Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Recharge bidirectionnelle des électriques : quand la France bloque le progrès

Ven 22/03/2019   —   Renault va à l'étranger.
Borne de recharge bidirectionnelle avec des Renault ZoéC'est une très belle carte à jouer pour la transition énergétique. Le stockage local d'énergie dans les véhicules. Les voitures électriques ont toutes (ou presque) de grosses batteries, elles doivent rester branchées longtemps pour effectuer une recharge complète, mais il faut voir aussi que s'il survient un pic de consommation d'énergie quand une électrique est en charge, la voiture pourrait automatiquement s'arrêter de prendre de l'électricité, et redonner au réseau ce qu'elle vient de prendre. Bien sûr, il y a des garde-fous. Il n'est pas question de décharger entièrement l'auto. Il ne s'agit que de dépanner ponctuellement. Nissan a déjà beaucoup investi dans ces technologies, et c'est aujourd'hui au tour de son allié Renault de se lancer. Le constructeur français a d'ailleurs un atout pour le V2G (Vehicle-To-Grid, de la voiture vers le réseau), le chargeur Caméléon de la Zoé, qui peut facilement renvoyer l'électricité de l'auto. La marque au losange a débuté un programme expérimental avec 15 Zoé, à Utrecht aux Pays-Bas, en partenariat avec We Drive Solar, et sur l’île de Porto Santo, dans l'archipel de Madère, en collaboration avec Empresa de Electricidade da Madeira. Pourquoi pas en France ? Renault ne le dit pas, mais MoteurNature va le dire.
Illustration d'un système de recharge bidrectionnelleIl y a un problème règlementaire. Renault va le contourner, et le constructeur lancera un test en France dans le courant de l'année, mais ce sera dans des conditions d'exception. Le verrou qui bloque tout est le monopole d'EDF. Qui se traduit par le fait qu'il serait illégal, aujourd'hui en France, pour un automobiliste de vendre de l'électricité à un opérateur de bornes de recharge. Il y a même une double interdiction. L'automobiliste n'a pas le droit de vendre l'électricité stockée dans son auto, et l'opérateur de bornes n'a pas le droit de l'acheter. Des règlementations d'un autre âge...
Pour développer l'électro-mobilité, et faciliter la transition énergétique en profitant de l'atout qu'offre les recharges bidrectionnelles, il faut libéraliser le commerce de l'électricité.


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Renault-ZE ; borne-recharge-electrique