Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF

Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Toyota RAV4 2WD Hybride - Essai détaillé - Presqu'un sans faute

Toyota RAV4 hybride
Ses points forts

Plus amusant qu'une Prius
Comportement routier de berline
Confort de suspension
Design original et réussi
Performances
Ses points faibles

Consomme plus qu'une Prius
Système de navigation
Gestion du freinage automatique
Ergonomie de l'ordinateur de bord
Réservoir de 55 litres

Historique et présentation

Toyota RAV4 hybrideIl était absolument unique quand il est apparu le premier RAV4. Depuis lors, la vague des SUVs a déferlé sur le monde, et le RAV4 a perdu de son originalité pour rentrer dans le genre, en gagnant des centimètres et des portes arrières. Mais cette nouvelle génération retrouve le piment du début, avec un design aux arêtes vives. Plusieurs Toyota se distinguaient, ou plutôt ne se distinguaient pas, par un design anonyme, mais après la Prius IV, ce RAV4 confirme qu'on sait faire des voitures qui ont de la personnalité chez le géant japonais. C'est aussi un risque parce que – on ne le sait pas trop en Europe – la RAV4 est un énorme succès. Il y en a absolument partout aux Etats-Unis. C'est la Toyota qui se vend le mieux en Amérique, mieux que la Corolla ou la Camry. Et si on regarde les voitures qui se vendent le mieux dans le monde, le RAV4 est dans le Top 5. La Peugeot 208 se vend moins bien !

La technologie

Toyota RAV4 hybrideToyota RAV4 hybrideLà, tout a changé. A un point qui est même assez rare dans l'industrie. On peut parler de voiture totalement nouvelle, plutôt que d'un simple changement de génération. La plateforme, on peut aussi écrire l'architecture, est la TNGA-K. Cette plateforme est un peu plus grande que la TNGA-C qu'utilisent la Prius et la Corolla, et ce qu'il faut surtout en retenir, est qu'il s'agit d'une plateforme de grande berline. Elle est partagée avec la Toyota Camry et la Lexus ES. Le RAV4 n'a certes jamais été un pur véhicule tout-terrain, mais sur cette nouvelle base, il annonce clairement la couleur. Sa priorité est désormais de rester sur le goudron, et d'y être confortable, comme c'est déjà le cas de tous ses concurrents en fait. En données brutes, on notera aussi que la nouvelle caisse a une rigidité accrue de 57 % par rapport au RAV4 précedent. C'est un progrès énorme, et d'autant plus grand qu'il ne s'est accompagné d'aucune hausse de la masse.

Toyota RAV4 hybrideIl y a 2 versions. Traction avant, ou traction intégrale, cette dernière ajoutant un petit moteur électrique très fort en couple sur l'essieu arrière. C'est la première que nous avons essayé. Le groupe propulseur hybride est nouveau, il utilise une batterie plus légère de 11 %, même si c'est toujours une NiMH, et Toyota nous dit que les pertes de transmission ont été réduites de 25 %. Ce qui est une valeur impressionnante, parce que la technologie d'avant était déjà très performante. On trouve ensuite sous le capot un moteur essence inédit, un 4 cylindres de 2,5 litres, qui se distingue d'abord par une très, très longue course. Les pistons ont en effet un diamètre de 87,5 mm, alors que la course est de 103,4 mm. Ce ne sera pas l'idéal pour les hauts régimes, mais ce n'est pas le but... Autre caractéristique étonnante, un taux de compression incroyablement élevé de 14 à 1. Le cycle Atkinson réduit cela dans la pratique, mais c'est pourtant un record du monde. Les seuls moteurs ayant une compression plus élevée sont des diesels. Pour le reste, on retrouve l'alimentation duale, directe et indirecte, dont Toyota est devenu le spécialiste, et le fameux système hybride du constructeur, avec 2 moteur/générateurs électriques.


Intérieur et équipement

Toyota RAV4 hybrideToyota RAV4 hybrideIl y a beaucoup de place à l'avant, comme à l'arrière, personne ne pourra faire de réclamation dans ce domaine. Le RAV4 est un très bon véhicule familial. On tient à 3 à l'arrière, et si le dossier manquera de confort à la place centrale du fait de l'accoudoir, les pieds apprécieront l'absence de tunnel central. Le coffre lui aussi, est très grand, avec un volume de 580 litres. Et 1690 litres avec les sièges arrières rabattus. Si ce n'est le record de la catégorie, on doit en être tout proche. Bref, il n'y a que du bien à dire pour ce qui est de l'habitabilité, et par rapport à l'ancienne génération, on notera aussi des plastiques de plus bel aspect, le progrès est réel, mais la concurrence fait encore mieux... Au niveau de l'équipement, on se montrera moins enthousiaste. Le premier contact est pourtant positif. Toyota n'a pas cédé à cette mode stupide de placer toutes les commandes dans un écran tactile.

Toyota RAV4 hybrideEt heureusement, parce que l'ergonomie du système de navigation et d'infotainment n'est franchement pas top. Pour la navigation par exemple, après avoir saisi une destination, le système propose 3 itinéraires, mais nous n'avons jamais pu choisir, puisqu'à peine une seconde et demie après que l'écran affiche le choix de 3 possibles, il en sélectionne une automatiquement, et démarre la navigation. Autre grief, l'auto possède un régulateur de vitesse adaptatif intelligent. A priori, cela marche très bien. Jusqu'à l'arrêt complet, nous l'avons constaté sur l'autoroute en revenant de province. Plus on se rapproche de Paris, plus la vitesse baisse, et quand le traffic s'est arrêté, le RAV4 a stoppé de lui-même. Cela faisait 30 minutes que nous n'avions plus touché aux pédales, le RAV4 arrêté à 70/80 cm de la voiture devant, mais nous avons constaté que le régulateur intelligent se coupe après 2 secondes d'immobilité. Et comme toute voiture automatique, si on n'appuie pas sur le frein, cela avance. Il nous a fallu freiner en urgence alors que nous n'étions plus qu'à 30/40 cm de la voiture de devant. La voiture possède pourtant un système Safety Sense, avec un freinage d'urgence autonome, mais cela ne fonctionne pas dans ces conditions là.

Performances et tenue de route

Toyota RAV4 hybrideToyota RAV4 hybrideJusqu'à présent, nous n'avions jamais été de grands fans du RAV4. Depuis le lancement du Nissan Qashqai, et mieux de la Peugeot 3008, le segment a évolué, avec des SUVs qui ont des comportements de berline. Le précedent RAV4 n'était pas à ce niveau, mais celui-ci l'est. C'est un grand progrès, et il faut même féliciter les ingénieurs chassis de Toyota pour leur compromis confort/tenue de route. Les mouvements de caisse sont superbement bien maitrisés, et le meilleur est que le RAV4 reste toujours très confortable. Plus doux que le Renault Espace que nous avions essayé il y a 2 mois ! Et face à la concurrence, on dit souvent que c'est la 3008 qui est la référence sur ce segment, nous osons écrire que le RAV4 est plus agréable à conduire. Pour la même raison qu'il est aussi plus agréable qu'une Prius.


Toyota RAV4 hybrideC'est tout le drame pour un site comme le nôtre qui veut mettre en avant les voitures les plus écolos. La Toyota Prius est une voiture absolument formidable. La Renault Zoé n'est pas mal non plus, mais l'une comme l'autre ont des performances... Bien modestes. Ce RAV4 a 218 ch, et il accélère selon son constructeur de 0 à 100 km/h en 8,4 secondes. Tesla a bien compris le truc, son modèle le plus lent passe déjà de 0 à 100 en moins de 6 secondes. Il n'y a rien de plus agréable que d'avoir du muscle sous son pied droit, et ce RAV4 est la plus agréable des Toyota hybrides de ce seul fait. La rondeur du moteur essence permet aussi une conduite plus apaisante, puisque même lors de reprises vigoureuses, la transmission à variation fait aussitôt grimper le moteur très haut dans les tours, mais il n'y reste que peu de temps, puisqu'il fournit plus de puissance que celui d'une Prius.

Consommation, efficacité énergétique

Toyota RAV4 hybrideToyota RAV4 hybrideDe suite, les chiffres. Après un essai sérieux de 848 km, nous avons relevé une consommation de 5,8 l/100 km en ville, de 6,2 l/100 km sur route et de 7,7 l/100 km sur l'autoroute. On pourra facilement faire moins, notre style de conduite ayant tiré pleinement parti des capacités de l'engin. Le rapport consommation/ prestations est donc excellent, un diesel ne ferait pas mieux (et assurément avec moins d'agrément), mais il est clair qu'une Prius consomme considérablement moins... Il fallait s'y attendre. plus de performances, et plus d'habitabilité, cela se paie... Un petit regret sur ce véhicule familial est qu'avec un réservoir de 55 litres, il ne sera pas possible de rallier Paris à la côte d'azur sans devoir ravitailler.

Conclusion

Toyota RAV4 hybrideComme tous les hybrides Toyota, le point le plus convaincant est que si ces autos sont nettement plus sobres que les autres, elles ne demandent aucune contrepartie. Ce RAV4 est habitable, performant et confortable, il se conduit comme n'importe quel voiture essence automatique, la douceur de fonctionnement en plus. Et on n'oubliera pas d'ajouter la fiabilité Toyota ! Quand le RAV4 se vend bien plus que la Prius, aux Etats-Unis comme en Europe, il était primordial que le constructeur apporte sa technologie hybride sur ce modèle. Parce qu'au vu de l'état toujours décourageant des infrastructures de recharge pour voitures électriques en Europe, les hybrides ont un rôle majeur à jouer pour encore bien des années.


Laurent J. Masson







Dernières actualités de l'écologie automobile :


23-05-2019 — Audi Q5 55 TFSI e quattro hybride rechargeable — Conventionnel.

22-05-2019 — La Honda e électrique accessible à la réservation — Seulement 800 €.

21-05-2019 — Ionity choisit Tritium : l'Europe finance des bornes de recharge achetées à l'Australie — Tant pis pour les européens.

20-05-2019 — Caen, aéroport leader du renouvelable — Que font les autres ?

20-05-2019 — Delphi fait un grand pas pour dépolluer le moteur essence — Toujours progresser.

19-05-2019 — Renault EZ-POD : à priori pas pour la route — Mais Roissy en a besoin.

18-05-2019 — Thierry Bolloré salue le test de l'EZ-Flex par La Poste — A Vivatech.

17-05-2019 — Un 20/20 pour le concept Citroën 19_19 — Une descendance à l'Activa.

16-05-2019 — Audi S4, la sportive désormais diesel — Un choix raisonnable ?

15-05-2019 — Volkswagen investit encore dans la production de batteries — Tant mieux !

15-05-2019 — Hyundai-Kia investit dans Rimac — Surtout une surprise.

14-05-2019 — Opel Grandland X Hybrid4, le quatrième n'a rien d'un dernier — L'allemande hybride rechargeable de PSA.

12-05-2019 — Jaguar XK120 modifiée : améliorer sans dénaturer — Le respect du travail des anciens.

11-05-2019 — Sono Sion : 10 000 pré-réservations mais l'avenir s'assombrit — Face à la concurrence.