Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

La Renault Twingo va t-elle survivre à Luca De Meo ?

Ven 07/08/2020   —   La Twingo prise en étau.
Présentation de la Renault Twingo au salon de Genève en 2014C'était il y a 6 ans et demi, au salon de Genève, que Renault présentait la troisième génération de sa Twingo. 6 ans étant un âge important pour une auto, la nouvelle génération devrait être à un stade de développement très avancé... Mais aux dernières nouvelles, ce n'est pas le cas. Il n'y a rigoureusement aucune info quant à une nouvelle génération de Twingo. On sait par contre que le modèle actuel de la Twingo sortira très prochainement avec une motorisation électrique. C'est une surprise, mais à priori pas une bonne, car en toute logique, la Renault Twingo Z.E. devrait n'avoir aucun succès. On pensera en effet à une auto comme la Seat Mii Electric, qui est nettement plus performante, alors qu'elle est à peine plus chère, tandis que la Dacia Spring électrique (du même groupe, sinon du même constructeur), aura plus d'autonomie, pour moins cher. La Twingo Z.E. sera donc prise en étau entre cette petite Dacia très abordable, et la Renault Zoé. Une situation inconfortable s'il en est... Et d'autant plus complexe que Renault est seul.

Si la Twingo II utilisait une ancienne plateforme de Clio, la Twingo III partageait sa plateforme avec celle des Smart de l'associé Daimler. Ce partenariat est terminé. Pour autant, la Twingo III se vend étonnament bien en France. Au hit parade des immatriculations, la Twingo est à la septième place des voitures qui se vendent le mieux dans l'hexagone. Cela veut dire qu'il faut qu'elle continue, et donc que sa descendance soit clairement définie. Est-il possible de partir de la base très abordable de la Kwid indienne ? D'une kei-car japonaise grâce à l'alliance ? Ou de continuer sur la plateforme actuelle en la modernisant ? Si rien n'est encore tranché, on attend Luca De Meo.


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Renault ; industrie-production