Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Renault Espace Initiale Paris BlueDCi 200 EDC - Essai détaillé - Est-ce notre dernier essai diesel ?

Renault Espace
Ses points forts

Très vaste habitabilité
Consommation modérée
Présentation luxueuse
Position de conduite
Maniabilité
Ses points faibles

Réservoir de 58 litres
Quelques détails de finition
Puissance des accessoires
Ergonomie de l'ordinateur de bord

Historique et présentation

Renault EspaceEst-ce la meilleure voiture française ? La question nous a brutalement frappé l'esprit après une dizaine de km. Notre objectif initial était de faire le point sur le diesel. Et parce que ce type de moteur a toujours été plus adapté aux grosses voitures et aux longs trajets, nous avions choisi d'essayer un Renault Espace. Mais au volant, il ne nous aura pas fallu longtemps pour réaliser que l'Espace est plus qu'un gros véhicule. Ce n'est certes plus un monospace, mais l'Espace crossover a une sacrée personnalité, et toujours une habitabilité exceptionnelle. Il y a beaucoup plus de place que dans une DS7, et avec ce nouveau moteur de 200 ch, le Renault Espace affirme ses aptitudes aux grand voyages... Transcontinentaux. Pas moins ! Pour celui qui veut rouler beaucoup en famille, le Renault Espace est assurément la meilleure proposition émanant d'un constructeur français.

La technologie

Renault EspaceRenault EspaceLa nouveauté est dans ce moteur, Blue dCi 200, qui est un 2 litres. On l'attendait, parce qu'avant lui, il n'y avait que des 1600 sous le capot de l'Espace, des mécaniques franchement légères pour ce large vaisseau. On a donc 200 ch et 400 Nm de couple, et surtout la meilleure dépollution qui soit. Lancé fin 2018, ce moteur utilise une rampe d'injection à une pression qu'on aurait qualifiée d'impossible il y a 20 ans de 2500 bars. Personne ne fait mieux. C'est la garantie de l'alimentation la plus fine possible, pour optimiser au mieux la combustion. Et en sortie, on trouve le classique catalyseur HC-CO avec un système de réduction catalytique sélective (SCR) et un FAP. Il y a donc besoin d'un liquide réactif, l'Adblue, mais sa consommation a été calculée, et la contenance de son réservoir (22 litres) est supérieure à l'intervalle prévu entre 2 vidanges. C'est dire que pour le client qui fait entretenir sa voiture dans le réseau officiel, il ne devrait jamais avoir besoin de faire le plein d'Adblue.
Renault EspaceRenault EspacePour transmettre la puissance, la boite de vitesses est automatique, mais pas de type conventionnel, avec un convertisseur de couple. Non, c'est une transmission à double embrayage, et elle compte 6 rapports. Enfin, notre Espace d'essai étant dans la plus belle finition, il était doté d'un système 4Control, ce qui signifie avec 4 roues directrices. Jusqu'à 50 km/h, les roues arrières braquent dans le sens inverse des roues avants, ce qui permet de diminuer le diamètre de braquage (de 11,90 à 11,10 m), et dans le même sens au-delà de 50 km/h, pour plus de stabilité sur la route. Renault est l'un des constructeurs les plus expérimentés dans ces systèmes, qu'il avait déjà lancé sur la Laguna il y a plus de 10 ans, et c'est un vrai plus.


Intérieur et équipement

Renault EspaceLe luxe, c'est l'espace disait un ancien slogan publicitaire, et... On le croit. Notre voiture d'essai est une 7 places ! Bon, dans la pratique, les 2 places du troisième rang ne sont guère que pour des enfants, mais elles ont quand même le mérite d'exister. Et si on les replie dans le plancher, comme c'est possible, le volume de coffre fait plaisir à voir. On peut vraiment voyager en famille. Et même seul, on peut profiter. C'est ainsi que j'ai réglé le volant le plus en arrière possible, et que j'ai ensuite incliné le dossier du siège, jusqu'à presque devoir tendre les bras. Ma position de conduite ressemblait alors plus à celle d'un cinéphile devant son téléviseur, mais quand on parle de plus en plus de d'assistances à la conduite, voire de conduite autonome, le confort va devenir de plus en plus important, et c'est là qu'un gros véhicule comme l'Espace va prendre tout son sens.
Renault EspaceRenault EspaceLes passagers de 2 mètres sont acceptés, et si on replie tous les sièges arrières, le volume disponible est de plus de 2 mètres cube. On soulignera également la très belle présentation. Il y avait 3 couleurs de cuir sur notre version Initiale Paris, et c'était réellement élégant. Et recherché aussi, peu de marques ont le souci de créer une harmonie aussi sophistiquée. C'est sans doute cela l'élégance à la française, et cet Espace Initiale Paris mérite alors bien son nom. On sera par contre beaucoup plus réservé sur le fonctionnement de l'ordinateur de bord. C'est l'écran central orienté dans le sens de la hauteur, ce qui est une bonne idée, mais passer d'un menu à un autre est trop peu pratique. On attend de vrais progrès à ce niveau... Idem pour les accessoires. Le chauffage, la climatisation, les sièges chauffants, tout pourrait être un peu plus rapide. Autrement cependant, rouler en Espace est très agréable. Ce grand parebrise très en avant avec ses doubles montants, on est vraiment dans une voiture différente, et plus plaisante que la majorité du parc roulant.

Performances et tenue de route

Renault EspaceNous évoquerons d'abord la transmission. Une unité automatique à double embrayage, et comme c'est presque toujours le cas. Il y a du bon et du moins bon dans cette technologie. Le bon est d'abord que cette boite de vitesses par son étagement est bien adaptée à la voiture. Idem, la rapidité et la douceur de passage des rapports. Nous pourrions écrire que 95 % du temps, cette boite est supérieure à une automatique conventionnelle avec un convertisseur de couple. Ce qui ternit le tableau, est que dans quelques 5 % du temps, par exemple lors d'un démarrage rapide en côte, cette boite est plus brutale qu'une automatique classique. Mais peut-être que ceux qui n'ont pas l'habitude d'une boite automatique ne le remarqueront pas ? Ensuite, et c'est là franchement une surprise, nous avions lu sans guère y prêter attention sur la documentation, qu'il y avait un système à 4 roues directrices, mais cela marche ! Bien sûr, il parait presqu'incongru de parler de maniabilité sur un engin de 4,86 m de long et de 1800 kg, mais les maneouvres de stationnement furent bien plus faciles que nous l'imaginions, et les vitesses de passage en courbe plus élevées. Ce n'est pas sportif, mais on peut conduire sans réserve, contrairement à ce que la masse ou le gabarit aurait pu faire craindre.


Renault EspaceDu côté des performances pures, personne ne sera déçu. Renault annonce le 0 à 100 km/h en 9,2 secondes, et cela correspond à nos sensations. Une surprise fut que la première vitesse est très, très courte, à fond de première, on est qu'à quelques 35 km/h, la boite passe donc très vite le second rapport, et une fois là, on est sur du velours. Nous avons eu toujours eu le sentiment d'une confortable réserve de puissance. La courbe de couple est bien pleine, on roule à 110 km/h en sixième à 2000 tr/mn, et traverser l'Europe apparaît comme d'une facilité déconcertante. Que ce soit un diesel qui se trouve le capot n'est guère sensible qu'au démarrage, ou si on enfonce l'accélérateur. Un grondement peu agréable vient alors troubler la quiétude de l'Espace, et on constate aussi bien vite qu'il ne sert à rien. On n'avance pas plus vite, et mieux vaut conduire comme on doit le faire avec un diesel, soit sans jamais dépasser les 3000 tr/mn.

Consommation, efficacité énergétique

Renault EspaceRenault EspaceToute la réputation du diesel est là : sa faible consommation. Mais les diesels d'aujourd'hui sont tellement différents des anciens, et pas seulement par leur dépollution, il fallait vérifier, et... L'avantage est toujours aussi réel. Il faut tabler sur une consommation moyenne de 7 l/100 km, à peine plus sur l'autoroute, et sur un parcours effectué sur une départementale à 80 km/h, avec une voie rapide à 110 km/h, notre illustration ci-dessus montre une excellente moyenne de 6,1 l/100 km. Dans un véhicule 7 places de 1800 kg, cela nous semble assez formidable. Un bémol cependant est que le réservoir n'a qu'une contenance de 58 litres. Avec les 80 litres du réservoir d'une Safrane, il y a 25 ans, on faisait nettement plus de 1000 km sans ravitailler... Quand l'autonomie a toujours été un atout majeur du diesel, il est dommage que Renault ne sache plus jouer de cet argument.

Conclusion

Renault EspaceRenault EspacePour ou contre le diesel, ce débat nous a toujours paru stupide. Il faut être pour ce qui marche bien, et ce qui est adapté à l'usage. Pour une personne qui fait régulièrement de grands voyages en famille, un Espace diesel a toujours été formidable, et c'est toujours aussi vrai en 2019. C'est un disel, et alors ? Le grand automobile club allemand, l'ADAC, a mesuré les émissions toxiques des derniers diesels Euro 6d-temp, et l'écart avec les essences est maginal, quand il n'est pas au contraire à l'avantage du diesel. Alors on continue bien sûr à rêver de zéro émission, mais avec un couple qui se relaie au volant, dans cet Espace on peut faire Paris-Rome, ou Paris-Valence, d'une traite en moins de 15 heures. Oui, les sièges sont confortables, on peut vraiment faire cela, alors qu'aucune électrique ne le permettra avant longtemps. Beaucoup de gens vont continuer à acheter des diesels pour cette facilité, et... Il est pour nous légitime de continuer à les essayer.


Laurent J. Masson







Dernières actualités de l'écologie automobile :


17-10-2019 — Nouvelle Toyota Yaris hybride : 20% plus sobre !!! — Des progrès énormes.

16-10-2019 — Roulez en électrique au Nurburgring avec Jaguar — Opportunité unique !

15-10-2019 — Yamaha présente 2 concepts de scooters électriques — Mais on attend encore...

15-10-2019 — La Porsche Taycan abordable est arrivée — Un peu plus abordable.

14-10-2019 — Sevic S50, la trottinette 100 % professionnelle — Made in Germany.

14-10-2019 — France Stratégie : ennemi du peuple et de l'industrie ? — Abandon du malus au poids.

13-10-2019 — Toyota Mirai Concept, quand le zéro émission est élégant — Et fait rêver.

12-10-2019 — L'avenir de Renault-Nissan : on ne peut qu'être inquiet — Plus aucune certitude.

11-10-2019 — Avec sa Dendo Drive House, Mitsubishi rend ses clients autonomes — L'électricité faite à la maison.

11-10-2019 — Il n'y aura pas de voiture électrique Dyson — Le projet n'était pas viable.

10-10-2019 — Poids lourds à hydrogène : Hyundai multiplie les investissements — Partout dans le monde.

09-10-2019 — Cupra prépare son e-Racer pour le futur championnat ETCR — Tests positifs.

09-10-2019 — Un second malus au poids ? — Le pouvoir est ennemi des automobilistes, mais aussi du progrès ?

08-10-2019 — Venturi Formula E désormais partenaire privilégié de Mercedes — EQ inside.



Nos derniers essais :


Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
Toyota Corolla Hybride 180 ch, essai détaillé
— La première compacte hybride sportive.

Toyota ; voitures-hybrides
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
— Espèce sportive toute mécanique à protéger.

Ford ; essence-diesel
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
— Toujours un bijou de technologie.

BMWi ; voiture-electrique
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
— Elle consomme moins qu'une hybride !

Peugeot ; faible-consommation
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
— La petite Lexus qu'on attendait.

Lexus ; voitures-hybrides
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
— Essai détaillé d'une petite qui joue de sa légèreté.

Suzuki ; voitures-hybrides
Ford Mondeo SW Hybride
Ford Mondeo SW Hybride
— Toujours la meilleure motorisation.

Ford ; voitures-hybrides
Volkswagen Polo TDI 95 ch DSG
Volkswagen Polo TDI 95 ch DSG
— Essai détaillé, pour les gros rouleurs.

Volkswagen ; faible-consommation
Toyota RAV4 2WD Hybride 218 ch
Toyota RAV4 2WD Hybride 218 ch
— Essai détaillé, presqu'un sans faute.

Toyota ; voitures-hybrides