Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Renault lance Zity, faut-il interdire l'auto-partage ?

Dim 24/05/2020   —   Un mauvais timing.
Renault EspaceRenault va t-il fermer une usine ou plusieurs usines en France, Renault va t-il licencier ? Ce sont les questions qu'on se pose aujourd'hui, après les rumeurs de la presse, on est alors presque surpris d'apprendre que Renault ait encore les moyens, et la volonté, de s'engager dans un projet aux perspectives de rentabilité aussi incertaines que l'auto-partage. Mais il est vrai que Zity était prévu de longue date. Le confinement avait stoppé net son lancement de mars. Il démarre donc aujourd'hui, avec 500 voitures sur Paris et Clichy, toutes des Renault Zoé, à un moment qu'il est difficile de qualifier d'opportun, tant on s'interroge aujourd'hui sur l'hygiène dans toutes les mobilités partagées.

C'est bien sûr le métro qu'on veut éviter à tout prix. Boris Johnson, plus soucieux de la santé des gens que les dirigeants français, a carrément déconseillé d'utiliser les transports en commun. Un service d'auto-partage comme Zity est à priori beaucoup plus sûr, mais il reste à s'assurer que les voitures sont convenablement nettoyées entre chaque utilisateur, et Renault nous dit que... Ce ne sera pas le cas. Le constructeur précise simplement que dans le cadre des opérations de recharge et de maintenance, lesquelles ont lieu à des intervalles qui ne sont pas précisés, il est procédé pour chaque véhicule à un nettoyage désinfectant (solutions antivirales et antimicrobiennes) des parties en contact avec les mains des usagers. Autrement dit, un coup de lingette vite fait sur le volant, le levier de vitesses, les commandes clignotants, de lève-vitres et de climatisation ainsi que les poignées de portes, à l'occasion de chaque recharge. Ce serait tout, et cela paraît bien peu satisfaisant par les temps qui courent, avec le virus qui rôde.

On aurait apprécié un nettoyage complet, et un délai de 24/36 heures entre chaque utilisateur. C'est peut-être trop compliqué, et c'est ce qu'a dû penser General Motors qui mis fin à son investissement dans un service d'auto-partage aux Etats-Unis... On se demande pourquoi Renault n'a pas fait de même, et parce qu'on est jamais trop prudent, on ne recommandera pas à nos lecteurs d'utiliser ce service Zity.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Renault-ZE ; autopartage-covoiturage