Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

180 km/h : Renault va faire des économies sur la sécurité

Sam 24/04/2021   —   La réalité derrière le marketing.
Renault CapturLors de l'assemblée générale des actionnaires, Luca De Meo, le patron de Renault, a annoncé que toutes les futures Renault et Dacia seront bridées électroniquement pour ne pas pouvoir dépasser les 180 km/h. C'est au motif de faire des économies d'énergie, d'accroître la sécurité, que la vitesse est dépassée, etc... Malheureusement, si les objectifs sont louables, et peut-être sincères, c'est une certitude que ce bridage de la vitesse se fera au détriment de la sécurité.

Sur une Renault Megane de base, on trouve à l'avant, des disques de freins de 280 mm de diamètre. Sur une Megane plus puissante, la TCe 140, il y a des disques de freins de 296 mm de diamètre, avec des étriers plus gros et des plaquettes plus larges. C'est comme cela que cela marche dans l'industrie auto. Les performances maximales conditionnent tout le reste. Si plus aucune Renault ne peut dépasser les 180 km/h, toutes les Renault auront désormais des petits freins. Et si on regarde la plus lente des Renault, la Twingo de base, elle n'a même pas 4 freins à disque, ce sont des freins à tambour qui sont à l'arrière.

Si on prend une bonne voiture allemande, BMW série 5 ou Mercedes classe E, ces autos sont prévues, conçues, étudiées pour pouvoir rouler à 250 km/h. Mais il n'y a pas besoin d'aller aussi vite. Rien qu'à 70 km/h, la voiture conçue pour rouler à 250 km/h, sera plus stable et plus sûre, que celle qui n'a été conçue que pour rouler à 180 km/h... Il n'y a jamais eu beaucoup d'automobilistes pour hésiter entre une Mercedes et une Renault, il y en aura encore moins demain.


Laurent J. Masson.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Renault ; technologie