Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Mitsubishi Outlander PHEV : toujours plus électrique qu'hybride - Prise en mains

Mitsubishi Outlander PHEV hybride rechargeable
Ses points forts

Vrai groupe propulseur électrique
Plaisir du tout chemin silencieux
Face avant imposante
Vaste habitabilité
Rapport consommation/prestations
Ses points faibles

Direction peu communicative
Consommation en mode recharge
Banquette arrière aux dossiers trop droits
Levier de vitesse peu agréable
Cache-bagages cheap

Historique et présentation

Mitsubishi Outlander PHEV hybride rechargeableEssai réalisé du 19 au 21 avril 2016.
306 km parcourus.

Nous l'avions déjà essayé il y a 2 ans, et on peut encore se référer à cet article, mais après la grosse mise à jour de l'année dernière, il fallait en reprendre le volant, et c'est ce que nous avons fait avec enthousiasme. C'était pour beaucoup le plus gros défaut de l'ancienne génération : un physique avec une personnalité bien trop effacée. Ce n'était pas gênant sur l'Outlander de base, non hybride et donc bien plus abordable, mais sur la version hybride rechargeable à 40/50 000 €, il fallait quelque chose de plus imposant pour donner au client le sentiment qu'il en avait pour son argent.

Mitsubishi Outlander PHEV hybride rechargeableL'Outlander PHEV première génération s'est pourtant très bien vendu, il est l'hybride rechargeable le plus populaire d'Europe (avec une marge énorme sur toute la concurrence au Royaume-Uni), mais il aura maintenant l'atout supplémentaire qu'on pourra l'acheter pour son look. Avec les larges boomerangs chromés de sa face avant, l'Outlander a acquis les galons qui lui manquaient, et l'intérieur aussi a profité. Nous y avons trouvé de plus belles garnitures, une profonde révision du système de navigation, avec ajout d'un moniteur panoramique (360°) avec affichage façon vue d'oiseau. Une fois qu'on y a goûté, on en devient accro.

Au volant

Mitsubishi Outlander PHEV hybride rechargeableMitsubishi Outlander PHEV hybride rechargeableD'abord, les petites choses qui gênent. Le feeling du clignotant, dont le levier parait peu solide, et l'enclenchement ne produit pas un clic net. Le levier de vitesses ensuite, est lent et peu ergonomique. Heureusement qu'il ne sert qu'à engager la marche, et qu'il n'y a pas de rapport à passer. Ces désagréments s'effacent heureusement devant le plaisir de rouler avec un vrai groupe propulseur électrique. Une Prius, c'est bien, mais c'est une hybride. Dès qu'on accélère, le moteur essence démarre à la seconde. Les GTE hybrides rechargeables de Volkswagen sont un peu mieux, mais chez elles aussi, toute accélération franche entraine le démarrage du moteur essence. Ce Mitsubishi n'est pas comme cela.

Mitsubishi Outlander PHEV hybride rechargeableSi la batterie est chargée, on peut accélérer à fond au feu rouge, l'Outlander bondit avec une vigueur inattendue, mais le moteur essence ne démarre pas. C'est la conséquence d'un véritable groupe propulseur électrique, avec 2 solides moteurs électriques, un qui envoie 137 Nm de couple aux roues avants, et un de 195 Nm aux roues arrières. On pourrait penser que cela ne fait une différence que lorsque la batterie est chargée, mais non. Même la batterie déchargée, ce qui fut le cas lors des 9/10° de notre essai, le groupe propulseur de ce Mitsubishi est plus agréable sous le pied que celui d'une Prius, ou d'une VW GTE. Non seulement parce qu'il y a plus d'allonge en mode électrique, mais aussi parce qu'il est possible d'avoir des phases de circulation moteur essence coupé, plus longues que sur les 2 autos précitées.

Mitsubishi Outlander PHEV hybride rechargeable On fera cependant attention à ne pas en conclure que ce groupe propulseur est plus efficace, ou plus sobre en énergie, on ne dit ici qu'il est plus agréable sous le pied. D'ailleurs, les chiffres parlent d'eux-mêmes : la puissance cumulée des 2 moteurs électriques de l'Outlander est de 120 kW, alors que celui du bloc essence n'est que de 89 kW. On a le sentiment de conduire une électrique avec un prolongateur d'autonomie, alors que dans tous les autres hybrides rechargeables du marché (Chevrolet Volt excepté), on a le sentiment détestable de se mettre en un mode de puissance réduite, quand on se met en mode électrique.
Mitsubishi Outlander PHEV hybride rechargeableMitsubishi Outlander PHEV hybride rechargeableCette propulsion a été améliorée, et Mitsubishi nous dit que son modèle 2016 est plus vif au démarrage que le modèle 2015. On veut bien le croire, mais la différence est minime. La tenue de route progresse elle aussi, grâce à une caisse rigidifiée et des suspensions mieux contrôlées, mais c'est la direction qui révèle ses faiblesses en manquant de précision, et sans jamais communiquer avec le conducteur. En tout chemin cependant, l'assistance est forte, et on appréciera de pouvoir placer l'auto du bout des doigts. Côté consommation enfin, avec la batterie déchargée, nous avons relevé un 7,8 l/100 km en parcours péri-urbain, suivi de 11,8 l/100 km sur l'autoroute. Nous avons aussi voulu essayer de mesurer la consommation en rechargeant la batterie, puisque le système le permet, mais nous avons arrêté au bout de 10 minutes. Sur la route à 90 km/h en effet, nous avons été éffrayé de voir que l'ordinateur de bord indiquait 18 l/100 km... Plus tôt en ville, il se maintenait entre 6 et 7 l/100 km.

Conclusion

Mitsubishi Outlander PHEV hybride rechargeableL'autonomie sur la batterie ? Nous avons roulé 33 km, mais on fera facilement mieux avec un pied droit plus léger que le nôtre. Au vu du gabarit de l'engin, c'est déjà bien. Si le Mitsubishi Outlander PHEV a le meilleur groupe propulseur hybride rechargeable disponible en France, il est aussi un véhicule pratique, spacieux, avec un grand coffre, et très logeable, avec les dossiers des sièges arrières qui se replient bien à plat. On peut alors parler de lui comme d'un véritable véhicule plaisir. Son groupe propulseur est plaisant, il est facile à vivre grâce à sa vaste habitabilité, et tous ses plastiques et éléments (à l'exception du clignotant) donnent le sentiment qu'ils résisteront bien à l'épreuve du temps. La cerise sur le gâteau étant qu'il permet d'aventurer silencieusement dans la nature. Une expérience qu'on ne peut que recommander à tous.


Laurent J. Masson







Dernières actualités de l'écologie automobile :


08-12-2019 — Hyundai i10, une substantielle montée en gamme — La petite qui se rapproche des grandes.

07-12-2019 — Des watts croates pour la future Hyundai N électrique — Pour le meilleur.

07-12-2019 — 259 autobus électriques chinois pour les hollandais — Une commande record.

06-12-2019 — Avec Iveco, le poids lourd Nikola Tre sur batterie avant l'hydrogène — Petite ou grande autonomie.

05-12-2019 — 4546 km en 27 h 25 minutes, un record fou parce que la vitesse fera toujours rêver — Attention, pas écolo !

04-12-2019 — Super malus à 20 000 €, le gouvernement plus écolo que financier — Qui le paiera ?

04-12-2019 — Electriques à Berlin : Renault y était avant Volkswagen — La Zoé starlette dans la capitale allemande.

03-12-2019 — F-Type : Jaguar abandonne le 6 cylindres — Tout ou rien.

03-12-2019 — Berlin : Volkswagen joue à fond la carte de l'électro-mobilité — Une ville branchée.

02-12-2019 — Big Boxer : quand BMW n'oublie pas les amateurs de mécanique — Hélas pas pour les automobilistes.

01-12-2019 — Déjà des améliorations sur l'Audi e-tron — Nouvelle technologie, nouvelles pratiques.

30-11-2019 — Smart organise sa quasi-disparition — Décryptage.

28-11-2019 — 100 000 Volkswagen eGolf électriques — Un succès peu visible, mais réel.

28-11-2019 — 778 km sans ravitailler pour la Hyundai Nexo à hydrogène — Un exploit coréen franco-suisse.



Nos derniers essais :


Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
— Machine à rouler à la sobriété record.

Renault ; faible-consommation
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
— Une essence qui a les qualités pour rester leader.

Renault ; faible-consommation
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
— Le style et la vertu à bon prix.

Hyundai ; voitures-hybrides
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
— La première compacte hybride sportive.

Toyota ; voitures-hybrides
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
— Espèce sportive toute mécanique à protéger.

Ford ; essence-diesel
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
— Toujours un bijou de technologie.

BMWi ; voiture-electrique
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
— Elle consomme moins qu'une hybride !

Peugeot ; faible-consommation
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
— La petite Lexus qu'on attendait.

Lexus ; voitures-hybrides
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
— Essai détaillé d'une petite qui joue de sa légèreté.

Suzuki ; voitures-hybrides