Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Un peu d'hybride dans l'énorme Toyota Tundra

Mar 21/09/2021   —   Sans le THS.
pick-up Toyota TundraPremier constructeur du monde, Toyota vend des autos sur tous les marchés, et certains modèles sont réservés à un seul marché. Voici la troisième génération du pick-up Tundra, un engin énorme, comme seuls les américains en achètent. Grosse nouveauté de cette nouveauté, l'abandon du moteur V8. On voit à sa place un V6 turbo-essence de 3,4 litres de cylindrée. Il délivre une puissance de 379 ch avec un couple de 649 Nm, puissance qui est transmise par le biais d'une boite automatique à 10 rapports. Cette chaine de traction est annoncée comme étant nettement plus sobre que l'ancienne génération qui avait un V8 de 5,7 litres avec une boite auto à 6 rapports. On le croit volontiers. La surprise étant une seconde motorisation plus puissante, et plus sobre, elle est hybride.
pick-up Toyota TundraEncore que le mot hybride ne soit écrit nulle part sur le véhicule. On ne pensera pas à la Prius, ni à son complexe Toyota Hybrid System (THS) avec 2 moteurs-générateurs. Il n'y a ici qu'un petit moteur électrique de 48 ch. Oui, c'est moins puissant que le moteur électrique d'une petite Yaris hybride, mais le cahier des charges n'avait rien à voir. Le THS est formidable dans une voiture particulière, mais il est nettement moins adapté à un gros pick-up appelé à fréquemment recevoir de la charge, ou à tracter une remorque de plusieurs tonnes. Son fonctionnement lorsqu'on enfonce l'accélérateur est aussi assez peu agréable, et c'est une chose qu'on fait régulièrement quand on est en charge. Il y a donc juste une petite machine électrique prise en sandwich entre le moteur et la boite, qui est alimentée par une batterie NiMH d'une capacité de 1,87 kWh. On note toujours du NiMH, c'est presque rétro aujourd'hui, mais la fiabilité est hyper importante sur ce type d'engin, et là le NiMH ne déçoit personne.
pick-up Toyota TundraCette motorisation s'appelle i-Force Max, ce qui est original pour un groupe propulseur hybride, il délivre une puissance de 437 ch, avec un couple de 790 Nm. L'hybridation est pensé pour se faire oublier, et juste donner au conducteur qu'il a un moteur plus puissant sous son pied droit. On évitera de juger le caractère écologique de ce Toyota Tundra, et on se limitera à constater qu'il est plus sobre que l'ancien. On remarquera enfin que Ford déjà, avait il y a peu proposé une motorisation V6 hybride à la place du V8 sur ses gros pick-ups. C'est peut-être l'avenir pour ce type de véhicule.



Rubrique(s) et mot(s)-clé : Toyota ; utilitaire-leger