Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Une voiture française, la Mia électrique est arrivée, ils y sont arrivés !

Mia électriqueMia électriqueVoilà une voiture qui nous a fait peur, parce que nous avions craint de ne jamais la voir. Elle ne nous était pas inconnue, puisque nous en avions vu le prototype au salon de Paris en 2008, sous le nom d'Heuliez Friendly. Il a coulé beaucoup d'eau sous les ponts depuis, dans un courant qui a noyé tout un passé trouble, et il ne reste plus que de l'eau claire. Soit une nouvelle équipe franco-allemande, menée par une direction pas grande gueule mais travailleuse, et un produit unique sur le marché : la Mia. C'est un petit véhicule à 3 places, une à l'avant et 2 à l'arrière, un peu comme la McLaren F1.

Mia électriqueLe premier contact est assez déroutant. La Mia ne ressemble à rien de connu, et ses grandes portes latérales coulissantes qui comprennent une partie du toit sont sans équivalent. La position centrale bien sûr, est formidable mais tellement inhabituelle. La Mia doit se regarder avec un œil neuf parce qu'on n'y retrouve pas ses repères habituels. Tout est différent, à commencer par le nom. Mia n'est pas un nom de voiture. Comme Clio ou Zoé en fait, mais il y a là toute la puissance marketing de Renault qui est derrière. A défaut, ce sera beaucoup plus dur de le faire accepter comme un nom de voiture, sinon à une clientèle... Décalée, appréciant et recherchant l'originalité. La Mia les satisfera pleinement.

Mia électriqueMia électriqueA la question de savoir comment ouvrir la porte, nous n'avions pas trouvé ! La poignée sur la portière est fixe, elle ne sert que pour la préhension. A côté de la portière, il y a un bidule en forme de trèfle à 5 feuilles, il faut appuyer dessus, il s'enfonce et cela déverrouille la porte ! A l'intérieur, la planche de bord est beaucoup plus pro que celle du concept de l'année dernière, et la finition est évidemment très loin de celle d'une Audi. Mais les gens qui ont conçu cette voiture ont été malins, parce qu'en la concevant si originale, si différente, ils l'ont doté d'un capital sympathie qui fait qu'on ne saurait juger la Mia comme on juge une Peugeot. C'est une 3 places confortables de 2,87 m de long, il n'y en a pas d'autre.

Mia électriqueLa Mia est une voiture électrique qui possède un moteur de 18 kW. Grâce à sa faible masse de 750 kg (batterie comprise), cela lui suffit pour atteindre les 110 km/h. On devine que les accélérations seront très modestes, mais il est clair que la Mia est d'abord faite pour la ville. 2 batteries sont disponibles au lancement. Un pack de 8 kWh fourni par Evida, ou un de 12 kWh de chez E4V. Nous soulignons l'intérêt du second, car il est assemblé dans la Sarthe. Et quand la Mia est construite dans les Deux-Sèvres, cela aboutit à une vraie voiture électrique française ! Autre atout, la Mia est vendue complète, avec ses batteries. Elles sont garanties 3 ans, la voiture l'étant pour 2 ans. L'autonomie est de 80 ou 120 km, et la recharge est rapide, en 3 ou 4 heures sur une prise 16 A standard.

Mia électriqueAvec le bonus écologique, le premier prix est à 16 000 €, et la production doit débuter en juin. On sait que les premiers clients seront des professionnels, car plusieurs ont passé commande l'année dernière déjà. Mais les particuliers pourront eux aussi acheter une Mia prochainement, le constructeur prévoyant de fabriquer 1000 voitures par mois. Signalons d'ailleurs une version à empattement allongé de 32 cm, au profit du coffre, et éventuellement sans sièges arrières pour faire un utilitaire. Mais le point le plus important est que la Mia est enthousiasmante. Elle constitue même une réussite, si on considère qu'entre la première présentation du concept et sa mise en production, il ne se sera écoulé que 33 mois. C'est bien ! Enfin, peut-on vendre en Europe, 1000 petites électriques sympathiques à moins de 20 000 € chaque mois ? Les dirigeants allemands de Mia y croient, nous aussi !







Dernières actualités de l'écologie automobile :


13-12-2019 — GM et LG Chem veulent faire bien mieux que Tesla et sa gigafactory — Avantage industriel.

12-12-2019 — 300 000 km en Renault Zoé — Une interview était nécessaire.

11-12-2019 — Toutes les Jaguar I-Pace gagnent 19 km d'autonomie — Même celles déjà en circulation.

11-12-2019 — Marché des électriques : l'Allemagne détrône la Norvège — Enfin, de la logique.

10-12-2019 — Une Nissan Leaf, le plus beau des sapins de Noël — 100 % regénératif.

08-12-2019 — Hyundai i10, une substantielle montée en gamme — La petite qui se rapproche des grandes.

07-12-2019 — Des watts croates pour la future Hyundai N électrique — Pour le meilleur.

07-12-2019 — 259 autobus électriques chinois pour les hollandais — Une commande record.

06-12-2019 — Avec Iveco, le poids lourd Nikola Tre sur batterie avant l'hydrogène — Petite ou grande autonomie.

05-12-2019 — 4546 km en 27 h 25 minutes, un record fou parce que la vitesse fera toujours rêver — Attention, pas écolo !

04-12-2019 — Super malus à 20 000 €, le gouvernement plus écolo que financier — Qui le paiera ?

04-12-2019 — Electriques à Berlin : Renault y était avant Volkswagen — La Zoé starlette dans la capitale allemande.

03-12-2019 — F-Type : Jaguar abandonne le 6 cylindres — Tout ou rien.

03-12-2019 — Berlin : Volkswagen joue à fond la carte de l'électro-mobilité — Une ville branchée.



Nos derniers essais :


Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
— Machine à rouler à la sobriété record.

Renault ; faible-consommation
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
— Une essence qui a les qualités pour rester leader.

Renault ; faible-consommation
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
— Le style et la vertu à bon prix.

Hyundai ; voitures-hybrides
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
— La première compacte hybride sportive.

Toyota ; voitures-hybrides
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
— Espèce sportive toute mécanique à protéger.

Ford ; essence-diesel
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
— Toujours un bijou de technologie.

BMWi ; voiture-electrique
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
— Elle consomme moins qu'une hybride !

Peugeot ; faible-consommation
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
— La petite Lexus qu'on attendait.

Lexus ; voitures-hybrides
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
— Essai détaillé d'une petite qui joue de sa légèreté.

Suzuki ; voitures-hybrides