Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

BMW série 4, évidemment essence

Ven 05/06/2020   —   Une petite série 6.
Coupé BMW série 4Par définition voiture plaisir, le coupé doit avoir une carrosserie basse, et cela le prédispose mal à la propulsion électrique, qui abrite le plus souvent une batterie dans son soubassement. Et parce qu'un coupé sert souvent au tourisme, une grande autonomie est importante. Le bon vieux moteur essence reste donc encore le meilleur choix pour un coupé, même si ce n'est probablement pas définitif. Ce coupé série 4 profite de son changement de génération pour prendre des centimètres, avec une longueur de 4,77 m et une largeur de 1,85 m, il est plus long que les plus prestigieux coupés BMW de naguère (635 CSI de 1982, 850i de 1990), mais si carrosserie a pris ses aises, ses moteurs sont tout à l'opposé, très raisonnables.
Coupé BMW série 4420i ou 430i, le moteur est un 4 cylindres de 2 litres. La puissance de 184 ou 258 ch, grâce à une suralimentation plus forte sur le second. L'accélération de 0 à 100 km/h demande 7,5 secondes avec la 420i, et 5,8 secondes avec la 430i. Quant à la consommation moyenne officielle, elle n'est que 5,3 l/100 km (émission de CO2 de 122 g/km), et de 5,7 l/100km (131 g/km de CO2). C'est dire qu'il est possible de se faire plaisir, et rouler dans une auto très élégante tout en conservant un budget d'utilisation très modéré, et sans détruire la planète. On notera d'ailleurs que ni la 420i, ni la 430i, ne sont assujetties à un malus.
Coupé BMW série 4Bien sûr, la gamme comporte aussi une M440i xDrive de 374 ch, et on attend aussi pour plus tard, une version M4, et s'il est certain que le bruit du 6 cylindres était un élément essentiel du plaisir de rouler en BMW, l'automobiliste raisonnable sera déjà très heureux avec l'un de ces coupés BMW 4 cylindres.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : BMW ; essence-diesel