Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Jaguar XK120 modifiée : améliorer sans dénaturer

Dim 12/05/2019   —   Le respect du travail des anciens.
Jaguar XK120Jaguar avait surpris, et déplu à certains quand il avait présenté le concept d'une Jaguar Type E électrifiée. A priori, c'est un progrès. La voiture ne rejette plus aucune émission toxique, ou de gaz à effet de serre. Mais... Une Jaguar E qui ne fait plus le bruit velouté de son 6 cylindres, qui ne dégage plus de chaleur quand on soulève son grand capot, qui n'émet plus d'odeur... Ce n'est plus une Type E. C'est autre chose. Mieux ou moins bien, mais autre chose. Alors pour les amateurs de Jaguar classiques qui ne sont pas révolutionnaires, Jaguar Classic, le service officiel de restauration des anciens modèles du constructeur, a réalisé l'auto présentée sur cette page. Un restomod. Une XK120 de 1954, qui est nettement améliorée, mais tout en restant fidèle à sa définition d'origine.
Jaguar XK120Le 6 cylindres en ligne d'origine a reçu un allumage moderne, et un échappement double. Il a gagné 45 ch dans l'opération, et sa combustion est plus propre. Les antiques freins avants ont été remplacés par des freins à disque avec étrier à 4 pistons. La suspension a été dotée d'amortisseurs réglables. Le volant a été remplacé par un élément de diamètre un peu plus petit, mais en conservant l'aspect de l'élément d'origine. Alors bien sûr, ce n'est pas zéro émission, mais ce ne doit pas l'être. Il faut conserver la mémoire des objets du passé, et donc qu'on puisse montrer dans le futur que c'était comme ça. Pas autrement, et considérant que ces voitures classiques roulent très peu, cela ne fait pas une grande différence qu'elles soient électriques ou essences.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Jaguar-Land-Rover ; essence-diesel