Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

21 années d'expériences pour vous informer.

En 2035, le moteur essence sera cuit, ou tournera à la potion magique

Jeu 30/06/2022   —   Une toute petite chance de survie.
machine électriqueIl n'y avait pas beaucoup de doutes. Après le vote du parlement européen pour interdire les essences et diesel en 2035, les gouvernements avaient certes leur mot à dire, plusieurs avaient exprimé leur opposition, mais rien n'y fit. Pourtant les négociations furent longues, l'accord entre les 27 ne fut conclu qu'à 2 heures du matin, mercredi 29 juin. Mais sans surprise, il ne fait que reprendre les idées du texte voté par le parlement, à une toute petite exception près. Cette exception, c'est celle des carburants de synthèse. Ce que l'éthanol n'est pas. La voiture normale sera dorénavant électrique, et si une voiture pourra conserver un moteur à combustion interne, ce ne sera qu'à la condition de n'accepter qu'un carburant décarboné. Un carburant comme celui que fabrique Porsche au Chili, en captant le CO2 de l'air ambiant, avant de l'associer avec de l'hydrogène produit par une électrolyse de l'eau, l'électricité provenant d'une éolienne, est décarboné. Il conviendrait parfaitement.

Une voiture qui fonctionnerait avec ce carburant en 2035 serait parfaitement légale dans l'union européenne. Et Porsche a déjà prouvé que son essence de synthèse peut parfaitement remplacer l'essence. Le souci est que pour qu'une auto fonctionnant avec ce carburant soit légale, elle ne devra pas, jamais, pouvoir fonctionner à l'essence. Les voitures devront être zéro émission tout le temps.

Le carburant synthétique étant parfaitement pur, il doit être possible d'inventer un dispositif qui filtrera et mesurera les aromates ou impuretés de l'essence, et qui détruira la pompe d'injection si on tente de faire rouler à l'essence pétrolière, une auto conçue pour l'essence synthétique. Mais va t-on faire cela ? Entre ce carburant de synthèse et l'hydrogène, la porte de survie du moteur à combustion est très, très étroite.


Laurent J. Masson

Illustration : machine électrique BMW.

Croyez-vous que le moteur à combustion interne puisse survivre dans ces conditions ?



Rubrique(s) et mot(s)-clé : toutes-les-marques ; ecologie ; politique-transport_Europe