantitavivement meilleure que la Renault Zoé — Les tarifs révélés.

07-06-2019 — Toyota et Subaru partageront une plateforme électrique — Deux constructeurs qui se rapprochent.

07-06-2019 — La vraie raison du revirement de Fiat-Chrysler envers Renault — John Elkann s'est démasqué.

06-06-2019 — BMW et Jaguar dans l'électrique : qui se ressemble s'assemble — Partenariat naturel.

05-06-2019 — La Seat Mii électrique élimine la Mii essence — Le remplacement.

05-06-2019 — En ignorant l'électrification, Alfa Romeo s'est condamné — Le beau fruit véreux de FCA.