Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Essence et gazole pas chers, peut-on faire des stocks ?

Station Total Access On y a probablement tous pensé. De très nombreuses personnes ont fait des provisions de pâtes et de riz, et quand l'essence est aussi peu chère, on se demande s'il serait aussi possible de stocker du carburant. C'est possible, mais sous certaines conditions, que nous allons expliquer ici.

Choisir le lieu d'entreposage

La première condition va consacrer l'inégalité des automobilistes, puisque ce n'est pas possible pour ceux qui habitent en appartement. Non. Il n'est pas souhaitable d'entreposer des bidons d'essence dans sa salle de bains. C'est dangereux ! Cela peut d'ailleurs être interdit par le règlement de copropriété C'est aussi un motif d'annulation de n'importe quel contrat d'assurance habitation, c'est enfin potentiellement une source de conflit avec les autres membres du foyer. Il faut impérativement une maison, avec une pièce séparée de celles dédiées à l'habitation, sous-sol ou garage. L'idéal est une construction distincte de la maison, au bout du jardin, dans un endroit fermé mais néanmoins ventilé. Et si les variations de température ne sont pas un problème dans un climat tempéré comme la France, on évitera tout de même que, hors le cas de la cuve à fioul, les récipients où on stockera le carburant soient directement exposé au rayonnement solaire.

Choisir le récipient de stockage

L'idéal existe, c'est la cuve à fioul. Un grand nombre de français ont encore une maison avec un chauffage à fioul, avec une cuve parfois faite sur mesure, et qui a été installée par un professionnel, donc avec la certitude qu'elle respecte toutes les normes de sécurité. Une telle cuve est cependant assez chère, et le coût de son installation surpasse largement les quelques économies qu'on fera en achetant du carburant 20, ou même 50 % moins cher de ce qu'il coûtera demain.

Une fausse solution est dans les bidons en plastique rouge, de 10 ou 20 litres, qu'on trouve dans les centres auto. Ces bidons sont bien pour un particulier qui a besoin d'acheter de l'essence pour une tondeuse à gazon, mais ils ne sont pas conçus pour stocker du carburant de manière prolongée.

Une bonne solution est alors dans les jerrycans de l'armée. Ils ont une contenance de 20 litres, il y en avait 2 par camion. Pas mal se sont égarés (!), et il est facile de s'en procurer pour celui qui sait se débrouiller. On peut aussi trouver dans le commerce des jerrycans neufs qui sont quasi-similaires à ceux des militaires. Pour bien faire, on choisira aussi le jerrycan qui va avec le carburant qu'on veut stocker. L'essence étant plus volatile que le gazole, le joint doit être de meilleure qualité.

Enfin, pour ceux qui ont des contacts dans le monde industriel, les bidons métalliques de 159 litres (un barril) sont formidables.D'une manière générale, on retiendra qu'il faut choisir un récipient spécifiquement conçu pour stocker un hydrocarbure. C'est la garantie qu'il est, et surtout qu'il restera hermétique.

La durabilité du carburant

Essence et gazole ne se valent pas, et l'essence est hélas de pire en pire. La faute à l'alcool. L'éthanol aime l'eau, et plus la proportion d'alcool est importante, moins le carburant est durable. Le superéthanol E85 est corrompu en moins de 3 mois. Pour qui veut stocker, il faut donc acquérir l'essence qui a la plus faible quantité d'alcool, donc même pas du SP95-E10, mais du SP95 classique (qui en France contient déjà 7% d'éthanol), ou mieux du SP98. Mais cela ne suffira pas si on veut garder son essence plus de 6 mois. L'emploi d'un additif stabilisateur (comme celui de Bardahl, publicité gratuite) est nécessaire. Le gazole est là bien plus avantageux, puisqu'il se conserve plusieurs années sans soucis.


Le stockage proprement dit

Il y a une règle simple, qui est de ne jamais remplir un bidon d'essence jusqu'à son maximum. Souvent, il y a un marqueur pour indiquer la limite à ne pas dépasser. L'essence peut en effet varier de volume avec la température, il est donc nécessaire de laisser de la place. Sur les bidons en plastique, on peut les voir gonflés s'il fait très chaud. Et dans le cas de bidons métalliques, on peut les entendre faire un ping, dû à la déformation du métal quand le carburant augmente de volume avec la chaleur. Mais le plus important est que l'essence se dégradant avec le temps (même avec un additif stabilisateur), il ne faut pas laisser trop vieillir ses stocks. L'idée est que si on rachète du carburant après un an, on n'utilisera pas ce carburant immédiatement, mais celui stocké, avant de le remplacer par le carburant neuf. Pour optimiser, on gardera aussi à l'esprit l'idée que la composition des carburants varie avec la saison. Il peut être plus difficile de démarrer en hiver avec de l'essence été, alors que dans la belle saison, il pourra y avoir auto-allumage, ou un fonctionnement trop riche avec de l'essence hiver. Mais les systèmes modernes de gestion moteur savent normalement gérer cela. Le gazole été par contre peut geler en hiver, et là, il n'y a pas de solution simple quand cela arrive.

Au niveau du remplissage, on privilégiera toujours la gravité pour mettre du carburant dans son récipient de stockage, et une petite pompe aspirante (certaines marchent en 12 Volts) pour retirer du carburant. Bien sûr, ce problème n'existe pas si on emploie des jerrycans. Pour sceller l'étanchéité, sur les joints qui ont un joint en caoutchouc, on pensera aussi à mettre avec le doigt un filet de vaseline sur le joint, on sera sûr ainsi qu'il est hermétique, et qu'il ne se déssechera pas (quand le récipient est vide, on le gardera ouvert).

Conclusion

Si on stocke 1000 litres d'essence acheté aujourd'hui à 1,20 € le litre, en attendant un lendemain où l'essence serait à 2,00 € le litre, on économise 800 €, ce qui compte, même il n'est pas certain que cela vaille le tracas de devoir encombrer son garage de 50 jerricans... Et s'il y en a qui considèrent l'opération trop cher ou complexe, ils peuvent méditer sur le fait que c'est encore bien plus cher et complexe avec de l'électricité, puisqu'il faut plus de 1000 € de batteries pour stocker un euro d'électricité. Le stockage d'energie est un métier...







Dernières actualités de l'écologie automobile :


09-07-2020 — Cupra el-Born, mieux qu'une Seat ! — Mais aussi plus cher.

08-07-2020 — La petite Smart électrique remplacée par un gros 4x4 diesel ? — Ineos Grenadier, ce n'est pas un gag.

07-07-2020 — Après l'électro-mobilité, Aston Martin joue la carte de la nostalgie et de James Bond — Ce passé qui fait encore rêver.

07-07-2020 — Poids lourd à hydrogène, Hyundai tire le premier avec son XCIENT — D'abord pour les suisses.

06-07-2020 — Baisse planifiée des émissions de CO2 : ce sera tout juste — Equation difficile.

05-07-2020 — Maserati est écolo, il fera plus de puissance avec moins d'essence — La pré-chambre de combustion.

04-07-2020 — Le Covid-19 entrainerait la liquidation de l'usine Smart en Moselle — Et quid de la petite Mercedes ?

03-07-2020 — Suzuki Across, un RAV4 hybride rechargeable ultra sobre — Les nouveaux partenaires.

02-07-2020 — Le Volkswagen Tiguan GTE hybride rechargeable aura 245 ch — De plus en plus haut de gamme.

02-07-2020 — Le succès payé des électriques — Hélas, pas durable.

01-07-2020 — Un tout nouveau moteur pour la Skoda Octavia G-TEC au GNV — Pas branché, mais au top.

01-07-2020 — Citroën C4, une vraie Citroën comme on l'attendait — Pluri-énergie.



Nos derniers essais :


Peugeot 3008 Hybrid4 300 ch - Essai détaillé
Peugeot 3008 Hybrid4 300 ch - Essai détaillé
— Le charme discret de l'écologie canaille.

Peugeot ; voitures-hybrides-rechargeables
Peugeot e-208 - Essai détaillé
Peugeot e-208 - Essai détaillé
— La plus fun des petites électriques.

Peugeot ; voiture-electrique
Ford Puma EcoBoost 155 ch Hybrid 48V
Ford Puma EcoBoost 155 ch Hybrid 48V
— Un SUV sportif hybride ? Une auto couteau suisse.

Ford ; voitures-hybrides
Seat Arona TGI au GNV
Seat Arona TGI au GNV
— La voiture au gaz de monsieur tout le monde.

Seat ; biogaz-biomethane-GNV-renouvelable
Suzuki Vitara & S-Cross Hybrid 48V
Suzuki Vitara & S-Cross Hybrid 48V
— Prises en mains, un système léger mais efficace.

Suzuki ; voitures-hybrides
Lexus ES300h hybride, essai détaillé
Lexus ES300h hybride, essai détaillé
— A la fois une citadine et une routière.

Lexus ; voitures-hybrides
Audi e-tron - Essai détaillé
Audi e-tron - Essai détaillé
— Impressionnante à plus d'un titre.

Audi ; voiture-electrique
Seat Mii Electric, prise en mains
Seat Mii Electric, prise en mains
— La première électrique vraiment abordable.

Seat ; voiture-electrique
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
— Machine à rouler à la sobriété record.

Renault ; faible-consommation